À plat, j’ai besoin de couleurs

Je me sens triste, à plat, envie de rien, sans appétit… Normal c’est l’hiver. La chromothérapie m’aide à réorganiser ma forme.

Je le sais, je le sens depuis longtemps, les couleurs agissent sur mon humeur, mon environnement et mon activité, raison pour laquelle l’hiver grisaillant me met complètement à plat. Ce que je ne savais pas c’est que les couleurs sont utilisées depuis des millénaires en médecine traditionnelle (chinoise, tibétaine, indienne) pour leurs vertus thérapeutiques. En effet, elles émettent des ondes capables de modifier l’état d’esprit. Tour à tour, calmantes, relaxantes et stimulantes, elles influencent les émotions. Certaines ont la faculté de rééquilibrer les énergies et de favoriser le bien-être. Reste à les utiliser à bon escient.

Mes trucs « bonne humeur »
À défaut de trouver le soleil à l’extérieur, rien de tel pour retrouver la pêche que de s’immerger dans la couleur à la maison.
Au salon, je mets de la couleur sur mon canapé en remplaçant mes coussins et le plaid, et je rajoute un voile de couleur entre mes rideaux.
Dans toutes les pièces, je dispose des bouquets de fleurs colorés, ça ajoute de l’entrain voire des senteurs. Ainsi, le bouquet de gerberas et de narcisses fait entrer le soleil au salon.
Côté lumière, je change les ampoules blanches pour des modèles DecoLed colorés : rouge pour une soirée passion, bleue pour me détendre dans la salle d’eau, jaune pour simuler le soleil, vert zen au salon (9,90 €, Philips)…
À table, je mets une nappe rouge avec des assiettes de couleur et je colore mes menus avec des légumes comme la carotte, la tomate et les haricots verts.

Ma tenue « bien-être »
Déprimée, blafarde, je ravive ma mine de papier maché en portant près du visage des teintes pastel chaudes comme le rose, le saumon et l’orangé.
Épuisée, je passe au rouge, couleur de l’énergie sensée doper le mental, stimuler la circulation et même soulager bronchites et rhumatismes.
Stressée, je mise sur le vert, réputé calmant et proposé en cas d’hypertension artérielle, d’insomnie, de nervosité ou de colère.
Perturbée, angoissée, je m’habille de violet, indiqué pour combattre la peur, l’angoisse et les crampes.
Survoltée, je m’enveloppe de bleu apaisant qui me rend sereine. Couleur sédative, elle aiderait à lutter contre l’excès de poids et de cellulite. Vive le jean ! Je le complète d’un magenta (rouge violacé), excellent stimulant cardiaque et diurétique.
À plat, embarrassée, j’ose le jaune réputé tonifiant. Il aurait une action stimulante sur l’intellect et le moral, mais également sur le système digestif et les muscles.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire