Electrostimulation

avatar

le 17 mars 2008

Je m’active


© D.R.

J’ai envie de me remuscler, mais je n’ai pas le courage ni le temps de faire de la gym ? J’essaye l’électrostimulation. Efficace !

Assise à mon bureau ou allongée dans le canapé devant la télé, les quatre électrodes placées judicieusement sur mes muscles jambiers, je me raffermis sans faire le moindre effort et en toute quiétude. Ainsi je serais fin prête pour aller skier, marcher, courir…
Une méthode de « pro »
Mieux encore, en tenant le rythme de trois à cinq séances de 20 à 30 minutes hebdomadaires pendant 6 à 8 semaines, je me raffermis les muscles et je peux perdre jusqu’à 3,5 cm de tour de taille ! À tel point que c’est utilisé par les kinésithérapeutes et les sportifs professionnels, tant pour la préparation que pour aider à la récupération après une course.
Comment ça fonctionne ?
Lors de tout effort, le cerveau envoie un influx nerveux pour ordonner la contraction des muscles. L’électrostimulation reproduit cet influx par une impulsion électrique, via des électrodes, placées sur les zones à tonifier. Rassurant, ça ne fait aucun mal, car il s’agit d’un courant biphasique, c’est-à-dire « compensé à composantes continues nulles », annulant tous risques de brûlures. Côté technique, le système se compose de 4 à 16 électrodes disposées chacune sur un patch collé à la peau et reliées à un boîtier de télécommande contenant les programmes.
Eureka !
Ce modèle à quatre canaux pour un travail complet et en profondeur, contient plusieurs programmes, parmi lesquels de la musculation, des massages relaxant, du raffermissement, ainsi qu’un programme jambes lourdes et lympho-drainage (549 €, Compex Vitality).

Compex chez Decathlon, Intersport.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire