Slow féminité

avatar

le 6 mars 2013

Je prends soin de moi


© Vania

Marre d’être une wonderwoman. Stop à l’accélération du rythme de vie ! Vive la slow féminité…

slow féminité
On l’a vu dans le sondage Vania réalisé par Opinion Way, 64% des femmes estiment que tout va trop vite aujourd’hui. On en fait trop et on n’a plus le temps de prendre soin de nous-même, 61 % estimant ne pas être suffisamment à l’écoute de leur corps, au point que trop souvent ça casse au lieu de passer. Il n’y a qu’à lire les nombreux témoignages de mères épuisées
Marre d’être une wonderwoman, de multitasker (faire plusieurs tâches à la fois) et de jongler entre vie professionnelle et vie familiale. Marre de cette accélération de la vie, des cadences effrénées qui ne font de bien à personne, ni à moi ni à Dame Planète. Besoin de trouver un rythme de vie en accord avec moi-même et la nature. L’heure est à la slow féminité constate le sociologue Ronan Chastellier…

Pourquoi nous les femmes ressentons autant le stress ?
Porte-parole de la protection de l’intimité des femmes depuis 1965, Vania a dressé pour nous un état des lieux de la féminité en France : « les femmes sont-elles réellement à l’écoute de leur corps ? » décrypté par le sociologue Ronan Chastellier…

slow féminité

Le sociologue Ronan Chastellier pour Vania

Il semblerait que la nature humaine se soit prise à son propre piège de l’innovation technique, alors que 83 % des femmes se sentent mieux lorsqu’elles sont en accord avec la nature. Et pour cause étant davantage rythmées par des cycles biologiques, les femmes ressentent plus intimement le stress (65 %), les contraintes de la vie professionnelle (44 %) et celles de la vie familiale (38 %). Et le fait de renoncer au temps consacré à soi et à son corps est d’autant plus ressenti que nous vivons à une époque du culte de la beauté et du corps. Nous prenons conscience qu’il y a urgence à inverser le cours des choses pour notre bien-être à tous.

> BON PLAN la Slow féminité : Un échappatoire salutaire à la cadence effrénée de la femme, car elle la recentre sur elle et l’invite à écouter son corps.
Pourquoi sommes-nous si proche de la nature ? Emblème de jeunesse et de fertilité, le cycle menstruel fait partie des connecteurs essentiels entre la femme et la Nature, rappelant régulièrement cette notion de rythme biologique, chemin idéal pour retrouver l’équilibre et la féminité…
Des faits. Une étude réalisée par l’Université du Minesota, publiée en août 2010 dans le Journal of Consumer Research, a démontré que durant cette période les femmes achètent des vêtements plus sexy, leur instinct les poussant à valoriser leur corps afin d’éliminer les potentiels rivales…protections périodiques
Petit détail intime mais non moins essentiel, en cette période la femme a besoin de la protection la plus naturelle qui soit.
Confort intime. Proches des femmes, proches de la nature, les nouveaux protège-slips Kotidia de Vania lancés en cette nouvelle année 2013 sont à l’Aloe Vera réputé pour sa douceur, à voile micro aéré à l’extrait de coton et perles de fraîcheur ultra absorbantes, avec une découpe anatomique résistante à la torsion en mouvement, ultra fine, extra efficace et des plus discrètes. De ce côté là, je me sens bien !

Belle journée à toutes, slow !

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire