J’veux des cheveux longs

avatar

le 3 juin 2013

J'en ai trop envie


© D.R.

Tendance les extensions de cheveux naturels, un phénomène très courant chez nos copines Black qui gagne du terrain parmi la gente européenne…

Pourquoi attendre des lustres que mes cheveux poussent, longs et épais quand je peux avoir dès maintenant cette belle chevelure qui me
cheveux longs extension
couvrirait le dos et la poitrine, telle une sirène, que je pourrai brosser, colorer, décolorer, friser et défriser, onduler à volonté…

Tendance, les extensions cheveux
En véritables cheveux brésiliens, les extensions cheveux s’adaptent à ma propre chevelure, viennent l’embellir et se fondent en elle pour ne faire qu’une, acceptant ensuite tous les traitements capillaires, y compris chimiques (quoique je préfère me cantonner aux produits bio), et je vis avec tout naturellement, comme si c’était mes cheveux.

D’où viennent ces cheveux ?
Du Brésil, où les femmes ont une très belle qualité de cheveux et c’est une tradition de vendre ses cheveux contre rémunération, « de façon artisanale et respectueuse », explique la Brésilienne Emeranca Luzolo la patronne de Brasilhair à Paris, que j’avais déjà rencontré pour la manucure brésilienne. C’est LA grande prêtresse des cheveux brésiliens qu’elle maîtrise de A à Z, depuis la collecte des cheveux par ses frères et sœurs au Brésil qui tiennent des salons de coiffure à Bahia et lui expédient les cheveux des femmes venues se les faire couper, jusqu’à leur pose et entretien dans son salon parisien pas pompeux, au contraire convivial et rassurant, comme savent l’être les Brésiliens.

Pourquoi a-t-on recours aux extensions cheveux ?
On a recours aux extensions cheveux pour les avoir plus longs ou pour gagner du volume, qu’il s’agisse de cheveux frisés, bouclés, ondulés

Glamour, les extensions cheveux apportent également une aide esthétique et morale
aux femmes touchées par le cancer

comme à Sao Paulo, ou raides provenant d’Amazonie. « Au Brésil, pays de la mixité, on parvient à trouver toutes les natures de cheveux » révèle Emeranca Luzolo de Brasilhair, « mais pour avoir les cheveux de femmes blonds plus blonds qu’au Brésil, on va les chercher en Russie ».

Des perruques aussi
Avec ces cheveux brésiliens 100 % naturels, Emeranca Luzolo fabrique également des perruques pour changer de tête, ou pour compenser les problèmes d’alopécie, les perruques aérées mélangeant les cheveux naturels aux cheveux de la perruque, ainsi que pour apporter une aide esthétique et morale aux femmes atteintes de cancer.

> Emeranca Luzolo, une petite « bonne » femme discrète et toujours joyeuse (en photo ci-dessous), le cœur sur la main, a fondé en 2011 l’association Brasilhair Humanitaire afin d’apporter l’aide nécessaire aux services d’oncologie des hôpitaux, au Brésil comme en France. A ce titre, elle est également la fondatrice et présidente du Comité Miss Brésil France qui œuvre en faveur des femmes subissant une alopécie à la suite d’un cancer. Pour récolter des fonds, l‘élection de Miss Brésil France aura lieu le 21 septembre 2013 au Carrousel du Louvre. Places en vente sur le site de Brasilhair au profit des hôpitaux Arstides Maltez à Salvador de Bahia au Brésil et de l’Institut Curie à Paris-France.

Quels types d’extensions cheveux ?
Les longueurs de mèches de cheveux naturels varient de 25 cm à 1 mètre, disponibles par paquet de 100 grammes, et correspondent à
extensions cheveux
tous les types et couleurs de cheveux : lisses, bouclés, ondulés, frisés. Elles sont lavées, traitées, préparées sous plusieurs formes au choix :
• Tissage couture. Les extensions de cheveux sont cousues machine sur des bandes de tissu que l’on coud ensuite directement sur la tête et l’on garde ainsi 6 mois durant, tels ses propres cheveux. Ou réunis sur un fil couture et cousus main directement sur les vrais cheveux au préalablement nattés.
• Piqué-lâché. Réunis en petits bouquets, les cheveux juste coupés et conditionnés ensemble doivent être piqués mèche par mèche sur la chevelure, puis attachés avec des micro-élastiques spécifiques indétectables, que l’on sent mais qui ne font pas mal à la tête. Facile à vivre, à laver et sécher soi-même.
• A la kératine. Pratique, les extensions de cheveux terminées par une pointe de kératine qui se loggent directement sur la racine du cheveu (posée à chaud à quelques millimètres de la racine à l’aide d’un appareil spécial), se gardent 6 mois d’affilée, s’enlèvent pour faire un soin profond du cuir chevelu et se replacent ensuite.
• Clip ou tic tac. Autre technique appelée « extension instantanée », les cheveux sont fixés sur trame et confectionnés sur des tissus en tulle sous forme de rubans comportant des clips pour en faciliter la fixation. La pose est simple et rapide, pratique pour se créer une jolie coiffure pour une soirée.
• Chignon express. De même pour un jour pas comme les autres, je peux m’improviser un chignon à partir d’une touffe de cheveux cousus ensemble telle une coque prête-à-poser.

Ah ça se mérite !
Quelque soit la technique retenue, il faut faire preuve de patience, car il s’agit d’une tâche minutieuse qui prend selon la quantité de mèches retenue de 4 à 6 heures de pose. Mais ça vaut le coup vu qu’on peut les garder de 2 à 6 mois selon la technique de pose choisie, aller à la piscine et à la mer, et chez le coiffeur faire sa coloration ou son brushing…
Naturels, les cheveux brésiliens préservent leur beauté et leur qualité au fil des années, c’est donc un « bel » investissement. Compter entre 250 € et 1500 € pour une tête entière selon la longueur des cheveux, la texture et la technique de pose. Pour un tissage, compter de 150 € en mode court à 500 € voire plus selon la longueur…

BrasilHair : 53, Boulevard Beaumarchais, Paris 3e. Tél. : 01 40 26 43 47, www.brasilhair.com ou à la Fnac
Plus d’infos sur :
l’action humanitaire : www.brasilhairhumanitaire.org
le Comité Miss Brésil France : missbresilfrance.org
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

2 commentaires

  1. avatar Caroline lag
    Mercredi 9 octobre 2013 à 9:21

    Bonjour
    Je souhaite savoir si vous avez un lieu de vente sur Paris.
    Merci

  2. avatar Véronique Geoffroy
    Jeudi 10 octobre 2013 à 9:14

    Adresse en fin d’article, merci de tout lire Caroline

Laissez un commentaire