Finie la calvitie

avatar

le 25 mars 2012

Je prends soin de moi


© D.R.

Pour lutter contre la chute de cheveux importante, voire la calvitie, rien de plus efficace que le traitement médical, esthétique et durable…

Nul n’est à l’abri de voir son crâne se dégarnir doucement mais hélas sûrement ! Cette chute cheveux concerne les hommes comme les femmes, même si on en parle moins, car plus gênant pour nous. On
calvitie
aimerait pouvoir dire « chut » aux cheveux, mais le sort en est jeté ! Le phénomène de calvitie ou « alopécie », touche essentiellement les hommes (70 %) apparaissant parfois dès l’âge de 18 ans, mais également 10 % des femmes, même si elle est moins spectaculaire se répartissant sur l’ensemble du crâne.

Kesako la calvitie ?
Les cheveux poussent, vivent et en fin de cycle, meurent et sont alors remplacés par de nouveaux cheveux, mais au fil du temps, leur cycle de vie se raccourcit, notamment au niveau de la zone située sur le sommet du crâne sous l’influence des hormones mâles. Les cheveux se font ainsi plus rares, moins dense et moins épais. On parle alors d’alopécie ou calvitie : chute partielle ou totale des cheveux ou des poils (dixit le dico).
> La calvitie de l’homme
Bref, pour Jules, on parle alors de calvitie « naturelle », la chute de cheveux étant considérée normale lorsqu’elle ne dépasse pas les 50 à 100 cheveux par jour. Quand ça frise le dégarnissement, on parle d’une chute de cheveux pathologique, identifiée comme une calvitie ou « alopécie androgénétique », c’est-à-dire qu’elle est à la fois d’origine héréditaire et hormonale. La faute des androgènes (les hormones mâles) et de la génétique (le pater et même l’arrière grand-père).
> L’alopécie chez la femme
Certes, la calvitie est plus rare et moindre chez la femme tout simplement parce qu’elle a un taux élevé d’hormones femelles (90 % contre 10 % chez les hommes) et ne contient que 10 % d’hormones mâles. Par ailleurs, certains facteurs peuvent déclencher un processus de calvitie, tels qu’une maladie ovarienne, une contraception inadaptée, un facteur héréditaire, un excès de poids, ou plus simplement l’abus de coiffures impliquant une agression du cheveu, l’utilisation de produits fixateurs, d’appareils à coiffer, de multiples colorations chimiques…
Cela dit lorsqu’on en est victime, on rêve de retrouver ses cheveux de jeune fille et de pouvoir se coiffer sans avoir à cacher son crâne.

BON PLAN Beauté et Bien-être
Pas la peine d’attendre de miracle d’un shampooing ou d’une lotion soit disant anti-chute de cheveux. Lorsqu’il s’agit de calvitie, seul le traitement médical, c’est-à-dire la transplantation de ses propres et
calvitie
véritables cheveux s’avère efficace et esthétique, les résultats étant naturels donc indétectables. Surtout, le gros avantage est que les cheveux greffés se comportent exactement comme tout cheveu, pouvant donc être, coupés, frisés, colorés…
1. Pour la calvitie peu évoluée
et les cicatrices du cuir chevelu

La technique FUE (Follicular Unit Extraction), nouvelle technique en France, pratiquée à l’origine en Australie par le Dr Wood, permet une implantation directe à la micro-pince d’une unité de cheveu à la fois (de 1 à 3 cheveux), soit la possibilité d’implanter 50 cheveux par cm² de peau chauve avec un résultat naturel. Un travail minutieux ne nécessitant pas d’anesthésie.
2. Pour la calvitie androgénétique
Procédé naturel, la microgreffe de cheveux consiste à prélever sous anesthésie locale une bande de cuir chevelu, permettant selon sa taille de récupérer plusieurs milliers de cheveux « éternels » qui sont aussitôt microgreffés par implants de 1 à 3 cheveux sur la zone dégarnie. La zone donneuse est recousue avec un fil qui se résorbe tout seul en 10 à 15 jours, laissant derrière une légère cicatrice. L’intervention ne nécessite pas d’arrêt de travail, ni de soin postopératoire et est au final indécelable.

Une intervention qui redonne confiance en soi à la personne touchée par la calvitie, voire permet à l’homme de rester au top dans son travail où le « jeunisme » va bon train, et à la femme de continuer à séduire et donc à se sentir belle et bien.

Où en finir avec la calvitie ?
À Paris : Centre Esthétique Victor Hugo
50, avenue Victor Hugo, Paris 16e.
Tél. : 01 56 88 07 07.
Voir le site : www.centre-microgreffe.com
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar Anne Geoffroy
    Dimanche 1 avril 2012 à 20:55

    Pour la calvitie, il y a des shampoings et sérums très efficaces chez Davines, dans la gamme Naturaltech, Energizing, en vente chez les bons coiffeurs mais aussi au Bon Marché.

Laissez un commentaire