Le soleil, ma vitamine D

Certes le soleil est nocif à forte dose, mais le soleil est également IN-DIS-PEN-SA-BLE à ma santé !

La preuve après cet hiver sans fin et ce printemps qui nous est passé sous le nez, nous sommes tous carencés en vitamine D, la vitamine du soleil. Les messages qui incitent à fuir le soleil font finalement plus de mal que de bien. Il en faut un peu, comme de tout.

Les bienfaits du soleil et de la vitamine D
Le Docteur Brigitte Houssin, spécialisée en micronutrition et l’une des spécialistes de la vitamine D en France, relaie le cri d’alarme de douze spécialistes mondiaux de la vitamine D et du soleil dans son ouvrage « Soleil, Mensonges et propagande ». C’est un problème de santé publique passé sous silence, estiment-ils avec des conséquences graves : davantage de cancers, de maladies cardio-vasculaires et neuro-dégénératives, d’ostéoporose et d’infections hivernales. Alors sans nier le risque de cancer de la peau lié à une exposition excessive, l’auteur rappelle les milliers d’études qui prouvent qu’en s’exposant régulièrement au soleil aux beaux jours et au bon moment (sinon le coup de soleil favorise la survenue du mélanome et l’abus de soleil les peau qui permet la synthèse de la vitamine D. Il faut s’exposer aux heures douces, matin et fin d’après-midi, pendant un temps d’exposition qui varie selon chaque individu.
De plus, pour avoir un bon taux de vitamine D, je me sustente d’aliments riches en vitamine D. J’en trouve dans l’huile de foie de morue, le jaune d’œuf, le saumon cuit, le hareng mariné, le maquereau cuit, les sardines à l’huile, les huîtres, le beurre, le fromage type Emmental, les champignons de Paris et mieux encore les champignons sauvages, et le lait.

Je rappelle au passage à Jules que la vitamine D c'est viril aussi ! Il est prouvé qu'elle a un effet positif sur le taux de testostérone de l’organisme masculin. Vive le soleil  !

« Soleil, Mensonges et propagande », 15,70 €, Thierry Souccar Éditions. En librairie.