Injection indolore d’acide hyaluronique

Adieu rides vieillissantes. Sans peur ni reproches…

Quand les rides sont là, les sillons naso-géniens et les plis d’amertume marqués, les pommettes affaissées, la bouche tristounette, il est trop tard, on se dit « merde j’ai pris un sacré coup de vieux ! » et la chirurgie esthétique très peu pour moi, peur de me retrouver défiguré(e) looké vieille peau liftée…

Je me résigne ? Non !
Ma copine Patricia toujours au fait des technologies ès-beauté me parle du tout nouveau système d’injection Anteis, qu’elle vient de tester il y a 3 jours m’annonce-t-elle le visage radieux (et sans œdème). Précis (made in Suisse), efficace (observe les médecins), surtout indolore (apprécient les patients) ne laissant ni marques ni bleus, l’ « Injection System » rend par ailleurs plus efficace l’apport d’acide hyaluronique. Rappelons que l’AH joue un rôle fondamental dans le processus d’hydratation et de réparation des tissus. Grâce à ses propriétés physiologiques, il retient l’eau dans les couches superficielles de l’épiderme en l’hydratant, augmente la fermeté de la peau, réduit les effets du vieillissement et protège la peau des agents atmosphériques. Faut-il encore qu’il pénètre les couches de l’épiderme et en douceur SVP !

Késako ? Allo Docteur…
Le Dr Jean-Louis Briançon, médecin esthétique à Lyon, qui utilise cette technique depuis 3 mois, constate que depuis la 1ère (r)évolution que fut l’AH en 2000, ce nouveau système d’injection (de l’AH) qui se présente comme un stylo à commande électronique apporte une réponse de douceur autant que d’efficacité. En effet, sur le stylo s’adaptent des aiguilles mousses (non coupantes) de diverses densité (de 28 G et 30 G pour les rides les plus fines) ne nécessitant ni préparation de la peau ni anesthésie pour ces micro-injections ne provoquant pas de traumatismes. Il a l’avantage de diffuser le produit en continue et en moindre quantité.
De même, le Dr Laurence Beille, dermatologue à Grenoble, spécialisée en cosmétique du visage et pour cela à la recherche du naturel (très prisé dans nos montagnes), ne jure plus que par ce dispositif qu’elle qualifia pourtant de « gadget » en septembre, mais qui depuis lui a donné « la précision du geste et le sourire de ses patientes ». L’injection d’AH en intradermique regalbe et en sous-cutané répare la peau. L’action est durable sur une petite année, selon les peaux.

Plus d’information sur le site d’Anteis France.

Lire également Pas question de vieillir ! ainsi que les Tendances de la chirurgie esthétique et quelques produits anti-âge naturels pour Elle et Lui.