Le chevalier des temps modernes

Avant il y avait Zorro, maintenant mon héros c’est Largo… Ma pause détente, ma respir'action !

Que tous les fan-addicts se réjouissent, Largo Winch revient pour ses 20 ans dans une 17e aventure : « Mer Noire » toujours passionnément scénarisée par Jean Van Hamme et illustrée avec séduction par Philippe Francq.

L’ensorcelant milliardaire du groupe W, le chevalier des temps modernes, dévoué aux êtres chers qui l’entourent, qui se bat pour une certaine idée de la justice et de l’équité, grand patron brillant en affaires, aussi à l’aise dans la jungle birmane qu’à une soirée de gala, incarne le charme et l’élégance faite homme avec un « H ».

La BD
Dans « Mer Noire » l’heure est à la crise, partout dans le monde. Faillites et scandales financiers à répétition révèlent les failles d’un système vicié, mais Largo, champion d’une autre mondialisation se montre une fois de plus exemplaire allant jusqu’à diminuer de moitié le salaire des grands dirigeants, à mettre en place une agence de replacement pour les salariés licenciés, à vendre le prestigieux Building W trônant sur Central Park… L’heure est également à la fête et à l’amitié, Largo se rendant au mariage de son ancien pilote, et à l’aventure encore avec l’assassinat d’un de ses directeur, duquel il est accusé et doit se cacher au bord de la Mer Noire pour déjouer une fois de plus ses détracteurs…

Ses produits dérivés
Plus qu’une bande dessinée lancée en 1990, aux 11 millions d’albums vendus dans le monde traduit en 17 langues, « Largo Winch » est devenu un mythe, vivant sur petit écran à travers la série télé diffusée sur M6, et l’égérie de Dior pour sa campagne d’affichage du parfum « Eau Sauvage », dès 2001, sorti en jeu vidéo chez Ubisoft « Largo Winch, aller simple pour les Balkans » en 2002, griffant un 4 x 4 Toyota en 2003…

Et le film
Bonne nouvelle encore, la sortie du second long métrage « Largo Winch II », un film de Jérôme Salles avec le fringuant Tomer Sisley et la glamoureuse Sharon Stone, annoncé le 16 février 2011, le premier long métrage inspiré des 4 premiers albums était sorti fin 2008.
Dans cette deuxième aventure, Largo se retrouve confronté à une nouvelle question : Que faire de l’empire dont il a hérité de son père adoptif ? Que faire de ce pouvoir immense qu’il détient désormais entre ses mains ? Cette fortune doit, aux yeux de largo, devenir un outil pour améliorer le monde. C’est pourquoi lors des premières minutes de ce nouveau film, Largo décide de vendre son groupe et de créer une fondation dans laquelle il placera toute sa fortune. Sans doute Largo est-il encore un peu naïf. Il va s’apercevoir que le bien et le mal ne sont pas toujours faciles à distinguer. Il va aussi réaliser que cette décision réveille quelques solides ennemis bien décidés à l’abattre.

Un homme comme les autres…
qui tient à sa peau

Ce n’est pas pour casser le mythe, mais le chevalier Largo Winch prend soin de lui, et plus que jamais dans ses aventures comme dans ce 17e tome qui le conduitde la Belgique et l’Allemagne jusqu’en Thaïlande et à Hong Kong où pour se protéger totalement la peau notre héros a recours à des cosmétiques ultra protecteurs et réparateurs à base de plantes et d’ingrédients puisés en Arctique et jusqu’en Sibérie, conçus pour faire face aux situations extrêmes. Des cosmétiques sans alcool, sans paraben ni huile minérale… Nature ! Ainsi Largo utilise la crème pour le visage Hydraprotect UV et la crème mains Extreme Care de Polaar Men, que mon héros de Jules peut retrouver en Coffret Largo Winch (33,90 €), après avoir fait la pause bien-être avec le Gel Hydraboost et le Gel Douche Revigorant (39,90 €).

À lire : « Mer Noire » 48 pages, 10,95 €, Éditions Dupuis. En librairie le 12 novembre 2010.
À lui offrir : Coffret Largo Winch (33,90 €), après avoir fait la pause bien-être avec le Gel Hydraboost et le Gel Douche Revigorant (39,90 €), Polaar. En vente chez Marionnaud.