Bien dans ses pompes

Une jeune marque de chaussures qui fait son chemin dans la mode et dans le cœur des hommes. À suivre pas à pas…

J’ai découvert la marque Peter Blade au Salon professionnel de la chaussure, mode et accessoires « Mess Around » qui s’est tenu début septembre Porte de Versailles. Outre le style qui colle raccord avec les désirs de nos hommes tantôt habillés tantôt sports, mais toujours de cuir de qualité chaussés, et le concept de vente par Internet pour répondre à toutes les demandes même au fin fond de la province où Jules a le droit d’être raffiné aussi, j’aime leur dimension humaine, la touche humanitaire que Peter Blade ajoute systématiquement à ses produits en reversant un pourcentage sur chaque vente à une association humanitaire. « Le commerce du 21e siècle doit évoluer avec son temps et doit être à la disposition de l’homme. La collaboration et le service aux autres doivent être les principales forces de ce nouveau commerce. » Peter Blade. Tellement rare de nos jours que je tenais à le préciser : chapeau Peter Blade, t’es un gentleman !

Qui est ce Peter Blade ?
« Peter Blade c'est l'homme qui apporte le concept à l'image de nos clients, il se trouve dans chaque homme » me révèle Pascale Le Roux co-fondatrice de la marque avec Jean-Paul Le Roux et Xavier Darblade, trois professionnels de la chaussure. « Des hommes qui aiment la chaussure mais veulent l’acheter au prix juste. » Des hommes comme Patrick Puydebat, vous savez le « Nicolas d’Hélène et les Garçons » (en photo), et ses amis Sébastien Rock, Philippe Vasseur et Lakshan qui tournent dans la nouvelle série Les Mystères de l’Amour… tous chaussés en Peter Blade.
« Le commerce du 21e siècle doit évoluer avec son temps et doit être à la disposition de l’homme. La collaboration et le service aux autres doivent être les principales forces de ce nouveau commerce. » Peter Blade.
C’est le styliste Jean-Michel Joly qui renouvelle deux fois par an la collection : « Je m’efforce d’apporter à chaque modèle une certaine élégance, un petit quelque chose peut-être peu visible de suite mais qui agit comme une signature, une relecture des classiques. Je me méfie de l’ostentatoire, à trop vouloir montrer, on ne voit plus rien. » Il s’agit de chaussures de qualité fabriquées dans le secret de l’art (au Maroc) dans de belles peaux (cuir grainé, froissé, brossé), entièrement doublées en cuir de veau pleine fleur pour un confort optimal, tanné végétal pour un fini naturel et patiné sur forme en phase finale, livrées avec des patins caoutchouc ou semelles cross pour une meilleure adhérence à la marche et plus de confort en hiver.
Concernant les futurs projets de développements de la collection Peter Blade été 2011 il s’agit en premier lieu de continuer d’asseoir la marque avec l’adjonction d’autres classiques plus estivaux. « Je pense notamment à des mocassins, une ligne city casual gomme élégante, des nus pieds et bien entendu une actualisation des lignes mises en place précédemment et… mon rêve de la couleur ! »

Le chic nouvelle génération
Jean-Michel Joly réinterprète les grands classiques et leur rajoutent la patte Peter Blade et sort de nouveaux modèles urbains pour hommes dynamiques.
Il décline ainsi le fameux modèle Richelieu en version urbaine traditionnelle « Baurent » en cuir gold pleine fleur travaillé à l’ancienne comme en version sport habillé en cuir plongé souple à la semelle de gomme cousue. De même, il revisite le traditionnel Derby en cuir grainé noir « Platoon » à lacets et semelle à patin caoutchouc (99 €). Il n’hésite pas à jouer la carte sport en version chic avec le modèle « Aida » blanc ou noir (99€) et plus décontractée avec le modèle « Padel » en cuir plongé souple noir surpiqué de blanc (89 €). Enfin, Jean-Michel Joly travaille la boot en veau grainé pleine fleur « Lamb » moka, montée sur semelle de caoutchouc (119€) et ajoute des formes nouvelles, fortes en caractère comme la botte de cuir « Lange » en veau pleine fleur brossé zippée garnie de deux boucles métalliques à la semelle sculptée cross racée lui conférant un style baroudeur habillé (149 €). Les chaussures sont disponibles du 39 au 46. L’intérêt de commander par Internet est évidemment outre la rapidité, le coût, soit environ quelque 50 € d’économisés sur une paire.

Bon plan Mode et Humain
En m’offrant une paire de chaussure, non seulement je me fais plaisir mais en plus, j’aide les enfants défavorisés de Madagascar, en les scolarisant, en les nourrissant, en participant aux projets de construction de puits et d’un dispensaire… En effet, à compter de novembre 2010, Peter Blade accorde 10 % de remise au lecteur et membre du club PeterBlade sur tout achat effectué avec le code promotionnel PB-LC-ZS et reverse 10 % du montant de l’achat à l’association. Après s’être inscrit en tant que membre du Club sur le site www.peterblade.com, il suffit d’activer le lien promotionnel.
Pour en savoir plus, cliquer sur notre page dédiée.
Allez pas de scrupules, Jules fais-toi plaisir !

Je retrouve Peter Blade et sa collection d’hiver sur le www.peterblade.com