La cascade de glace

Un pic d'adrénaline accessible à ceux qui n’ont pas froid aux yeux.

À mi-chemin entre la gymnastique et l'alpinisme hivernal, ce sport acrobatique spectaculaire se pratique par grand froid, de décembre à mars, pourvu qu’il gèle. Redoux s'abstenir au risque de dégringoler avec le décor.
Pour moi ?
Ce qu’il y a de bien c’est que je n’ai pas besoin d'être M. Muscles pour grimper. Plutôt M. Teigne pour s'accrocher à la paroi coûte que coûte et ne pas en démordre. Adepte des bains de foule, passez votre chemin. Ici, on évolue dans des vallées reculées, seul au monde, dans le silence feutré, noyé dans le Grand Blanc. Zen !
Comment se faisse ?
Équipée de ma combinaison de ski (donc bien au chaud), dans mes godillots d’hiver chaussé de méga-crampons comme des mâchoires métalliques qui mordent la glace et n’en démordent que sur mon ordre (un lever de pied tâtonnant au début, puis plus décisif), je m’élève piolet dans chaque main, eux aussi fort agressifs. Certes avec des biscotos, c'est plus rapide, mais c’est génial, ça mord à tous les coups. Finalement je me suis trop couverte, je me sens comme une cocotte-minute. Je respire et regarde (bien cramponnée) autour de moi. L'ambiance est magique sur la glace scintillante. Puis, l’arrivée au sommet me procure une intense satisfaction (je suis fière comme Artaban, quand je vais raconter ça aux copines !) et la descente en rappel (impressionnante je l’avoue, moins fière) sur la glace scintillante est tout de même féerique. Wouah, je l’ai fait !
Et la sécurité dans tout ça ?
Pas folle, je ne m’élance pas « sans filet ». Le guide de montagne (qui a l’ai costaud) m’assure à l'aide d'un baudrier et d'une longe. Je progresse à mon rythme tout en suivant ses conseils (jamais été aussi obéissante). J’ai la tête casquée en cas de chute de stalactites, des gants costauds et même des sous-gants en soie car ça gèle un max (je ne me plains pas, au moins ça tient).
Où sont plantées les cascades de glace ?
On grimpe dans le massif de l'Oisans-Dauphiné, le top étant l'Alpe d'Huez et la Grave. Dans le Briançonnais, dont le fameux site de l'Argentière-la-Bessée avec ses 250 cascades de tout niveau. En Haute-Savoie et plus spécialement dans la vallée de Chamonix. Dans les Pyrénées, réputées pour son imposant cirque de Gavarnie.
Lire également Un trip glace ?
Plus d’infos via la Fédération Française de Montagne et d'Escalade.