88 %

avatar

le 29 septembre 2016

le chiffre


88 % des parents voudraient que leurs enfants se voient proposer du bio à l’école (sondage CSA 2015).
Malgré une demande forte pour la bio, le modèle agricole dominant qui demeure pour l’instant productiviste et intensif est désastreux :


pour l’environnement
: La France reste le 1er utilisateur de pesticides en Europe et la qualité des eaux et des écosystèmes ne cesse de se détériorer.

pour la santé : les pesticides posent un problème de santé publique majeur avec notamment le risque de développer des cancers pour les personnes exposées.

pour le climat
: les secteurs de l’agriculture et de l’alimentation représentent près de 36 % des émissions de gaz à effet de serre. L’absurdité des milliers de kilomètres parcourus par les aliments pour aller « du champ à l’assiette » en est une des causes principales.

pour l’emploi et l’aménagement du territoire
:
200 fermes disparaissent chaque semaine
78000 hectares de terres agricoles disparaissent chaque année (soit un département tous les 7 ans), accélérant ainsi la désertification rurale et le bétonnage.
Un agriculteur se suicide tous les deux jours en France.

Il y a donc urgence à agir pour que l’agriculture entame sa transition écologique !

C’est pourquoi, l’obligation pour l’Etat et les collectivités de devenir exemplaires dans leur approvisionnement en alimentation bio et locale constituera un effet de levier formidable pour développer une agriculture respectueuse de l’environnement et des êtres humains dans les prochaines années.

Retrouvez la campagne pour interpeller votre maire ici !
Source :Agir pour l’environnement

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email

Laissez un commentaire