Libérée de la cigarette

avatar

le 24 mai 2013

Je passe au vert


© Holiste

J’arrête de fumer et respire de nouveau en faisant une cure de Bol d’air Jacquier, tout naturellement…

Quand on parle des méfaits de la cigarette, on avance celui du cancer des poumons, mais bien avant cela la nicotine en fait bien d’autres, à commencer par priver l’organisme de l’élément le plus essentiel à la vie à savoir l’oxygène. En effet, la cigarette tout comme la pollution atmos-

stop tabac

Libérée de la cigarette et des ses pollutions, je respire de nouveau !

phérique provoque la sous-oxygénation des cellules. Elle dégage des éléments toxiques qui prennent la place de l’oxygène sur l’hémoglobine sous-oxygénant l’organisme.

Les dégâts de la cigarette
Lorsque j’allume une cigarette, je laisse pénétrer en moi quelque 3000 substances toxiques (pesticides, additifs, acide cyanhydrique, cadmium, ammoniac, acétone, arsenic), certaines générant une accoutumance. Tout comme l’air que je respire, elles parcourent le nez, la bouche puis la trachée puis les bronches, et les cellules tapissant les parois de ces organes se retrouvent agressées provoquant des maladies infectieuses, inflammatoires, allergiques, cancéreuses.
En effet, le système de défense de mon organisme s’est bloqué. Les cils vibratiles immobilisés par la fumée de cigarette ne pouvant plus remplir plus leur rôle, mucus et bactéries s’accumulent favorisant l’apparition d’infections pulmonaires (toux, bronchites, pharyngites) puis vient le temps de l’essoufflement permanent et ensuite celui de l’invalidité respiratoire. Mauvaise nouvelle, un fumeur ne récupère jamais l’intégralité de ses capacités respiratoires perdues. Mais bonne nouvelle, elles arrêtent de se dégrader avec l’arrêt de la cigarette.

Respirer de l’air pur
est une condition essentielle
de la santé et du bien-être

Qui plus est, fumer empêche d’être correctement oxygéné. En effet, le monoxyde de carbone (CO) prend la place de l’oxygène dans le sang, générant un manque d’oxygène cellulaire appelé « hypoxie » particulièrement sensible au niveau du cerveau.
La nicotine perturbe le fonctionnement cardiaque et a des effets vasoconstricteurs. La livraison de l’oxygène et des nutriments vers les cellules est encore diminuée, entraînant des carences en vitamine B12, vitamine C, acide folique, zinc…
substances du tabac
La nicotine augmente la sécrétion des acides gastriques et agit sur le système nerveux central, générant des maux de tête et des vertiges. Or, « le fait de respirer de l’air pur est considéré comme une condition essentielle de la santé et du bien-être de l’Homme », rappelle l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Fumeur, je dois donc me ré-oxygéner…

> Bon plan Santé Stop tabac : Plutôt que de fumer une Nnième cigarette, je prends un Bol d’air Jacquier à l’huile essentielle de résine de pin pour favoriser l’oxygénation cellulaire. Cette méthode validée par des travaux scientifiques récents compense en partie les effets négatifs de l’hypoxie et aide à briser l’équation :

TABAC
= PROBLÈMES CARDIO-VASCULAIRES
= 
CHOLESTÉROL +TENSION +DIABÈTE
+DÉPENDANCE PHYSIQUE ET PSYCHIQUE

BONUS : le Bol d’air Jacquier évite de prendre du poids à l’arrêt de la cigarette qui jusque là agissait en véritable coupe-faim et anxiolytique. Au fil des séances de 3 minutes quotidiennes, le fumeur retrouve le bien-être procuré par une meilleure oxygénation repérant les effets néfastes générés par le tabac. C’est alors le déclic qui entraîne une diminution inconsciente de la consommation journalière de cigarettes.

Kesako le Bol d’air Jacquier ?
Le Bol d’air Jacquier revitalisant fait respirer un air chargé de molécules aromatiques spécifiques, issues de la résine de pin et transformées par l’appareil en porteurs d’oxygène, qui optimisent le rendement énergétique de l’organisme en améliorant l’assimilation de l’oxygène apporté par la respiration.
Il suffit de quelques minutes d’inhalation par jour pour une oxygénation équilibrée qui se prolonge des heures durant. Le fumeur, actif comme passif, perçoit l’efficacité de cette respiration nouvelle.
La sensation de détente et relaxation est immédiate. Le plaisir de respirer pleinement, de sentir son corps moins essoufflé, plus alerte, plus libre, plus concentré, confère au Bol d’air un rôle indéniable dans l’accompagnement à l’arrêt du tabac.

Les sportifs s’y adonnent.
Selon le Dr Gérard Guillaume, médecin des cyclistes de l’équipe professionnelle de la Française des Jeux, favorable à la récupération par les médecines douces, « Le Bol d’air Jacquier permet d’ouvrir les voies respiratoires, de les drainer, de lutter contre l’asthme d’effort et contre la fabrication d’électrons libres préjudiciables à la récupération. »

respiration sport

Le Bol d’air Jacquier fait respirer à fond les ballons tant l’urbaine stressée fumant son paquet de cigarettes quotidien que le joueur de handball William Accambray

Même démarche pour l’un des piliers de l’équipe de France de handball, William Accambray « Avec le Bol d’air Jacquier, on a une meilleure prise d’air, donc on respire mieux, sans avoir besoin de faire un stage d’oxygénation en altitude, plus besoin d’aller systématiquement à la montagne. »
Le Bol d’air Jacquier sera fin août pour la 3e année consécutive soutien officiel de la course mythique The North Face Ultra-Trail du Mont-Blanc qui rassemble des milliers de coureurs sur 160 km de sentiers de montagne.
Quand ? Le Bol d’air Jacquier en séance de 3 à 12 minutes 1 à 3 fois par jour, s’utilise sous forme de cure de 21 jours ou quotidiennement chaque fois que le besoin s’en fait sentir.
> Bon plan Information Bol d’air Jacquier, les ateliers, séminaires, et formations organisés pour mieux comprendre le Bol d’air et l’oxygénation (dates sur le site holiste.com).
Où ? A la maison (achat ou location), dans les 350 centre Bol d’air Jacquier en France et dans les boutiques Holiste à Paris, Lyon et Metz, je l’ai également vu au centre de Thalassothérapie Alliance Pornic Resort Hôtel Thalasso & Spa qui propose un soin anti tabac de 6 jours (plus d’infos : www.thalassopornic.com).

Témoignage de Samuel C.
« J’ai 67 ans et je fume depuis l’âge de 20 ans, j’ai souvent eu le désir d’arrêter et j’ai essayé tous les artifices chimiques que la pharmacologie moderne a pu apporter sans aucun résultat. J’ai commencé à utiliser le Bol d’air Jacquier® il y a environ 2 mois, les effets bénéfiques se sont manifestés très rapidement. Mon rythme d’utilisation était (et est toujours) de deux inhalations de 3 minutes par jour ; la première, le matin et la seconde le soir avant le coucher. J’ai immédiatement constaté un afflux d’énergie, les taches journalières demandaient moins d’efforts, je respirais mieux !
En essayant le Bol d’air®, je pensais d’abord à alimenter mon corps en oxygène ; mais au fur et à mesure de mes séances, mon envie de fumer s’est éteinte d’elle-même. J’arrive à ne fumer que les cigarettes qui me plaisent et ma consommation journalière a diminué de façon significative (je suis passé de 30 cigarettes à 10 par jour), sans efforts, sans prise de poids, sans effet de manque et, rien que pour cela, je continuerai à utiliser le Bol d’air Jacquier.
»

Bol d’air Jacquier : séance Découverte gratuite, 6 € par jour (de 1 à 3 séances) ou 40 € le forfait 10 jours, 70 € pour 20 jours.
Boutiques Holiste : 29 Boulevard Henri IV, Paris 4e
13 rue Dumenge, Lyon 4e
32, rue de Verdun, Châtel St Germain (Metz)
Belgique, Tél. : + 32 474 212 747
Luxembourg, Tél. : 03 87 30 86 19
Suisse, Tél. : + 41 765 473 809
Plus d’informations sur le Laboratoire Holiste : www.holiste.com

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar rebirth
    Mardi 4 juin 2013 à 15:11

    Bonjour,
    Pour arrêter les addictions, le rebirth est aussi une technique recommandée. En effet, une addiction résulte souvent d’un mal intérieur même si on en a pas conscience. Cette technique vous libère de l’addiction grâce à la respiration

Laissez un commentaire