Courir en ville

Haro sur le mobilier urbain pour progresser à la course à pied…

On a beaucoup décrié la ville et tous ses obstacles. Voyons-la d’un autre œil, amis joggeurs du dimanche, coureurs entraînés comme sportifs polyvalents.
courir en ville
Pas mal le mobilier urbain en guise d’équipement fitness, ça permet de varier l’entraînement, d’aller plus haut, plus loin, en s’amusant et donc de s’améliorer. Car il n’y a rien de pire que de courir la même distance à la même allure, à chaque entraînement, c’est source d’ennui et ça bloque toute progression.

BON PLAN Running en Ville : Merci à Alain Rosselli, Marathonien de haut niveau (2h34’43 ») et Alain Dalouche journaliste sport, qui viennent de publier « Courir en ville » aux Editions Amphora, nous révèlant une quinzaine de mobiliers urbains universels détournés pour l’entraînement : escaliers, rambardes, bancs, plots, etc, déclinés en 45 ateliers adaptés aux coureurs débutants, confirmés ou experts.
Une méthode pratique pour se coacher soi-même, fort de cet inventaire détaillé d’exercices techniques de renforcement musculaire, de coordination, d’équilibre, de vitesse, d’étirement, de relaxation. Idéale pour se préparer efficacement aux épreuves de 10 kilomètres, semi-marathons, trails nature et trails urbains, courses sur stade, marathons et cross-country.

> Bonus : Les conseils pratiques de l’experte Annette Sergent, 21 fois championne de France et 2 fois championne du monde de cross-country.
Autre bon plan des plus complémentaires l’appli Fitness Reebok accessible gratuitement

Courir en ville (128 pages), 14,90 €, Editions Amphora. En librairie.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire