57 % Tâches ménagères

avatar

le 11 février 2013

le chiffre


© YOU by Salveco

Chic, les hommes aiment passer l’aspirateur et faire la vaisselle!

La répartition des tâches ménagères dans le couple est loin d’être équitable, rien de nouveau de ce côté, seulement 30 % sont à 50-50, 69 % des femmes font les frais de cette inégalité, 26 % faisant tout.
menage homme
Bonne nouvelle cependant, il semblerait que cela bouge chez les 18-24 ans : 45 % partageraient équitablement les tâches ménagères contre 28 % pour les plus de 50 ans. Il était temps !

Quelles sont les tâches ménagères préférées de nos hommes ?
57 % aiment passer l’aspirateur contre 47% pour nous les femmes, trop bruyant ! Lui, ça lui rappelle le moteur de sa voiture.
53 % aiment faire la vaisselle contre 44 % d’entre nous, eh, ça abîme le vernis !
15 % aiment nettoyer les vitres contre 6 % des femmes, moi ça me donne le vertige.
En revanche laver le sol, faire la poussière, nettoyer la cuisine, la salle de bain, les toilettes restent du registre féminin. Attitude Cendrillon persiste, nous en déplaise !
Nouveau, la prise de conscience de la toxicité des produits ménagers !
90 % des Français estiment que les produits d’entretien peuvent être dangereux pour l’environnement et leur santé et 87 % pour celle des membres du foyer. Et ce sont les jeunes qui ont une longueur d’avance en matière d’écologie, c’est de leur génération : 97 % les trouvent dangereux, et qui plus est, les hommes d’aujourd’hui sont sensibles au regard des autres sur leur « home sweet home », au point que… LIRE l’article Au printemps les hommes font le ménage, Incroyable mais vrai !

Source : Enquête Harris Interactive pour les Laboratoires YOU by Salveco, réalisée par Internet du 14 au 17 décembre 2012 auprès d’un échantillon de 1.878 individus âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire