Mère, un job plus qu’épuisant

avatar

le 16 mars 2011

Je chéris mes enfants


© Les Liens Qui Libèrent

Ah ce n’est pas facile d’être une mère de nos jours, c’est É-PUI-SANT ! Un vrai métier, que personne n’ose aborder, enfin si Stéphanie Allenou s’est lancée pour nous les copines. Un témoignage poignant, Messieurs et Dames !

burn-out maternel

Épuisant d'être une -bonne- mère !

Il n’est pas évident pour nous les femmes de mener une « carrière », de s’éclater dans son boulot, et en même temps de fonder une famille, une vraie, de celle qui se vante d’avoir plusieurs enfants, bien élevés, c’est-à-dire dont on prend le temps de s’occuper, de voir grandir et pas que le week-end où l’on est épuisé de la semaine stressante. Aujourd’hui être une bonne mère-bosseuse c’est quasi de la science fiction, en tout cas un challenge qui nous laisse des traces, nous coûte souvent « cher », mais pas trop le choix.

Un cri d’alarme
Stéphanie Allenou, Nantaise de 37 ans, éducatrice et mère de trois enfants, témoigne dans son premier roman « Mère épuisée » publié aux éditions Les Liens Qui Libèrent, des risques majeurs tant d’un point de vue psychologique, que social, professionnel et conjugal, à devenir mère aujourd’hui. Son roman est un véritable cri d’alarme qui met à jour un symptôme méconnu : le burn-out, en clair l’épuisement maternel, d’une certaine manière comparable au burn-out professionnel mais ignoré de notre société tant il porte atteinte à l’idéalisation de la mère. Pourtant sous ses diverses expressions (à chacune sa façon de réagir), qu’il s’agisse de dévalorisation de soi, de tristesse, de démobilisation, d’agressivité, de troubles du sommeil, de sentiment de solitude, d’indifférence, allant jusqu’à des gestes parfois violents envers les enfants, ce burn-out touche près d’une femme sur trois !

« Pourquoi n’ai-je pas supportée
comme toutes les autres mères
cette expérience si ordinaire ?
»

C’est le cas entre autres, de Stéphanie Allenou. Si son désir d’enfant est intact, si sa fierté de voir ses enfants grandir sous ses yeux reste un émerveillement, sa traversée maternelle frôle chaque jour le drame. Elle se sent peu à peu envahie de doutes et de peurs. Sentiments de solitude, d’isolement, de perte de contrôle, puis la violence ordinaire sous le regard de tous ceux qui ne veulent pas voir.

burn-out maternel

Stéphanie Allanou, auteur de « Mère épuisée »

Dans ce livre , Stéphanie décrit son quotidien, celui d’une mère heureuse qui a décidé de ne pas travailler pour élever ses enfants et qui se transforme peu à peu en mère automate. Une mère désemparée, dépersonnalisée qui perd jusqu’à l’usage des mots. Elle raconte les détails de la vie, si banals et qui ont pourtant des répercussions profondes sur sa personnalité. Son incapacité grandissante à prendre soin de ses enfants, à ressentir tout simplement leurs besoins. Telle cette scène : les bras chargés de linge, elle bouscule son fils de 18 mois, ne se retourne pas, continue machinalement son travail alors que l’enfant est à terre, pleure et l’appelle.

Stéphanie dit sa stupeur, son désarroi face à cette part d’elle-même qui s’irrite si facilement, crie, tape, exige, oublie la vulnérabilité de celui à qui elle s’adresse. « Pourquoi me suis-je sentie si seule ? », questionne l’auteur, « Pourquoi l’état de crise s’est il ainsi installé dans mon quotidien ? Pourquoi n’ai-je pas supportée comme toutes les autres mères cette expérience si ordinaire ? »

burn-out maternel

À lire d'urgence pour éviter le burn-out

Mais l’auteur dit également comment se sortir de cette souffrance et donne des pistes simples et accessibles à toutes les mères.

« J’espère que ce témoignage viendra aider les femmes à parler sans honte de ce qu’elles vivent. »

À la rencontre de Stéphanie Allenou
Avis aux mères concernées par le sujet, Stéphanie Allenou sera à Paris les 17 et 23 mars, elle dédicacera son bouquin le 19 mars à 16 h à la librairie Coiffard.
De même, elle donnera une conférence le 22 mars à 20 h à la Maison des Syndicats (10 €). Inscriptions au 02 40 75 99 05.

« Mère épuisée », 17 €, Éditions Les Liens Qui Libèrent. En librairie.
Librairie Coiffard :
Maison des Syndicats :
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

69 commentaires

  1. avatar marcella
    Mercredi 16 mars 2011 à 16:47

    oui être une mère-bosseuse c’est (parfois) un drame et c’est souvent magique aussi de s’apercevoir que l’on est capable de tant à la fois. c’est de l’énergie, c’est du courage, c’est de la joie….

  2. avatar alexandra
    Mardi 24 mai 2011 à 13:51

    Je suis « une » de ces mères épuisées.

  3. avatar estelle
    Lundi 30 mai 2011 à 21:27

    Avec 3 enfants dont 1 garçon très actif, toujours levé aux aurores et souffrant de problèmes d’attention, j’ai plusieurs fois été en surmenage, j’étais à la limite du précipice « le burn out ». Isolée sans ma famille à proximité j’ai toujours fait face avec mon conjoint qui tentait tant bien que mal de m’épauler.
    J’y ai laissé des plumes, beaucoup d’énergie et je sens que je suis toujours fragile. Mais quel bonheur de voir grandir ses enfants, de les voir rire, de les embrasser, …
    La vie d’aujourd’hui ne fait pas de cadeau aux femmes qui doivent être au top partout : en tant que professionnelle, en tant que maîtresse de maison, en tant que maman et en tant qu’épouse …
    Alors courage à toutes ces mamans qui donnent tant de leur personne pour leur famille …

  4. avatar coco
    Jeudi 16 juin 2011 à 22:14

    moi ,je suis ds c cas en ce moment après avoir eu une mauvaise nouvelle concernant ma fille et j’ai 2 bout choux actif , sans oublie étant assistante maternelle, doit être une bonne épouse .
    Je suis au bout , je me poser des quest° suis je une bonne mère et une bonne épouse.
    Il y a 4 ans j’ai perdu maman et mon monde c écroulé mais je pense à mes enfants mais le jrs d’aujourd’hui c difficile de tenir , je me réveille les larmes o yeux , je dors mal , agressive envers les autres , déprime grave et sans oublie la maladie de ma fille ki vient de tomber sur ma tête .
    G vu un psy mais alors les kest° taper vous vos enfants , cme g dis cment puisse je taper mes enfants c ma vie , g seulement besoin d’1 écoute d’une professionnel .
    Alors g surmonte les épreuves et les soirs g pleure seul ds mon coin mais le matin essaie d’avoir un comportement d’une maman ki va bien pour mes ange qui eux n’ont rien demande.

  5. avatar zora
    Samedi 18 juin 2011 à 12:11

    je salut toutes ces mères bosseuses mais je les plaint aussi. je suis la maman d’un petit garçon de 3 ans hyperactif. mes journées sont infernales. je me lève tot et je dors tard. je reçois l’aide de ma maman. mais cela a des répercussions négatives sur l’éducation de mon petit. Alors parfois je suis agressive. je ne supporte pas les comentaires de mon mari qui n’est pas toujours avec nous (il travaille loin) ou ceux des membres de ma famille. j’essaye de faire bien et de prendre sur moi mais ce n’est pas toujours facile. Bon courage à toutes et dites vous que vous n’etes pas seules!

  6. avatar Amandine
    Mercredi 6 juillet 2011 à 20:47

    je suis épuisée aussi….. je suis en train de finir de lire son livre et je me sens beaucoup moins seule, mais pas fière !

  7. avatar Véronique Geoffroy
    Mercredi 6 juillet 2011 à 20:50

    c’est un job maman, y a pas à pas être fière d’être fatiguée, on est des humaines pas des robots, on a le droit d’être épuisée, avec tout ce qu’on fait !

  8. avatar CECILIA
    Jeudi 7 juillet 2011 à 21:37

    Bonjour,

    Je suis une maman epuisée travaillant à plein temps en horaires décalés et ayant un bébé de 7 mois , pas le temps de me poser…. Courage à toutes!

  9. avatar Véronique Geoffroy
    Jeudi 7 juillet 2011 à 21:39

    Je compatis, suis encore en train de bosser maintenant que les enfants sont couchés

  10. avatar Lilyange
    Mardi 12 juillet 2011 à 21:36

    Je viens de commencer le livre…Ca fait des mois que je suis dans le « déni » d’épuisement maternel; 3 enfants (7, 5 et 2 ans), un boulot libéral 6 jours sur 7, une maison à entretenir…blablabla. Je crie tout le temps, j’ hurle même…Je ne supporte rien, ni personne. Pas même mes enfants et mon mari…J’ai honte de ce sentiment.J’ai l’impression d’être débordée dans tous les domaines: privé, pro, conjugal, familial…Mais j’arrive à prendre sur moi encore. Alors j’espère que le livre de Stéphanie m’aidera a « sortir du gouffre ». Je contacte la psy dès son retour de vacances. C’est le début de la guérison j’espère…

  11. avatar Laury
    Lundi 29 août 2011 à 10:59

    Bonjour, Je suis Laury, journaliste, et je prépare un reportage sur les parents qui rencontrent des difficultés avec leurs enfants. Mon but est tout d’abord de comprendre votre situation, puis, à travers le reportage, nous pourrons trouver des solutions et vous aider. Si vous acceptez de me raconter votre histoire par mail ou téléphone, n’hésitez pas à me contacter (ou laissez vos coordonnées je vous contacterai) lbyram@mrprod.fr, 01 53 17 99 48 . Merci et bonne journée.

  12. avatar Elodie
    Dimanche 4 septembre 2011 à 16:21

    Bonjour, je n’ai pas d’enfant mais comprend parfaitement le sentiment des mères dans cette situation (je suis régulièrement sujette au burn-out professionnel, par contre). Je lis le témoignage d’Estelle (La vie d’aujourd’hui ne fait pas de cadeau aux femmes qui doivent être au top partout : en tant que professionnelle, en tant que maîtresse de maison, en tant que maman et en tant qu’épouse …), et une question me taraude : que font les pères ???? Est il marqué quelque part que les femmes doivent tout assumer sans se plaindre. L’égalité, ce n’est pas ça. Courage…

  13. avatar rousseau émilie
    Mardi 11 octobre 2011 à 8:47

    bonjour, j’ai deux jumeaux de 10 ans, un bébé de 19 mois et deux belles filles de 8 et 15 ans, je travaille, je suis en dépression lourde et j’ai l’impression que malgré un traitement très lourd je ne m’en sort pas, hors de question pour moi de parler d’échec d’éducation, j’ai souvent des heurts verbaux et parfois brutaux avec ma fille de 10 ans qui a un fort caractère, j’aime mes enfants plus que tout, mais j’ai souvent l’impression de ne pas être à la hauteur!!!

  14. avatar Véronique Geoffroy
    Mardi 11 octobre 2011 à 17:51

    Bonjour, alors là chapeau Émilie, vous cumulez et donc c’est bien normal d’être épuisée !!! Voici sur les conseil de Gérard Wolf, Président de la Guilde des Fleurs de Bach, un remède naturel qui devrait vous aider à passer cette déprime post parturiente : un mélange d’élixir de Gentiane, de Centaurée et de Charme que vous trouverez en vente sur le site Fleurs Essences et Harmonie ou dans l’une des Boutiques parisiennes, adresses que vous retrouverez
    dans l’article précédemment paru dans mes colonnes : http://www.jemesensbien.fr/2011/soin/vertus-des-fleurs-de-bach/
    en espérant que vous vous sentirez mieux très rapidement, bon courage Émilie !

  15. avatar Ketty
    Dimanche 16 octobre 2011 à 18:08

    Je suis en plein dedans et n’arrive plus à relativiser….ma petite dernière souffre de gros problèmes gastriques depuis le naissance qui ont été décelés tardivement que je suis seule à subir puisque papa préfère rentrer le plus tard possible pour ne plus entendre les pleurs les cris…..à ça s’ajoute un allaitement difficile résultat je craque et ne n’apprécie plus cette petite poupée tant désirée (6 années entre les 2 enfants et 7 fausses couches)!!! Je suis désespérée!!!!

  16. avatar Véronique Geoffroy
    Mardi 18 octobre 2011 à 9:49

    Allez courage Ketty ! Si cela peut vous aider, et sans vous faire de mal, prenez quelques Fleurs de Bach, c’est totalement naturel et ça aide à gérer les émotions, dans votre cas il faut prendre l’élixir de bach « Épuisement », peut être y ajouter « Déprime » à diluer dans un peu d’eau 4 gouttes de chaque 4 fois par jour, minimum 5 à 6 semaines ; et en cas de plongeon ou de crise soudaine, prendre telles quelles (non diluées) 4 gouttes toutes les minutes autant de fois que nécessaire (jusqu’au retour au calme).
    Vous trouverez les adresse où les trouver sur l’article que j’ai précédemment écrit : http://www.jemesensbien.fr/2011/soin/vertus-des-fleurs-de-bach/
    en espérant que vous vous sentirez bien rapidement, sincèrement,
    Véronique

  17. avatar elodie
    Jeudi 15 décembre 2011 à 8:13

    bonjour je suis maman de 2 petite fille une de 5 et la derniere de 2 ans qui m épuise je l ai allaité juspua 17 mois malgrè le biberon rien na changè elle hurle jour et nuit ve toujour etr a bras je dort avec me lave avec mange quant elle veut bien persone peu m aproché la elle est malade o bout de 4 nuit blanche et hurlement je n en peu plus je ne sais plus quoi faire!

  18. avatar liloo
    Mardi 27 décembre 2011 à 19:58

    bonjour, je suis comme vous épuisée, vidée j en peux plus…je rêve de me doper aux amphét’ pour tenir le coup…un mari militaire absent 8mois sur douze deux enfants un de 36 mois (suivi en hopital de jour) car très agressifs et turbulents et un bébé de 18mois , un master que je prépare par correspondance et un boulot d ass mat à plein temps et avec aucune aide extérieur bien sûr!!! j en peux plus…ma fille n a fait ses nuits qu a 16mois en plus… je suis vidée j ai aucun temps pour moi je peux à peine prendre ma douche sans qu une bêtise soit faite et je rêve juste de me faire hospitaliser pour dormir…j ai toujours été contre la violence éducative et je me surprends à hurler et même parfois à donner des fessées à mes enfants…pourtant je les adore mais j en peux pllus je suis fatiguée et mon fils ayant un problème je suis fatiguée de toutes les méthodes alternatives pour le faire écouter j ai juste envie qu il soit normal, j suis fatiguée d essayer de le faire écouter j en arrive a mettre une fessé et a le laissé hurler dans son coin tellement j en peux plus……..j suis à bout.

  19. avatar BYRAM LAURY
    Jeudi 29 décembre 2011 à 10:42

    Bonjour Liloo

    Je prépare un reportage sur les mamans comme vous qui sont à bout de force et qui recherchent des solutions. Si vous voulez bien que je recueille votre témoignage , n’hésitez pas à m’appeler au 01 53 17 99 48. A bientôt j’espère.

    Laury BYRAM
    C’est ma vie
    01 53 17 99 48

  20. avatar Sev
    Mercredi 14 mars 2012 à 10:26

    Je suis aussi une maman épuisée…. J’ai 3 enfants (7, 5 et 2 ans), à la limite de l’hyperactivité tous les 3. Je vis seule (séparée de leur papa). Et je travaille à temps plein 5 jours sur 7, avec plus d’une heure de transport chaque jour pour aller travailler. J’adore mes enfants, mais parfois j’en suis tellement à bout…que je leur crie dessus, leur donne des fessées. J’ai envie de hurler parfois pour qu’ils arrêtent de crier, et qu’ils m’obéissent. Plus ça va, moins je supporte le bruit… J’ai des envies de fuite… Je voudrais lancer un SOS, dire à mes proches combien c’est dur, mais je me dis que je dois assumer. Je ne veux pas les embêter avec mes problèmes. Et puis, il n’y a pas de solution… J’ai lu de nombreux livres pour essayer de trouver des réponses. Mais c’est difficile d’appliquer dans la réalité les conseils. Il n’y a pas de solution miracle. Je me sens si fatiguée, de plus en plus… J’ai quelques petits problèmes de santé qui se rajoutent, et des douleurs cervicales qui ne me quittent pas. Alors je prend des cachets (avec des opiacées) pour supporter. Je ne sais pas combien de temps je vais tenir. Je vais tenir…jusqu’à ce que mon corps lache…
    Merci de vos témoignages. Au moins je vois que je ne suis pas seule à souffrir…

  21. avatar laetitia
    Dimanche 25 mars 2012 à 17:58

    bonjour , aide soignante , maman de triplés de 2 ans et 8 mois; je suis en congés parental depuis mars 2011 et je suis en train de tomber dans la déprime. épuisé j’ai l’impression que je ne supporte plus les disputes et les cris de mes loulous . je suis toute seules la moitié de la journée, ma famille est a 150 km . c’est de plus en plus dur ; donnez moi des conseils pour retrouvez le sourire et me sentir mieux , merci.

  22. avatar hanae
    Vendredi 13 avril 2012 à 12:37

    Bonjour,
    je suis moi aussi en congè parental à temps plein, depuis un an et je pense sincerement que c’est souvent la situation la plus difficile. Moi qui pensais prendre 3 ans, j’envisage serieusement de reprendre le travail à temps partiel afin de profiter de mes enfants mais aussi de souffler, d’avoir une vie personnelle autre que ma vie de maman!
    J’ai deux enfants de 3 ans et 14 mois: l’aîné est dans sa phase d’opposition depuis 8 mois (pendant 6mois j’ai vécu un enfer, il s’opposait en permanence, desobéissait sans arret, faisait pipi partout..) et ma petite commence à affirmer son caractère et ne marche toujours pas.

    Voilà mes conseils pour ne pas être en « burn-out »:
    – ne pas hesiter à se faire aider (grands-parents, halte garderie, copine…)
    – aller dans des accueils parents-enfants ou ludothèques afin de rencontrer d’autres mamans et discuter: les enfants sont + autonomes dans ces lieux, c’est + simle qu’à la maison
    – quand l’enfant fait un caprice: ne pas crier plus fort que lui, le mettre au coin (pas dans sa chambre car ca doit rester un lieu qu’il aime) en lui disant qu’il doit se calmer puis lui expliquer calmement pourquoi il a été puni et lui faire un câlin :-)
    Ignorer-le s’il continue de crier car il recherche notre attention.
    – sortir, s’aérer, prendre un peu de temps pour soi quand papa (ou autre) peut prendre le relais. Ne pas rester enfermée dans sa vie de maman.
    – si on a une tâche à faire et qu’il nous accapare, lui donner une responsabilité (mettre les tomates sur la pizza, donner le linge à plier…), il sera ravi!

    COURAGE COURAGE, vous n’êtes pas seules et il y aura des jours meilleurs!!

  23. avatar mag
    Mercredi 30 mai 2012 à 16:39

    Bonjour je ne travaille pas, j’ai trois enfants (6,4,2). Je ne suis plus avec le papa et personne qui me les garde. J’en peux plus je suis sur les nerfs dés le matin. J’ai l’impression de plus arriver a les gérer. J’ai aucune vie social. J’aimerais savoir si y a des mamans qui sont sorti de cette situation !! Et comment ?? Merci

  24. avatar Minette
    Jeudi 31 mai 2012 à 19:17

    Mère et belle-mère à plein temps de trois enfants en tout (4, 10 et 11 ans), moi aussi suis en train d’entrer dans la dangereuse phase du « burnout » ! Typique à chaque fin d’année scolaire !
    Mon fils est très actif et ne m’obéit pas beaucoup en ce moment. Impression de ne servir à rien.
    Dur dur d’être une maman, ouais !
    Nous sommes nombreuses à nous sentir débordées, et seules si souvent… mais un jour viendra où les enfants seront grands et nous, toutes blanchies par ces années de labeur ! ! !

  25. avatar ACHOUR kheira
    Mardi 12 juin 2012 à 21:25

    il y a un proverbe qui m fesait tenir l coup dans les pires moments de ma vie avec mon fils qui était allaité jusqu a ses 27 mois et j n etais toujours pas réglé pff angoissé amaigrie irritable voici le proverbe : DIEU NE POUVAIT ETRE PARTOUT LORSQU IL CREA LA TERRE C EST POUR CELA QU IL CREA LES MERES. Mon ex conjoint s en prennait a moi en me disant pourquoi tu haie ton fils alors que j etai epuisé de ses nuits de quelques heures de sommeil et tous les soirs mon ex conjoint cassait les jouets de mon fils puis m avouait son geste et reparai l objet cassé. J ai jetté l eponge et suis partie loin de mon ex pour mrefaire une santé mentale et physique car j étai en manque de sommeil depuis que j etai enceinte.J n ai pas dormi une nuit complète pendant 35 mois.Deprimé et surtout a bout de nerf j m en prenait aux autres sans raison pff aujourd hui je suis invalide et reconnu handicapé par la MDPH car mon ex ma pris mon fils de force et a obtenu la garde exclusive par l jaf.Aujourd hui j ai ressaisi l jaf afin de pouvoir reconstruire une relation avec mon fils qui m connai a peine alors que j l ai allaité jusqu a ses 27 mois pfff voila mon lot de misère et je compatie avec chaque meres et comprend mieu le sens des fetes des meres.Autrement dit soyez esclave et taisez vous cela est tabou pour beauucoup de mere d avouer ses faiblesses face a nos responsabilités d etre celle qui doit etre irreprochable

  26. avatar marina
    Mardi 12 juin 2012 à 23:04

    BBonjour je mapel marina g 30ans mon fils à 11ans je les eu à 19an et g une fille des 3ans je vien de voir votre émission moi je ne voulai pa denfant mai g fai un autre choix jaime mai enfant des flic j les regrete je crie je menerve je les tape pa je mai des ressent je ni arrive pa je travaillé comme femme de chambre ds un 5étoile et ke les élevé seul g perdu mon sourire ma joie de vivre

  27. avatar Julie
    Mardi 12 juin 2012 à 23:41

    Maman de 3 Enfants ,7,5 et 1 an,je Viens de passer une Année difficile depuis la naissance du Petit Dernier.les 2 Grandes sont devenues tres diffiziles,beaucoup de bagarres et accaparée par le bébé, je n’ai aucune patience,je crie,voire même je hurle,je ne me reconnais pas!Est ce un burn out ou est ce du à une fatigue normale,ou est la limite?

  28. avatar stéph
    Mardi 12 juin 2012 à 23:45

    Bonjour, Je suis actuellement maman de trois bambins, les « faux » jumeaux de 2 ans, et d’un bébé d’un an. usqu’a maintenant j’ai toujours arrivé à me controler,malgres quelques cris, lors de mes montées de colére. Mais j’avoue me retrouvée dans les paroles de certaines méres au bord de l’épuisement. Pendant un temps je me demander si je ne devenais pas folle, car malgrés tout l’amour que je porte à mes enfants, j’avoue avoir eu à plusieurs reprises, de mauvaises pensées, me concernant, me dire que je rendrais service à ma famille, si je n’étais plus la…. je sais par expérience que c’est pas facile, surtout quand on est coupé du monde extérieur…et de plus mon conjoint, lui a des problémes différents(alcool) …ce n’est surement pas sur lui que je pourrais me reposer…mais je finis par me dire qu’un jour viendra ca sera plus facile…que mes enfants n’ont que moi de bien slide pour le moment… alors je tiens je tiens…..mais maintenat je suis rassuré de voir que je ne suis pas toute seule…

  29. avatar joanna
    Mardi 12 juin 2012 à 23:51

    joanna
    merci d’avoir le courage de partager cette expérience avec d’autres. Je viens de regarder l’émission à la télé…
    Ce fut un électrochoc pour moi, comme si d’un coup quelq’un sur terre comprenait… Je suis « normale « …..!!!!!
    Depuis 2ans je sombre. Du stade commerciale je suis passé à mère « sans emploi  » avec 2 super gamins de 4 et 6ans, avec un mari qui bosse, dans un pays nouveau ou il faut tout reconstruire… Ici les enfants restent avec les mères le plus tard possible. A 5 ans ils vont à l’école just 2h par jour. L’année prochaine 4h… A qui parler quand on est entouré des mères parfaites ?

  30. avatar joanna
    Mercredi 13 juin 2012 à 8:42

    salut Steph,
    Non tu n’est pas toute seule !
    Je vois que nous avons retrouve l’espoir après la même émission d’hier…
    Il faut être honétte , cela ne change pas grande chose à notre quotidien, mais au moins donne du courage pour la suite ! Moi aussi j’ai eut de mauvaises pensées, moi aussi j’aurai aimée être une femme parfaite… Simplement je n’arrive pas. Alors je m’en veut tout le temps. Je voudrai avoir une maison impec mais comment faire avec 2 enfants qui sont toujours là pour chercher un joue dans le bac qui vient d’être juste rangé ?
    Incapable d’assumé a un moment donne, incomprise de tous j’ai fini par prendre mes enfants et partir dans un autre pays… Grosse erreur qui a pus me couter cher…
    Je suis allé rejoindre ma famille pour trouver de l’aide. je ne l’ai pas trouve réelement, j’ai faillis perdre mon mari que j’aime plus que tout car il ne me comprené pas.
    Heureusement nous avons reussi de se retrouver
    Je suis revenu. Le passé m’a ratrapé. Je me retrouve à nouveau dans ma prison dorée avec mes enfants.
    Je sais que je dois tenir encore un an et après je vais reprendre des études pour reprendre une vie nouvelle…
    J’éspére que je vais y arriver !

  31. avatar myriam
    Mercredi 13 juin 2012 à 9:07

    bjr, on a ttes regardé la meme émission….mais j avais l impression kil parlait de moi ca fait bizarre
    effectivement moi je suis soulagée de pouvoir enfin mettre 1 nom sur mes symptomes : epuisement maternel……..maintenant ke je sais il fo ke je trouve 1 professionnel pr m aider
    j ai 38ans, et j ai 2 filles, la grande a 9ans pr ki j ai culpabilisé de travailler et de ne pouvoir l elever, et le 2eme a 21 mois pr lakel j ai pris 1 congé parental et c est depuis ke je vais de + en + mal….ma mere prend la petite et ca se passe bien, avec mon mari c est pareil, ya k avec moi ke ca se passe mal et je culpabilise et en veut a mon bb :-( des fois je me fais peur…….je me mets 1 telle pression, je veux ke tt soit tellement parfaitement rangé et propre……..pffff

  32. avatar Véronique Geoffroy
    Mercredi 13 juin 2012 à 9:54

    Oui comme je le dis tous les jours MAMAN -une bonne vraie maman qui s’occupe véritablement de ses enfants et pas que le WE- c’est un job à part entière, qui vient se cumuler au job et aux diverses activités, notamment associatives, 24h ne suffisent pas et la vie passe… et on va trépasser

  33. avatar lili
    Mercredi 13 juin 2012 à 10:56

    bonjour a toutes décidément cette émission auras été un bonheur pour beaucoup de maman !!! je suis moi aussi en congé parental depuis bientot 4 ans jeunes maman de 26 ans de 3 merveilleuses petites filles de 3ans et demi 2 ans et demi et 1 ans vous pouvez donc imaginez la charge de travail et d’énergie qui doivent être fournie . je suis épuisé vidée mes journée sont toujours les mêmes: ménages ,éducation papiers …. je suis irritable moins patiente avec mes filles je trouve de moins en moins le courage de sortir de chez moi avec ma petite tribu papa travaille beaucoup mais il essaie de m’aider quand il n’est pas trop fatiguer . je ne me sens pas exister j’ai envie de boire de l’alcool pour oublier même si je ne le fait pas j’ai besoin d’aide et pouvoir échanger avec d’autre maman dans mon cas me fera du bien merci et courage a toutes!!

  34. avatar myriam
    Mercredi 13 juin 2012 à 11:42

    @ lili,
    je te comprends tt a fait et ressent exactement la meme chose ke toi….epuisé juste a l idee de devoir sortir, irritable et des envies d alcool pr oublier…….
    perso je viens de prendre rendez-vs pr dans 2 jours chez le psy avant kil n arrive 1 mahleur….
    tu vois tu n es pas seule, courage !!!

  35. avatar Véronique Geoffroy
    Mercredi 13 juin 2012 à 11:47

    Moi pour décompresser, je me suis mise au yoga une fois par semaine, je fais un massage bien-être de temps à autre, je vais au hammam avec une copie une fois par mois et en ce moment je fais des saunas pour éliminer les toxines et donc la fatigue, la chaleur ça redonne aussi le moral. Ah oui et puis je me fais des jus de gingembre râpé pour me booster sachant que j’ai arrêté le café depuis un mois car à force d’en prendre pour arriver à tout faire je pétais les plombs, et vous c’est quoi vos recettes les copines ?

  36. avatar lili
    Mercredi 13 juin 2012 à 12:52

    @myriam
    merci de tes encouragements c’est bien que tu consulte j’espère que ca t’aidera !
    moi je n’sais j’ai même plus la motivation de me battre je laisse passé les jours en faisant face tant bien que mal parfois je fait tout le mieux du monde et d’autre jour je n’y arrive plus!…. en septembre tout ira mieux je reprend un boulot a mi temps et une demi journée rien qu’a moi par semaine le rêve!!! :-) allé on va y arriver courage les filles!

  37. avatar Caro
    Mercredi 13 juin 2012 à 14:46

    Bonjour,
    Je suis maman d’une fille de 8 ans et d’un garçon de 13 mois. Un 2ème enfant non désiré au départ mais j’ai reculé devant l’IVG. Et avec le recul je me dis heureusement. Mes 2 enfants sont adorables, je n’ai pas de soucis majeur avec eux, que ce soit éducation ou santé. Alors pourquoi ce sentiment de vouloir tout abandonner? Pourquoi ces craquages à répétitions? Ma grande est très mature et me réconforte dans mes moments de solitude, de pleurs, de tristesse, mais ce n’est pas son rôle. Le père de mes enfants est un compagnon aimant, qui fait toujours au mieux pour notre bien-être, mais qui est représentant et donc absent en semaine… Quel bonheur cette émission d »hier. J’ai pu enfin mettre un nom sur mon syndrome. Je savais bien que je n’étais pas en dépression. Il n’empêche que mon agressivité et mon changement de comportement à eu raison des relations entretenues avec ma famille. Ils ne me comprenaient pas (et moi non plus!!). Carol, elle a tout pour être heureuse, disait-on…. Nous sommes allé au clash malheureusement. Ce clash a tout déclenché. Ma maman m’a conseillé d’aller voir un doc pour qu’il me donne des médocs, je ne l’ai pas fais et ne le ferai pas. Je sais à présent ce qui me ronge, et comment y remédier. Une fois qu’on connait notre mal et comment y mettre fin, c’est un grand pas vers la guérison je pense. Et puis, les enfants grandissent… Pas trop vite pour en profiter comme on dit, mais à quel prix?!! Bref, courage à toutes les mamans dans cette situation, les femmes sont des êtres forts et on va y arriver :)

  38. avatar gaelle
    Mercredi 13 juin 2012 à 15:32

    bonjour j aimerai savoir comment arriver a sortir de cette epuisement maternelle car g un enfants de trois ans et une petite de 2 MOI et mon fils de trois ans je n arrive plus a le supporter je le trouve dur

  39. avatar myriam
    Mercredi 13 juin 2012 à 21:26

    allez les filles fo kon s en sorte, courage !!!!
    @gaelle
    prend du temps pr toi et fais toi aider…

  40. avatar marina
    Mercredi 13 juin 2012 à 22:59

    MMoi apre 9h du travail g le temps de rien fair je sui seul avc mai banbim et je je pe plu fair dr soir g 30 ans je sui seul et je bosse et g fai un infartus on ma poser un tinste je c plu koi fair je sombre

  41. avatar tabata
    Jeudi 14 juin 2012 à 15:00

    bonjour,je suis une maman d’une fille de 11ans,d’un garcon de 4ans et du dernier qui a 18mois,mon mari travaille en deplacement,il nest pas la de la semaine,je ne travaille pas,mais j’ai quand meme l’impression d’etre a bout,ma fille rentre dans ladolescence je la trouve insolente,mon 2eme pleure pour rien meme sans que je le dispute,et le 3eme jete et casse tout les jouet du 2eme ce qui fait des conflie entre eux,je ne les tape pas,je crie rarement,en faite je n’est pu d’autorite telement je suis a bout,je dors tres peu la nuit car je me sens pas une bonne maman,de les laissé se debrouiller seul a regler leur conflie alors que je devrais intervenir,mais j’en n’est pu le courage,mon mari quand il rentre de sa semaine est fatiguee et me fait plein de reproche en me disant ba tu na pas fait ci ou ca cette semaine…et la j’ai envie de lui dire toi ta journee elle commence a 6h comme moi,mais la tienne fini a 17h,alors que moi c’est pas avant 21h,je suis pas aide ni la semaine,ni le week end,je suis un peu perdu javoue…

  42. avatar nadjet
    Vendredi 22 juin 2012 à 9:40

    Bonjour à toutes,

    Je ne vous parle même pas du burn-out des mères célibataires qui en plus de saturer quelque fois se retrouvent face à des parents en couple qui se plaisent à se montrer en exemple avec le personnel enseignant d’être toujours à l’heure eux. Ils sont parfois que deux à s’occuper d’un seul enfant et moi je me démène seule avec deux enfants et pour pas plus de 2 minutes de retard, je suis fliquée par d’autres parents à l’entrée de l’école. Mais je me suis lachée à la dernière réunion scolaire quant un parent se montrant comme modèle dans son genre à lâché à la directrice ceci : et qu’est-ce que vous comptez faire pour les élever, toujours en retard, et là j’ai explosé : lui expliquant qu’il n’avait pas à fliquer les mères célibataires et la différence d’appui que lui avait et le non appui que moi j’ai. Et là : grand ouf de soulagement, une autre maman s’est mise à parler et d’expliquer que elle aussi en avait marre de ces parents soit disant modèles qui vous jugent. Des fois : je suis vraiment épuisée et sur les genoux avec mes deux garçons que j’adore, que j’en arrive à la claque, après je regrette et j’en pleure même. J’en ai donc parlé à mon médecin : qui a expliqué aux enfants qu’il fallait qu’ils se calment avec leur maman à la surbooker 24h de bêtises en tout genre (je ne rentre pas dans le détail) et le médecin de conclure en me disant qu’il fallait que je prenne le temps de me poser. Chose que je privilégie dorénavant tant pour ma santé morale que physique. D’en parler cela est bénéfique. Les filles continuez d’en parler. Bonne journée à vous

  43. avatar Aurelie
    Mercredi 5 décembre 2012 à 0:08

    Bonjour,
    Je suis maman de 2 enfants de 16 et 31 mois et je gère avec mon conjoint un restaurant. Nous nous sommes pourtant organisés pour que je puisse m’occuper des enfants mais nos serveuses (1 à démissionné 1 mois avant avant que j’accouche et l’autre est tombée enceinte et c’est mise en arrêt pdt tte sa grossesse) j’ai donc du continuer à travailler tout en m’occupant des loulous. Les journées sont interminables. Je suis épuisée et je n’ai jamais pu mettre de mots sur ce qui m’arrive avant de tomber sur cet article. Ce n’est pas évident d’en parler à son entourage et encore moins de se faire aider! Mon médecin m’a prescrit des médicaments pour mes insomnies ( on les utilise aussi pour sevrer les alcooliques!) je ne les ai jamais pris quitté à ne pas dormir. Effectivement nous sommes bpc à se sentir seules et débordées!

  44. avatar Véronique Geoffroy
    Jeudi 6 décembre 2012 à 11:36

    Bonjour Aurélie, et oui être maman en plus de continuer son job c’est assumer 2 boulots, je sais bien ! Essayez donc le gingembre en jus (épluchez la racine et râpez la ou pressez la avec une orange et un citron, ça donne un max d’énergie, sinon pas mal les gélules gingembre en pharmacie, et puis éliminer les toxines qui alourdissent l’organisme (jogging, sauna, enfin suez un bon coup) surtout limitez le café qui énerve et fatigue (tisane, jus de fruits), et sentez vous bien MIEUX !

  45. avatar Aurelie
    Vendredi 1 février 2013 à 0:16

    Merci pour vos conseils Véronique! J’ai pris un peu de recul et maintenant que la période de Noël est passée, j’ai pris les choses en main avec l’aide d’une naturopathe. Il est vrai que quand on est prise dans un rythme, on ne fait pas assez attention à son alimentation qui est pourtant primordiale pour tenir le coup ! Merci!!! À toutes les mamans: COURAGE, mais avec un peu de volonté et de la patience, on peut s’en sortir. Et surtout arrêter de se mettre des pressions inutiles! On a le droit d’être imparfaite !

  46. avatar ouissem
    Lundi 4 mars 2013 à 8:50

    aidez moi svp…
    je n’en peut plus.
    j’aime mes enfants (3 ans et 13 mois) mais epuisée et un bien faible mot. je me leve tres top pour tout preparer avant d’aller au boulot , le soir cé tout à faire je suis « esquintée »..depuis un moment je suis tres agressive. le soir je crie comme une folle. il m’est arrivée de prendre mon grand et de le jeter sur le lit pour qu’il s’endorme. et cela rajoute a la culpabilité , au sentiment d’etre une mauvaise mère .

  47. avatar Véronique Geoffroy
    Lundi 4 mars 2013 à 11:27

    Non il ne faut pas vous sentir coupable c’est humain, la vie de maman qui bosse est un rythme infernal, d’autant que vous avez enchaîné les grossesses, on s’est toutes senties ainsi un jour ou l’autre. il vous faut prendre soin de vous. Déjà, Commencez par prendre une gélule de magnésium marin (pas synthétique) matin et soir (en pharmacie et magasins bio) pour vous calmer, retrouver la pêche et mieux dormir. Par ailleurs, l’hiver est rude on manque de lumière prenez une ampoule de vitamine D (et de façon récurante, une par an début octobre pour attaquer l’hiver), vous serez plus forte pour affronter votre quotidien. Bon et puis essayez de vous faire aider (un mari, un conjoint) et de vous accorder des moments à ne rien faire, à rire avec une copine, à vous faire chouchouter (un soin de beauté en institut, un hammam entre copines, un massage…), Courage Ouissem !

  48. avatar lilou
    Mercredi 13 mars 2013 à 17:04

    Maman de deux enfants en bas age, mari absent, pas de famille, un boulot très prenant… Je ne m’imaginais pas devenir aussi agressive, violente verbalement, toujours haineuse…. Avec des envies de passage à l’acte contre mes enfants mais contre moi de + en + fréquentes.La seule envie c’est de dormir ou de me goinfrer. ET bien entendu, le plaisir, l’amour, les sorties ne font plus partis que du passé

  49. avatar sophia
    Lundi 27 mai 2013 à 5:47

    maman de 5 enfants en bas age ,mon mari et un grand soutien mes des qu’il sabsente je ne suporte plus rien mes enfants me mete a bout asser souven et je ne ces plus comment faire pour men sortire la seul solution que jai trouver ces de mechaper quelque heur pour faire les boutique et prendre soin de moi je ces que ci je nes pas cela je sombreret jai fait une tentative de suicide etemp donnée que jetai a bou je ne voyer pourquoi rester continuer pour moi javer linpression que je server a rien mes aujourd’huit jai comprie que je netai pas seul dans mon mal etre et que baucoup de maman sont dans mon ca aujourd’huit je dit merci danavoir parler un grand soulagement pour moi.

  50. avatar elody
    Mercredi 15 janvier 2014 à 2:39

    Bonjour je suis une maman de 28ans deux enfants(garçon 7ans autiste et garçon 5 ans)papa parti mai g refai ma vie avec mon compagnon ki nes pa tres patient ki travaille et moi seule avec mes enfants car mon premier ne peu être scolariser mank de place dans les institués et il dort tres peu je suis devenue insomniak et je suis épuisée de tout même emmener mon petit 5ans a l’école mai difficile je ne supporte plus rien nes pratikemen personne a ki parler mon compagnon ne me compren pa ke faire pour éviter de me faire du mal a moi même car je ne veu pa faire de mal a mes enfants

  51. avatar Dalila
    Lundi 27 janvier 2014 à 0:54

    Bonjour, je vais acheter le livre demain , j ai 2 enfants de 2 ans et demie et 4 ans autant dire qu il n on pas beaucoup d écart 16 mois seulement je suis épuisée physiquement avec un mal de dos qui ne me quitte pas, et psychologiquement également , je ne suis pas aider ni lorsque je suis malade , ni lorsque mes enfants sont malade, je n ai pas non plus été aider à leurs naissance que se soit par ma famille ou la famille de mon mari. Et le mari n en parlons même pas , il aide uniquement quand les enfants le pousse a bout , presue jamais puisqu il est toujours au travail. J ai pris un congés parental de 3 ans et heureusement j arrive bientôt au bout, c est vrai que j ai fait le choix de rester avec mes enfants et de retourner travailler une fois les 2 scolariser , je ne regrette pas mon choix , mais mes enfants sont 2 garçons avec énormément de caractère , et mon état phys. chique ne m a pas aider a leus épanouissement malheureusement . Je suis une mère qui aime la mode , j ai des amies, je ne sors plus depuis la naissance de les enfants et j ai maintenant beaucoup de mal à organiser des sorties avec les enfants de peur de n’a pas pouvoir les gérer et de me fâcher après certaines personnes posant leurs regards méprisant sur eux ou sur moi d’ailleurs . Bref j espère pouvoir venir à la conférence si je trouve quelqu’un qui voudra bien garder les enfants, je pense que ça me ferai beaucoup de bien de pouvoir partager mon vécu mais j ai peur de craquer … Merci pour ôter livre je vais m empresser de le lire en espérant qu il m aidera à tenir car je suis a bout de nerf…

  52. avatar cécile
    Mardi 28 janvier 2014 à 23:55

    bonjour je lis vos commentaires et je suis en larmes de voir que je ne suis pas seule…maman de 3 enfants 13 ans 11 ans et 4 ans je suis épuisée je suis perdue je ne ‘en sorts plus au niveau ménage c’est l’horreur je n’y arrive plus mes 2 grands au collège et ma dernière à l’école je rentre chez moi et là je regarde ma maison et grosse déprime je ne sais plus par ou commencer et quand je commence à me motiver c’est l’heure d’aller chercher ma puce à l’école et là gosse crise d’angoisse je vois que je n’ai rien fait chez moi (je me dis promis je m’y mets l’après midi et bien non c’est idem)….je travaillais pendant 7 mois en plus dans un café restaurant avec des horaires lamentables et là je suis en accident de travail et ma patronne qui n’accepte pas mon AT veux me mettre au prud’homme (simpa non) mon mari travaille de 6h le matin à 19 h le soir et bien sur quand il rentre il crise car rien n’a été fait à la maison (je le comprends) en fait il bisse les ras comme moi…je craque m’énerve hurle et pleure pour un rien on m’a même demandé si je n’étais pas bipolaire……pffff ma famille est loin donc personne pour m’épauler un peu….je suis vraiment à bout ce qui me sauve un peu c’est quand j’ai bien pété un câble j’ai mes enfants qui viennent me serrer dans les bras en me faisant des bisous et des câlins mais ça ne me suffit plus……..fatiguée mentalement et physiquement…..bon courage à toutes les mamans dans le même cas que moi :)

  53. avatar Legrand
    Mardi 25 mars 2014 à 14:31

    bonjour , faire des enfants et se plaindre après , ce n’est pas obligatoire .Il y a la contraception , non ?

  54. avatar lois
    Lundi 31 mars 2014 à 19:14

    L’explication à ce surmenage physique et psychique peut aussi trouver son explication scientifique: notre cerveau, et notre corps ne peuvent pas vivre en permanence sous l’effet du stress imposé par les différentes contraintes de notre quotidien. Plus les sollicitations extérieures sont fortes, plus les neurones absorbent et traitent de l’information nous explique l’article de Réjane Ereau et de l’expert Denis Bédat (revue inexploré numéro 21 janvier – février -mars 2014 pages 64 à 67.) L’activité électrique élevée du cerveau appelée niveaux « Bêta » et « Gamma » correspondent aux états de stress, concentration maximale, augmentation du rythme cardiaque, tensions musculaires… Cette activité électrique s’abaisse, vers les niveaux « alpha », « thêta » et « delta » pendant les moments de détente, de relaxation et de sommeil, nous permettant de récupérer, de temporiser, de libérer notre souffle, réguler l’humeur, libérer des endorphines et de la sérotonine hormones du bien-être…Le surmenage est lié aux cadences infernales imposées à l’organisme que l’on ait ou pas des enfants. Le remède, s’il existe passe par le retour à l’équilibre entre les moments speed et les moments de récup.

  55. avatar Ozkan
    Lundi 19 mai 2014 à 22:05

    Bonjour, je suis E. Ozkan je propose la psychothérapie et je me suis spécialisée dans la parentalité, « être mère, être père, comment je le vis? « , vous vous sentez épuisée, dépassée, incapable, impuissante, nul, coupable, vous avez peur de craquer? je suis à votre disposition si vous souhaitez parler, 07 82 29 82 31, bon courage

  56. avatar Tatou
    Mardi 1 juillet 2014 à 7:20

    Bonjour
    J’ai deux jumelles de 10mois qui ont été prématurées
    J’habite a l’autre bout du monde je suis complètement
    Isolée leur »père légale » m’a mise a la porte alors je j’étais
    Enceinte de 4 semaines
    Mes filles sont très difficile elles vomissent sans arrêt
    Elles sont capricieuses j’adore mes filles mais je suis sur le point de tout laisser tomber j’ai envie de partir seule et très loin!!! Je suis tellement déçue de la maternité je craque je n’en peux plus j’ai mal partout constamment je suis épuisée triste je me sens trahi je ne crois plus en rien
    J’en ai marre de tout je me réveille et je m’endors épuisée !!!!!

  57. avatar Cricri ana
    Vendredi 8 août 2014 à 23:53

    Bonjour maman de deux enfants 4 ans et 3 ans tellement fatiguée psychiquement suivie par une psy le soucis c est que j ai jamais de temps pour moi le jour comme de nuit. Des que j essaie de me distraire je suis toujours interrompue par les gamins ou épuisées le soir car trop gueule la journée après eux. Je suis sous médoc la vie de couple n existe plus car y a toujours les enfants le jour comme la nuit. Mon mari me dit que c est facile à avoir du temps pour moi. Hélas je vois pas. Et vous , la il est 23 h 49 et je viens de m énerver après ma fille de 4 ans qu arrive pas a dormir pendant que j essaie de me détendre en faisant autre chose. Ras le bol et beaucoup de personnes ne comprennent pas. Allez je vais dormir car j ai la nuit à assurer je dors quasi pas depuis trois ans. Mon fils diagnostique reflux depuis un an dort peu encore. Bonne nuit et merci de m avoir lu

  58. avatar Julie
    Dimanche 7 septembre 2014 à 23:42

    Bonjour , c’est avec beaucoup d’attention que j’ai lu tous les messages ! J’eleve seule mes 2 enfants garçon de 11 ans et fille de 8ans et demi .je travaille à temps plein , mon ex conjoints passe parfois un coup de téléphone pour avoir des nouvelles des enfants ! Épuisée moralement et physiquement , j’attends que mes enfants se couchent pour pleurer ! Souriante de nature , tout le monde pense et dit que je suis très courageuse et très forte !Hélas ils ne savent pas de quoi ils parlent , non je suis une femme comme tant d’autres , épuisée , malheureuse ! Je souris pour camoufler ma tristesse ! Mes enfants qui sont adorable comptent beaucoup sur moi ! Pour tenir le coup quand je suis trop épuisée je cours avec ma musique aux oreilles et en pleurants jusqu’à épuisement ! Au bout d »une heure à deux heures de footing je rentre chez moi ressourcée et prête à me consacrer à mes enfants qui sont ma raison de vivre ! Je comprends les mamans et papas désespérés car trop épuisants par la longue journée de travail , de préoccupations , d’attention, de dévouement et peu de récompense ! Courage !!!!

  59. avatar Aurelia Casting-tv
    Jeudi 18 septembre 2014 à 13:07

    Bonjour à tous !!

    Vous rencontrez des difficultés dans l’éducation de vos enfants : ils ne respectent pas les limites et les règles que vous leur imposez, ils ont un problème avec l’autorité, un problème de rupture de la communication ou des difficultés scolaires…et vous ne savez pas comment gérer la situation. Super Nanny est peut-être la solution. Si vous êtes intéressés ou connaissez des personnes qui peuvent l’être, contactez-nous au 01 76 21 45 94 ou à l’adresse suivante : temoignagestv@gmail.com.

    Merci à tous et à très vite !!

  60. avatar peggy
    Mercredi 1 octobre 2014 à 17:51

    Les Pères, ha ha ha, ils font croire qu’ils en font bcp mais dans la réalité ils ne font rien, enfin je parle pour moi mais j’entends aussi un peu partout que c’est malheureusement vrai. Nous nous faisons vraiment avoir dans ce bas monde, la vie des femmes est dure et il faut avoir 4 bras 8 mains et 10 pieds….et 3 têtes. Voilà ce que la libération de la femme nous a apporté, on est obligé de bosser, car être sous la coupe d’un homme non merci et c’est un droit, et en plus on se tape la maison, les enfants + leurs éducations + l’organisation de tout et de tout et de tout. Je suis épuisée, je le dis tout le temps mais tout le monde s’en fou, on fini par avoir des problèmes psycho à force d’être sur tous les fronts, cela s’installe tout doucement…. un vrai combat pour pas tomber à terre et les hommes je fini par être dégoutée d’eux. Et tout ses gens qui n’arrêtent pas de l’ouvrir alors qu’ils n’y connaissent rien. c’est vrai on doit être parfaite et bien moi je ne le suis pas et mes gosses malgré que je voudrais tout leur donner eh bien je dis stop, on leur en donne trop et faut voir comme ils sont maintenant, capricieux, impatient…. donc faut aussi penser à nous les femmes et nous faire plaisir et imposer aux hommes qu’ils prennent leurs responsabilités, moi je ne le lâche pas je lui en met plein la tête au moins cela à le mérite d’être franc et s’il est pas content qu’il se barre cela me fera des chaussettes en moins à laver !. Bon la vie est belle et on en a qu’une voilà comment je vais finir, donc à chaque jour suffit sa peine et j’essaye chaque jour de me dire que rien ne dure et donc qu’il faut en profiter. J’aime mes deux petits bouts et j’espère qu’ils auront une belle vie, voilà pourquoi on se tue à la tâche. Allez courage.

  61. avatar peggy
    Mercredi 1 octobre 2014 à 18:32

    Réponse à Legrand : je pense que tu es un homme…. paroles d’homme ou de femme qui a des gens pour lui faire son ménage et des nounous pour s’occuper de ses enfants… si les hommes remplissaient pleinement leur rôle on ne se plaindrait pas ! Tu as lu les commentaires des femmes ? Elles n’en peuvent plus c’est une réalité alors quand on ne connait pas on a l’intelligence de se taire ! D’ailleurs qu’es tu venu faire sur ce site ? Allez va soigner ta conscience.

  62. avatar anais
    Vendredi 7 novembre 2014 à 14:39

    bonjour a toutes! je suis actuellement en congé parental j’ai 2 jumeaux (une fille et un garcon) suite a une fiv. ils ont maintenant 15 mois et j’ai l’impression que je ne suis plus la meme, de ne plus avoir de personnalité, tous les jours je fais la meme choses, c la routineje m’enerve pour un rien

  63. avatar Delphine
    Lundi 8 décembre 2014 à 14:32

    J ai envie de réagir a tous ces commentaires je suis une femme qui cumule un job prenant à temps complet, 2 enfants (5 et 11 ans) et un mari qui bosse comme un malade. Je suis débordée et au bord de la crise de nerf en permanence. Du coup c est la relation avec mes enfants qui est mise en péril. Ce qui me choque profondément c est que personne ne parle de la place de la femme dans la société. Qu attend t-on des femmes exactement ? Je pensais naïvement que dans un couple nous étions 2 a aller dans la même direction que l un contribuait al autre et que l Education des enfants se faisait a 2 le tout dans un environnement professionnel epanouissant. mais il n en est rien ! Je pense qu on achète notre liberté au prix d un grand sacrifice celui de l épanouissement de nos enfants. Que leur offre t on en rentrant a 19:00 tous les soirs de la semaine ? Un soutien pour prendre une douche faire les devoirs et disposer de linge propre !? Je pensais que je pourrais nourrir mes enfants d une relation profonde et épanouissante je pensais pourvoir leur offrir de la disponibilite de l attention du temps de la complicité mais il n en est rien. Mon rôle consiste uniquement a compenser le salaire de mon mari qui ne nous permet pas de nous entretenir tous les 4 (malgré un salaire très honorable) et à gerer l intendance c est tout. C est très superficiel comme rôle finalement. La vie est tellement cher et on veut tellement acheter notre liberté qu on en sacrifie notre role de mere c’est pathétique et le pire c’est que tout le monde s en fout royalement ! Tout le monde continue à vivre a 200 a l heure les couples se déchirent les enfants en payent les pots cassés mais on continue tous à travailler 45h par semaine et a gerer nos petits comme on le peut ! Aucun gouvernement ne s interesse a la place de la femme dans la societe. Vous trouvez ça normal d avoir des enfants et de les confier à une nounou de ne pas les voir de la semaine et de leur consacrer du temps que le we ? he trouve ca abominable. On en demande énormément aux femmes, trop, beaucoup trop ! C est honteux ! Le prix de la liberté est payé par les femmes, mais surtout les enfants et par voie d extension les maris et la société entière. Il nous faut du TEMPS pour tout faire, du TEMPS !!!!!!

  64. avatar sandra
    Dimanche 1 février 2015 à 18:07

    bonjours sa fais vraiment du bien de toute vous lire je me sens moins seule… j’ai 30 ans et 4 enfants (13,11,6 et 1ans) depuis aout que jai repris mon boulo a plein temps je me sens completement debordée,mn mari quand je lui demande de maider un peu sa passe par une oreille et sa ressort par l’autre tout comme mes enfants ils vont ranger deux jours apres que jai piquer ma crise puis apres tout le monde reprend ses habitudes…je suis fatiguer,jai envie de lacher mon travaille pour avoir plus de temps mais sa me fait du bien de me couper de la maison et puis ac juste 1 salaire sa serai impossible de gerer. Jai beaucoup de patience mais jai peur que mon couple ne tienne pas car pr mon mari je fais que me plaindre alors que lui va juste bosser.

  65. avatar marlene
    Samedi 21 février 2015 à 13:01

    Bonjour,
    C’est la 1er fois que je viens sur un furum pour parler de mes difficultés a tout gérer.
    En instance de divorce depuis 2 ans donc la guerre avec les pere de mes 3 enfants .
    Ils ont 8 ans 6ans et 4ans .
    Tres exigeant envers moi je me sent depasser de tout.
    Je ne sait plus comment faire ils peuvent etre genial comme inioble avec moi et en ce moment c’est justement le cas mais je me sent plus la force de rester calme.
    Du coup c’est des cris et des punitions a longueur de journée ce qui devient vraiment épuisant.
    De plus je suis en arrêt de travail pour un probleme a l’epaule ce qui n’arrange rien.
    Je suis épuiser par le manque financier que cela engendre.
    Devoir réfléchir a comme et quoi faire a manger avec rien tout les jours ou presque.
    le père se fou de tout et jubile en sachant que je galère.
    Je me retrouve a aller au resto du coeur et au secour populaire et je vous assure que mon estime pour moi en a pris un sacré coup.
    je ne sais plus quoi faire pour que mes enfants soit moins demandeur et moins violent car oui le grand et le moyen me hurle dessu et ils se tape violement sur eux même.
    Je vous demande des conseils si vous avez été dans une situation similaire.
    Merci pour votre attention.

  66. avatar Estaque
    Samedi 7 mars 2015 à 20:57

    Bonjour à toutes, alors moi je n ai pas plusieurs enfants donc je sais pas si j ai le droit de me plaindre mais j ai l impression d être en burn out maternel depuis la naissance de mon fils. Il a maintenant deux ans et demi, je me rends compte qu en ce moment je ne le supporte plus, je m énerve et lui hurle dessus. Je ne suis pas la mère que je voulais être du coup je me sens dans l échec et ne suis pas fière de ce que je suis.
    Depuis les 7 mois de mon fils nous nous sommes séparés le papa et moi donc je gère tout depuis très longtemps. J ai réussi à obtenir une place en crèche mais je ne l y mets que deux ou trois jours par semaine car je culpabilise de l y mettre plus alors que je ne travaille pas actuellement.
    Et oui ma vision de la maman super que je voulais être, c est s occuper de son enfant à temps plein mais voilà j y arrive pas, plus…et je m en veux de ne pas y arriver.
    Je voulais tellement être une maman rassurante, patiente, sécurisant et sereine. Je suis tout le contraire et en viens à regretter par moment que mon fils est une mère comme cela.
    Voilà je suis triste

  67. avatar sebert
    Mercredi 18 mars 2015 à 15:30

    kikou c pas la honte sa arrive ♥♥

  68. avatar A bout
    Jeudi 26 novembre 2015 à 10:13

    Moi je suis maman de 4 enfants 8 ans 6ans 4ans 2ans et je suis a bout aussi surtout avec ma dernière qui ne fait que pleurer tt les jours toute la journée parfois la nuit elle ne tien pas en place elle se lace vite des choses pourtant elle va a la crèche 2fois par semaine pas suffisament. A mon goût tout se passe bien la bas et des qu’il est l’heure daller la chercher je stress car je sais que sa va être la crise a la maison je n est pas de temps pour moi quand elle est a la crèche c’est pour aller au ccode ou pour aller rdv ou course je suis séparer du papa de mes 3 premier enfant et je suis tjr avec le papa de la petite qui ne m’aide en rien pourtant il ne travaille pas c’est moi qui subi tout ménage linge course bain enfants tout se que une femme peut faire mais la j’en es vraiment ral bo de tout faire et de pas avoir de soutien et plus personne ne veut garder ma fille telement elle es dur a gerer mais moi j’aimerais juste souffler et je me dit aussi que j’aimerais être hospitaliser juste pour pouvoir me reposer c’est triste a dire mais c’est la réaliter plus de goût a retrouver mes enfants

  69. avatar nacima
    Dimanche 14 février 2016 à 9:46

    Bonjour séparé depuis juillet j ai des jumeaux garçons j ai toujours assumé seul le père ne participe en rien ne s occupe pas de ces enfants ma trompé alors conseil faite les participé qu’ il s épuisé aussi sinon vous allez être trompé il ne faut pas avoir de scrupule car c lui qui partira en vous laissant dans la merde courage

Laissez un commentaire