45 % Médecine esthétique

La beauté n’a plus d’âge.

Aujourd’hui la beauté n’est plus seulement l’apanage de la « jeunesse ». 45 % des femmes européennes trouvent que la médecine esthétique est une nécessité et non un luxe, révèle une enquête menée par le Laboratoire Merz dans les 5 pays d’Europe les plus prescripteurs en médecine esthétique (France, Royaume-Uni, Italie, Espagne et Russie), à l’occasion du salon Medispa de Monaco en mars dernier. « Elle met en avant les nouveaux comportements, les envies des patients face aux actes de médecine esthétique, à commencer par les traitements du visage par injection de produit de comblement ou de toxine botulique » précise le Dr Jérôme Augustin, Vice Président Europe de Merz Aesthetics.

chirurgie esthétique

En vogue la toxine botulique

D’après l’enquête, 24% des femmes interrogées (19% pour la France soit 1 femme sur 5) pensent que seule la jeunesse est synonyme de beauté pour une femme. D’une manière générale, elles s’entendent plus à dire que « peau saine », « charme », « confiance », « assurance » ou plus surprenant «intelligence » et « sens de l’humour » sont les véritables caractéristiques de la beauté.
En France, à la question « d’après vous qu’est-ce qui rend une femme belle ? », 78 % des femmes interrogées mettent en avant « une apparence globale soignée », puis pour plus de 70 %, une peau saine et de beaux cheveux.
De plus et toujours d’après cette enquête, la plupart des femmes interrogées, pensent qu’une femme est belle à tout âge. En France 75% des interviewées sont en accord avec cette affirmation et 93% d’entre elles pensent qu’elles peuvent rester belles et séduisantes en dépit de leur jeunesse qui s’envole.

Une seconde jeunesse ?
« Ces données mettent bien en avant que les mentalités ont évolué face au vieillissement. En effet, la cinquantaine passée, Il n’est plus rare d’entendre hommes et femmes, parler de leur seconde jeunesse. Passé ce cap, une nouvelle vie s’offre aux Quinquas, loin des soucis des 25/49 ans. Aujourd’hui, ces hommes et ces femmes sont « jeunes dans leur tête » mais ils veulent aussi avoir un visage, un corps en harmonie avec leur sérénité, leur bien-être. Ainsi, même si pour les femmes interrogées dans notre étude, vieillir n’est plus une fatalité (70% rapportent devenir plus sûres d’elles en vieillissant), plus de la moitié (59%) disent qu’elles

93% des Françaises pensent qu’elles peuvent rester belles et séduisantes en dépit de leur jeunesse qui s’envole.

aimeraient recourir à des actes esthétiques pour que corps et esprit soient en totale symbiose », ajoute Jérôme Augustin, « L’approche globale du visage par Merz Aesthetics offre aux femmes des produits comme Radiesse, de haute qualité leur permettant d’accéder à leur souhait de paraître radieuse et bien dans leur âge ».
Dans l’ensemble, une majorité des femmes interrogées (87%) croit qu’il est possible de rester attirante et belle en dépit de la perte de sa jeunesse. Ce qui est confirmé par le fait que plus de la moitié des femmes interrogées (56%) ont eu recours au moins une fois à un acte de médecine esthétique. À noter, les femmes paraissent plus à l’aise à l’idée d’avoir comme première approche esthétique, un traitement injectable au visage.
« En tant que dermatologue, j’ai beaucoup de patientes qui ont les mêmes convictions que les femmes interviewées dans l’enquête Merz Aesthetics », dit Sabine Zenker, Dermatologue en Allemagne. « Souhaitant avoir le contrôle sur leur apparence sans vouloir la changer de manière flagrante, mes patientes s’orientent de plus en plus vers des traitements injectables, comme les produits de comblement Merz Aesthetics. »

Relire également Jeune à tout âge.

Source : Merz Aesthetics, division esthétique du laboratoire allemand Merz Pharma, Enquête menée par Harris Interactive, Medispa Monaco, 26 mars 2011.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire