Déodorants naturels

avatar

le 16 février 2010

Je passe au vert


© Stéphane de Bourgies

Rumeurs cancer du sein ou pas, je passe au vert…

Les rumeurs comme quoi les sels d’aluminium contenus dans les antitranspirants ne sont pas une des causes du cancer du sein, ne sont pas cliniquement fondées (Étude de Mirick publiée en 2002 par le Journal of the National Cancer Institute). D’accord… N’empêche que tous ces déodorants et antitranspirants laissent des traces blanches sur les vêtements foncés ou d’épaisses auréoles sur les chemises de nos hommes, quand ils ne provoquent pas de réactions allergiques et autres éruptions cutanées aux personnes les plus sensibles (15% de la population), la faute tout de même aux produits chimiques divers contenus.

Dans le doute, j’utilise des déodorants naturels, tout aussi efficaces.

Retour aux sources
Dans certaines régions d’Asie, on se frotte les aisselles avec du jus de citron vert ou encore avec des cristaux d’alun broyés, qui sont très similaires aux ingrédients actifs présents dans les antitranspirants modernes, et qui agissent exactement de la même manière. En Russie, on utilise du vinaigre de pomme.
Personnellement j’ai acheté cet été sur le marché d’Apt un morceau de pierre d’Alun que je passe sous l’eau avant de m’en frotter les aisselles. Il se dépose alors un film invisible de sels minéraux qui resserrent les pores, régulant la transpiration et empêchant le développement des bactéries responsables de la formation des odeurs désagréables. C’est sans odeur et efficace jusqu’au lendemain. À défaut de trouver la pierre, il sort en rayon des magasins bio des produits à base de pierre d’Alun, telles la marque Alvin Connor qui la combine à de la glycérine végétale (en vente sur NordikNature), ou la marque Act Bio à de l’aloe vera ou de la menthe poivrée.
J’alterne pour le plaisir des sens avec un pain de déodorant naturel onctueux trouvé chez Lush, qui fleure bon le citron biologique frais et l’huile essentielle de bois de santal ou bien l’infusion d’hamamélis associée à l’huile essentielle de patchouli, que ma fille m’a chipé dès le premier jour (Lush).

Lire également les déos venus du froid.

En savoir plus sur le cancer du sein et sur ces antitranspirants.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

3 commentaires

  1. avatar Karl
    Jeudi 18 février 2010 à 9:43

    La pierre d’alun est aussi un très bon choix pour ceux qui ne supporte pas les parfums, l’alcool, les traces diverses laissées par les déos chimiques. De plus on la trouve dans de nombreuses para-pharmacies au rayon rasage pour homme car elle est utilisée pour stopper les saignements suite aux coupures de rasage. Dernier argument pour : la pierre d’alun dure 100 fois plus longtemps qu’un déo normal pour un tarif d’environ 4€ !

  2. avatar Thomas Kieffer
    Jeudi 18 février 2010 à 9:47

    on m’en a parlé, apparemment c’est un produit miracle !

  3. avatar Véronique Geoffroy
    Dimanche 3 avril 2011 à 11:09

    J’apprécie également le déodorant naturel Acorelle ciblé anti-repousse des poils et le déo bio Melvita qui fleure bon le printemps, agréable

Laissez un commentaire