La marche afghane

avatar

le 19 février 2010

Je m’active


© O.T. Samoëns

Une gymnastique respiratoire avec vue imprenable. Lénifiant !

Technique de marche pratiquée par les Afghans sur leurs hauts plateaux, elle permet aux chameliers afghans de parcourir durant leur nomadisation quelque 700 km en 12 jours, soit 60 km quotidiens. Basée sur la synchronisation de la respiration et du rythme de pas, cette technique permet de parcourir de longue distances sans ressentir de fatigue excessive grâce à une suroxygénation naturelle.

Comment ?
La respiration en altitude se pratique en 4 étapes : l’inspiration sur 3 pas, le maintien des poumons plein sur le quatrième pas, l’expiration sur 3 pas et le maintien des poumons vides sur le dernier pas, avant de recommencer un cycle.

Avantages
La marche afghane a été observée pour la 1ère fois en Afghanistan par Edouard G. Stiegler dans les années 1970/80 au cours de ses missions d’assistance économique : « J’ai observé cette technique en tant qu’adepte convaincu depuis plus de 20 années des conseils et pratiques d’Hanish. Il fut le premier a exposer de façon systématique les effets salutaires des exercices respiratoires de l’ancienne tradition de la Perse ». Mine de rien à marcher tout là-haut, on ressent un apaisement cardiaque grâce au temps de pause à poumons vides qui repose le cœur, une oxygénation intense grâce au temps de pause à poumons pleins, une stimulation de la circulation artérielle et veineuse, la stimulation de la circulation sanguine dans les artères coronaires, ainsi que la stimulation du métabolisme de base avec la réduction et l’élimination des graisses. Sans compter que cette respiration pratiquée à fond renforce la musculature du dos. Par ailleurs, la beauté des hauts-plateaux laissant place à la méditation, la marche afghane apporte un sentiment de calme et de bien-être immédiat.

« Mine de rien à marcher tout là-haut, on ressent un apaisement cardiaque…»

J’m’y mets
À l’aide de quelques exercices pratiques rapidement acquis sur le terrain, la marche afghane permet de « re-découvrir » mes sensations internes, de solliciter mes 5 sens et de développer une autre perception de mon environnement extérieur. La marche afghane ouvre la voie aux domaines illimités de la paix intérieure et de la confiance en soi. Une véritable cure de jouvence dont les effets se prolongent longtemps !
Je peux la pratiquer été comme hiver, chaque saison ayant ses charmes, en compagnie de Claire Philipczyk, accompagnatrice de montagne et praticienne en « Art du toucher, relation d’aide » à Samoëns dans les Alpes. Rassurant, on commence en douceur par une initiation à la marche afghane sur de faibles distances avec peu de dénivelé, accessible à tous et gage de plaisir aussi !

15 € la demi-journée pour un adulte, Quintessence. Tél. 06 72 62 24 64.
Plus d’informations sur la station et ses activités à l’Office de Tourisme de Samoëns.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire