Quel sapin à Noël ?

avatar

le 27 novembre 2010

Je passe au vert


© Patrick Wallet/YR et D.R.

Naturel, artificiel, en carton, écologique, solidaire… Le sapin est le roi des fêtes de fin d’année.

Les Français sont attachés à la tradition de Noël et à la décoration de leur sapin, tradition qui remonte au 12e siècle en Alsace, aujourd’hui incontournable dans toute la France et le monde entier.

Ce que nous préférons, c’est le sapin naturel à 84 %, le vrai de vrai, contre 16 % pour l’arbre artificiel. Et pour cause, un vrai sapin est un produit naturel, plus respectueux de la planète…

Un sapin pour la planète
Le sapin n’est pas qu’une décoration éphémère, il est également écologique et solidaire, une idée de cadeau pour la planète, donc pour nos enfants et les enfants de nos enfants. « Planter un arbre est un acte magique, c’est se reconnecter à la terre, c’est faire un acte militant pour l’avenir » aime à rappeler Jacques Rocher, Président de la Fondation Yves Rocher, qui nous propose de choisir l’arbre et le lieu de plantation parmi 13 spots en manque de verdure comme à Madagascar, en Inde, Éthiopie, au Sénégal, Burkina Faso, en Australie, au Brésil, au Mexique, en Haïti mais aussi à La Gacilly, dans Les Landes et dans la Forêt Noire. Allez en 3 clics sur le site de la fondation, je rejoins la tribu des planteurs pour la planète (66% du montant du don est déductible des impôts), l’objectif étant de planter 50 millions d’arbres d’ici 5 ans (11 millions ont déjà été plantés depuis 2007).

Le sapin naturel
Le vrai bon sapin est tout ce qu’il y a de plus écologique dans le sens où il est un grand consommateur de carbone qu’il transforme essentiellement en oxygène, permettant de respirer tout simplement, de limiter les gaz à effets de serre, sans compter qu’il est recyclable en copeaux de bois… Et l’Association Française du Sapin de Noël Naturel de rappeler que le sapin naturel commercialisé à Noël est issu d’une culture agricole raisonnée.
Reste à savoir quel sapin parmi les vrais, je vais prendre :
De quelle espèce ? Un Nordmann qui tient un mois sans perdre ses aiguilles même coupé ou un Épicéa (en photo) que j’achète deux semaines avant Noël car moins durable.
Et dans quel état ? Coupé, en motte ou en pot pour le replanter ensuite dans le jardin. Lire les conseils pour bien choisir mon sapin.

« Planter un arbre est un acte magique,
c’est se reconnecter à la terre, c’est
faire un acte militant pour l’avenir »

Généreux et éthique
Le sapin naturel acheté permet d’aider les femmes du Burkina Faso à créer 500 mini-fermes pour restaurer l’équilibre naturel du Sahel en réintroduisant l’agriculture. Une opération humanitaire menée depuis 5 ans par les jardineries Jardiland avec l’association SOS Sahel qui a déjà replanté en 4 ans plus de 700 000 arbres tout en restaurant et fertilisant plus de 1000 hectares de terre, soit l’équivalent de 1000 terrains de foot répartis entre le Niger, le Sénégal et le Brukina Fasso. Parce que « Un village sans arbre est un village sans vie. C’est le désert. Notre village est menacé par l’avancée des dunes qui se rapprochent chaque année un peu plus » constate Maliki Djounga, Chef du village de Weizebangou au Niger. Allez j’ai jusqu’au 24 décembre pour participer à l’opération dans tous les magasins du groupe Jardiland, ma façon d’avoir la main verte. Et pas besoin de me déplacer, cette année je peux commander mon Nordmann d’un clic sur le site de Jardiland qui me sera livré partout en France sous un délai de 5 à 7 jours, avec en option un kit de décoration complet.

Plus vrai que nature
Moins tendance que le naturel, le sapin artificiel est néanmoins de plus en plus beau, à s’y méprendre, s’inspirant des véritables espèces comme ce modèle Colorado (ci-dessous) inspiré du Pinus griffithii que j’ai trouvé chez Truffaut, qui s’il ne génère pas d’air pur, me donne toutefois moins de travail quant au balayage des épines, un peu d’air donc pour moi. Et il permet sur le long terme de faire des économies, reste toutefois à le ranger et ça prend de la place. Rien n’est parfait !

En carton !
Un sapin taillé sur mesure en carton 100 % recyclé (ci-dessus) et donc à petit impact écologique, en voilà une idée qu’elle est bonne qui nous arrive de nos cousins canadiens et réalisée par nos cousins italiens (Reno De Medici, 2e producteur européen de cartons en matériaux recyclés). Ils sont ainsi certifiés FSC, leur matière première provenant de la forêt urbaine à savoir les bacs de recyclage ! À monter soi-même et à décorer à la peinture avec les enfants, ils sont assez costauds pour être réutiliser des années durant, se pliant à plat dans une armoire, à commander en ligne.

Autres incontournables de la fête de Noël : Le Poinsettia, l’étoile de Noël et la crèche à préparer avec les enfants.

Quels sapins ?
• Un sapin pour la planète avec la Fondation Yves Rocher : www.yves-rocher-fondation.org
• Un sapin pour le Sahel et pour moi aussi : www.jardiland.com
• Sapin Colorado, à partir de 69,95 €, Truffaut. En vente dans les magasins Truffaut.
• Sapin en carton en vente sur : boutique.cascades.com et collectionreno.renodemedici.it
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar richard
    Mercredi 15 décembre 2010 à 20:18

    Pour les sapins à replanter … il est temps de repeupler nos forêts de sapins et d’arbres.

Laissez un commentaire