Je me shampooingne écolo

avatar

le 9 août 2010

Je passe au vert


© H2bio

Je me sens ainsi l’esprit aussi léger que mes cheveux qui rayonnent de santé, sans alourdir mon budget beauté.

Pas besoin d’agresser davantage mes cheveux, ils ont déjà bien à faire avec la pollution et mon stress quotidien. Déjà depuis quelques mois, je me fais moi-même ma teinture cheveux naturelle, maintenant je passe à la case lavage écolo, et même je pourrais bien me les fabriquer mes shampooings, en cette période estivale ça fait une bonne occupation à l’ombre et au frais, et pendant l’année c’est un atelier sympa à faire le mercredi avec les enfants.

Je suis une bio paresseuse,
j’achète tout fait

J’ai découvert la ligne de shampoings H2bio composée de plus de 30 % d’ingrédients biologiques et formulée sans ALS, Amonium Lauryl Sulfate, responsable des irritations de la peau (pour les plus fragiles), remplacée par les tensio-actifs doux mais moussants, provenant des ressources renouvelables et biodégradables. Selon le type de cheveux, ils sont à la Reine des Prés pour un usage fréquent, au Karité et au Jojoba nourrissants pour les cheveux secs ou à la Sauge et au Romarin pour rééquilibrer les cheveux gras.

De même, gorgés des vertus végétales, les soins capillaires d’Yves Rocher, des shampooings, masques nutri-réparateur, baumes nourrissants et spray coiffants aux ingrédients issus de l’Agriculture biologique, n’utilisent ni paraben, ni silicone pour des cheveux plus légers.
Excellents, le shampooing purifiant à l’ortie pour les cheveux à tendance grasse et le shampooing traitant à la Capucine pour éliminer les pellicules disgracieuses. Bienfaisant, le masque-minute au lait d’avoine et beurre de karité pour réparer les cheveux secs et le baume pointes sèches pour réparer tout spécialement les pointes. J’adore aussi le vinaigre de rinçage de framboise d’origine française garantie qui rend mes cheveux éclatants.

Je suis bio-addict et volontaire,
je fabrique moi-même

Grâce au sodium coco sulfate, un tensio-actif d’origine végétale dérivé de l’huile de coco (moins irritant que le sodium lauryl sulfate utilisé habituellement), présenté sous forme de vermicelles, au pouvoir moussant très moussu et nourrissant car gorgé de bons beurres et huiles végétales enrichis d’huiles essentielles parfumées à mon goût… Créer mes shampooings solides « maison » est un jeu d’enfant, au point de le faire avec eux le mercredi et non seulement ça les occupe mais en plus ça les éduque au bio. Jusqu’à présent j’achetais mon shampooing solide tout fait chez Lush, vachement pratique dans la trousse de toilette, ça ne coule pas et ça passe mieux la douane. Maintenant, je passe aux fourneaux avec Aroma-Zone, dont je vous ai déjà parlé pour avoir testé le baume à lèvres naturel (m’en reste plus, faudrait que je m’en refasse). Direction la cuisine car j’ai besoin d’une balance de précision, d’une casserole et de la table de cuisson, ainsi que du congélateur.

Recette de shampooing barre douceur de pivoine
Ce shampooing « solide » enrichi en extrait de Pivoine, en provitamine B5 et en huile essentielle de Bois de Rose apaise le cuir chevelu comme l’esprit.
Il m’en coûte 30 minutes de mon temps pour le fabriquer (en plusieurs exemplaires tant qu’à faire) et 3,40 € pour un shampooing de 80 g me permettant de me laver les cheveux une bonne cinquantaine de fois, et que je peux conserver durant 3 mois.
Ustensiles : spatule, éprouvette graduée e 10 ml, pelle de dosage de 5 ml, set de 5 cuillères doseuses inox ou balance de précision, gants, masque, blouse et lunettes de protection, moule à savon en plastique « rose » (facultatif). Heureusement, tout est en vente sur le site d’Aroma-Zone
Ingrédients : 54 g sodium coco sulfate, 8 g eau minérale, 4 g beurre de Murumuru, 4 g douceur de coco, 5,6 g pivoine en poudre, 1,6 g Provitamine B5, 1,6 g huile essentielle de Bois de rose, 0,8 g extrait aromatique de fraise bio, 0,4 g oxyde minéral de rose.
Préparation : Je mets mes gants, masque, blouse et lunettes de protection et je commence par faire fondre au bain-marie à feu doux le sodium coco sulfate accompagné de l’eau minérale que je mélange tout au long de la chauffe en écrasant la préparation contre la paroi du récipient afin de former une pâte collante la plus homogène possible.
Toujours au bain-marie, j’ajoute le beurre de murumuru et douceur de coco, mélange afin de les faire fondre pour les incorporer à la préparation.
Ensuite, hors bain-marie, j’ajoute le reste des ingrédients et mélange longuement pour homogénéiser.
Il me reste à remplir le moule, légèrement huilé pour faciliter le démoulage, de la préparation en évitant les bulles d’air. Et à le faire refroidir au congélateur pendant environ 15 minutes avant de le démouler.
Je laisse alors sécher le shampooing « solide » à température ambiante au moins 48 heures avant de l’utiliser.

Bon ben je n’ai plus qu’à me faire belle… naturellement !

De 16 à 17 € le flacon de 500 ml, H2bio. Tél. : 03 21 02 06 05 et sur le site : www.h2oathome.com
5,90 € le shampooing 200ml, 10 € le masque 150 ml et 12 € le baume 50 ml, 10 € le vinaigre de rinçage 150 ml, Yves Rocher. En vente en boutique ou par Tél. : 0 892 02 61 62 et sur le site : www.yves-rocher.fr
Environ 3,40 € le shampooing solide réalisé de 80 g, Aroma-Zone. Ingrédients en vente sur le site : www.aroma-zone.com
Boutique Aroma-Zone : 1 rue de l’Arbalète, Paris 5e.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire