Nuit givrée en igloo

avatar

le 31 janvier 2010

Je m’active


© Béatrice Koumanov

Insolite et éco-citoyen, le village d’igloos de La Plagne…

Conçu par un couple de la Plagne, « Mon village igloo » de six igloos situé au-dessus de la station savoyarde avec une vue imprenable sur le Mont Blanc, peut accueillir jusqu’à 20 personnes chaque nuit, familles et bandes d’amis pas frileux. À vocation temporaire, le village se veut écocitoyen. Outre la disparition totale de toutes traces en fin de saison, Aurélie et Joël (en habits savoyards d’époque) préparent les casse-croûtes avec des produits issus d’une production locale raisonnée (soupe de légumes du marché, fromages et jambon de pays, pain brun et blanc du village voisin de Longefoy, vin rouge et blanc de Savoie et Génépy des Aravis), le tout servi dans une assiette compostable sur un plateau en bois fait maison. Conviviale, la soirée « veillée casse-croûte » est une véritable leçon d’histoire du village, sur fond d’accordéon.

Complètement givré !
La nuit à 5 personnes maximum par igloo de 4 mètres de diamètre au mobilier en bois fait maison est d’un confort très sommaire (sur des lits de camps) au demeurant chaleureux, la neige possédant d’excellentes propriétés isolantes et à condition de dormir tout habillé, avec un bonnet, des gants et 3 paires de chaussettes. Le duvet chaud et le drap de couchage individuel sont fournis.
En cohérence avec cette ligne de conduite, ils ont aussi décidé de mettre en place un igloo spécial sur le principe de toilette sèche et de bannir le groupe électrogène bruyant au profit de la lueur de lampes de sel et à huile.

Bon plan : 10% de réduction sur présentation de la carte Pass’Plagne.

Réservations de 8h à 14h. Tél. 06 62 13 52 00. 45 € la soirée, 20 € enfant (casse-croûte et veillée savoyarde) et 65 € la soirée suivie de la nuit en igloo, 30 € enfant de 7 à 12 ans.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire