Raffinée, la vanille

avatar

le 25 janvier 2010

Je me nourris bien


© V.G. - Jemesensbien

Un brin d’épice pour aromatiser ma cuisine, subtilement…

Plantée il y a 5 ans, récoltée entre juin et septembre, puis étuvée, séchée et affinée, la vanille de Madagascar, réputée la meilleure du monde (en photo), arrive sur nos étals en janvier. Fruit d’une orchidée grimpante originaire du Mexique, la « vainilla » qui siginifie « petite gousse » en espagnol pousse également aux Seychelles, La Réunion et l’île Maurice, aux Antilles, en Indonésie et à Porto-Rico.

Vertueuse
La vanille parfume agréablement les desserts, boissons chocolatées et confitures, elle arrange généreusement les alcools comme le rhum et se cuisine également version salée, parfumant un poisson blanc à la vapeur.
Dans les pays producteurs, la vanille est un remède contre la fièvre, et même un remontant, certains vont jusqu’à lui attribuer des vertus aphrodisiaques ! Une chose est sûre, elle ajoute une touche raffinée aux mets apportant une réelle satisfaction gustative !

Conseils de gourmande
Grande consommatrice de vanille, j’en rapporte chaque année de Madagascar. Aussi, je la conserve en bocal de verre bien hermétique pour la garder moelleuse le plus longtemps possible.
Lorsque j’en utilise une gousse, que je fends en deux dans la longueur et racle les petites graines noires, je réserve ensuite la gousse raclée pour aromatiser mes compotes de fruits, cocktails et punchs, mon thé quotidien, comme mon sucre en poudre qui parfumera ensuite mes desserts.

Vanille de synthèse
La vanille, c’est de la vanille ! À ne pas confondre avec la Vanilline, qui a beau être qualifiée sur les emballages de « naturellement identique », à tort, car en réalité il s’agit d’un produit chimique de substitution synthétisé à partir de dérivés du pétrole. Pas les mêmes vertus !

Compter environ 1,50 € la gousse. En épicerie.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire