Deux régimes approuvés

Plus qu’un régime, les méthodes Weight Watchers et Montignac, véritable attitude de vie, sont plus que jamais à la page.

Alors que l’obésité croit à vue d’œil, quelque 6,5 M de Français sont touchés et plus particulièrement les femmes, et que les régimes font rage… les bonnes « vieilles » méthodes qui ont du recul font recettes.
Ne dit-on pas que « c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes !»

La méthode Weight Watchers
Mise au point dans les années 60, la méthode Weight Watchers, suivie en France par 175 000 personnes chaque semaine dans les 740 centres Weight Watchers français, livre enfin ses recettes « secrètes » en deux petits livres pour qui veut dores et déjà la tester avant de s’y mettre sérieusement ou pour en prolonger les résultats : « Les mini-prix » et « Les vite-prêts », soit 45 recettes gourmandes et minceur dans chaque livre. Ces recettes faciles proposent des associations d’aliments « autorisés » qui permettent de continuer à recevoir tout en poursuivant le régime, et ce avec des ingrédients que l’on trouve partout.
Rappelons que la méthode Weight Watchers repose sur 6 grands principes, qui à l’époque était avant-gardiste, à savoir : Varier l’alimentation et manger de tout, bien s’hydrater, manger 5 portions de fruits et légumes par jour (déjà), consommer 2 produits laitiers par jour, réduire les lipides, pratiquer une activité physique régulière, et perdre du poids progressivement.
L’originalité de la méthode est que chaque aliment se voit attribué un nombre de points ainsi qu’une réserve de points satiété, à apprendre par cœur pour ensuite composer ses repas en toute quiétude.

La méthode Montignac
25 ans que Michel Montignac s’évertue à nous faire manger mieux au quotidien en faisant les bons choix alimentaires. Déjà dans les années 80, il parlait d’ « index glycémique » (mesure la capacité d’un glucide donné à élever la glycémie après le repas par rapport à un standard de référence qui est le glucose pur) et non de calories qui ne sont finalement pas un facteur déterminant dans la prise de poids. Michel Montignac a surtout montré que la véritable cause fonctionnelle de l’obésité est l’hyper insulinisme : un dysfonctionnement organique provoqué indirectement par la nature de certains aliments. C’est ainsi que, à calories égales, deux aliments de la même famille pourtant comparables peuvent entraîner soit une prise de poids, soit au contraire un amaigrissement alors qu’on a cru pendant longtemps qu’ils étaient interchangeables.
Michel Montignac revient dans la collection Pour Les Nuls (pas si nulle !) avec « Maigrir avec la méthode Montignac pour Les Nuls » un pavé de 400 pages dans lequel on retrouve entre autres la table des « IG » des aliments les plus courants, utile que l’on suive ou non un régime, et plein de savoureuses recettes.

À la rédaction, on aime aussi bien le Régime Thé super détox, de même que le Régime Okinawa, qui est devenu une règle de vie et le Régime Tahiti avec pour objectif le Bikini. À votre minceur, les copines !

« Les mini-prix » et « Les vite-prêts », 9,90 € pièce, Hachette Pratique. En librairie.
« Maigrir avec la méthode Montignac pour Les Nuls », 22,90 €, Éditions First. En libraire.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire