Née Princesse

avatar

le 27 décembre 2010

Je chéris mes enfants


© D.R.

Il était une fois… surtout pas un conte de fée. Pas facile d’être une princesse de rêve !

Chères amies mamans, chers grands-parents, voici un joli spectacle pour enfants joué dans un décor loufoque travaillé très « BD » et plein d’humour à la « Tim Burton » où emmener nos enfants, « Princesse… Mais pas trop ! ». La comédienne Vanessa Luna en Princesse Boulette très en forme(s), auteur de la pièce et co-metteur en scène avec Dejan Ilic, accompagnée de Caroline Burgues (ou Julia Mendel selon les jours) en sorcière Spaghetti, font à elles deux sombrer aux oubliettes les idées reçues sur l’importance du paraître et des différences culturelles.

C’est l’histoire de la princesse Boulette qui a beau être issue d’une prestigieuse famille et vivre dans les contrées rose bonbon de Princesse Land, elle ne se sent pas du tout à sa place. Il faut dire qu’avec ses lunettes à triple foyer, sa robe à cœucœurs pailletés qui la boudine, son cheveu sur la langue et son allure gauche, elle a une dégaine qui ne convient pas à ses parents « parfaits » désespérés de lui trouver « le » prince charmant. Alors pour trouver son bonheur, la « charmante » princesse Boulette lasse d’éplucher les petites annonces en se gavant de Nutela se rend à Monstre City demander de l’aide à la sorcière Spaghetti totalement has been et son assistant Pépé Punk, un squelette désarticulé qui joue de la guitare électrique comme personne, enfin comme le King Elvis précise-t-il…

La morale de cette histoire
De recettes miraculeuses mitonnées dans le chaudron plus magique du tout en rendez-vous ratés avec 102 princes plus ou moins charmants sélectionnés sur le Net, notre Princesse Boulette finit par accepter son destin et à comprendre que gros ou maigre, petit ou grand, peu importe, « la différence, c’est dans la tête et que c’est en s’ouvrant aux autres que l’on devient meilleur ! » C’est drôle et attendrissant, c’est gai aussi, ça chante et ça danse sur du Michel Berger comme du Presley, interactif aussi nos enfants étant appelés à la rescousse pour aider la sorcière.
Ça se joue jusqu’au 20 février, allez on réserve pour le bonheur de nos petits princes et petites princesses en herbe !

Princesse… Mais pas trop ! Tous les mercredis, samedis et dimanches à 16 h (tous les jours pendant les fêtes), ADL Productions.
Au théâtre de l’Essaion : 6 rue Pierre au Lard, Paris 4e. Tél. : 01 42 78 46 42.
Réservations en ligne : www.essaion-theatre.com
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire