Gare à la leishmaniose !

avatar

le 8 juillet 2010

J’aime les animaux


© D.R.

Qui s’y frotte s’y pique… et peut en mourir !

Cette maladie grave du chien, qui peut être fatale, sévit principalement sur le pourtour méditerranéen. La leishmaniose est une maladie grave du chien, qui se transmet de chien en chien par la piqûre d’un insecte voisin du moustique appelé phlébotome. Le parasite agent de la maladie est un protozoaire microscopique appelé leishmanie (Leishmania infantum). Il n’existe aucun vaccin contre cette maladie. Une fois que le chien l’a attrapée, il n’en guérit jamais complètement et connait des périodes de rechute plus ou moins graves et espacées.

Comment savoir si mon chien est atteint ?
Les signes cliniques pris individuellement ne sont pas spécifiques de la leishmaniose. C’est l’association de plusieurs de ces facteurs qui doit faire penser à la maladie. Le premier signe est la chute de poils, particulièrement autour des yeux et sur le museau. Ensuite le chien perd du poids bien que son appétit reste normal. Des escarres apparaissent sur la tête et
les membres. Dans les derniers stades de la maladie, les griffes poussent de façon accélérée et anormale. Le pronostic est toujours la mort de l’animal à plus ou moins long terme.

Gare à cet insecte
De 2,7 mm, les phlébotomes sont de petits insectes voisins des moustiques qui volent en silence, eux c’est déjà ça ! Ces insectes ont un mode de vie nocturne : ils sont particulièrement actifs au crépuscule et la nuit.
On les rencontre dans les zones rurales ou les aires boisées des villes (jardins et parcs). La saison classique des phlébotomes s’étend d’avril-mai à septembre-octobre mais cette saison peut varier en fonction des conditions climatiques. Depuis quelques années les phlébotomes apparaissent de plus en plus tôt dans la saison, dès le mois de mars.

Où sévit la leishmaniose ?
En Europe la leishmaniose sévit principalement sur le pourtour méditerranéen. Cependant avec le réchauffement climatique, la maladie s’intensifie dans le sud et s’étend vers le nord. En France, en plus de la Corse et des régions Languedoc-Roussillon et PACA, on trouve également des foyers dans les Pyrénées, la région de Millau et d’Agen et dans  le Lot. Il est donc important de protéger son chien lorsqu’on réside dans ces régions ou lors de déplacement dans ces zones que ce soit pour week-end comme en vacances.

Y a-t-il un traitement ?
En l’absence de traitement curatif, il est primordial de protéger les chiens avec un anti-parasitaire efficace contre les phlebotomes.
Le collier Scalibor à base de deltaméthrine agit véritablement comme un répulsif, le produit se dissout dans la couche de sébum et couvre ainsi toute la surface de peau du chien, éloignant les phlébotomes, responsables de la leishmaniose, mais aussi les tiques, vecteurs de la piroplasmose, ainsi que les moustiques. C’est à ce jour le seul moyen d’assurer 5 mois de protection contre les phlébotomes et 6 mois contre les tiques et moustiques en un seul geste, efficace et simple. Et il est inodore.
Cela dit ce traitement n’empêchera pas une éventuelle rechute ultérieure. En effet la thérapie ne permet pas d’éliminer totalement les parasites et donc la guérison totale. Le médicament se donne par injections, qui doivent souvent être faites quotidiennement pendant plusieurs semaines. Il vise à diminuer les signes cliniques.
Bref à mettre dans la valise surtout si je descend dans le Sud. Sinon ça se trouve partout sur la route des vacances.

20 € le collier Scalibor en 48 cm pour petits et moyens chiens ou 65 cm pour grands chiens, Intervet. En vente chez les vétérinaires, en pharmacie, dans les jardineries et animaleries.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

2 commentaires

  1. avatar Sknipa
    Dimanche 17 octobre 2010 à 16:24

    La Leshmaniose viscérale étant mortelle chez l’Homme, quel collier portez-vous?

  2. avatar Véronique Geoffroy
    Lundi 18 octobre 2010 à 7:32

    j’habite dans le nord… chacun sa croix !

Laissez un commentaire