Le jardin du futur

avatar

le 29 juin 2009

Je passe au vert


© D.R.

Il sera autonome. Chouette, je n’aurais plus à m’en occuper !

C’est ce que me révèle Husqvarna, leader mondial des équipements d’extérieur motorisés, qui a réalisé une grande enquête internationale avec la collaboration de la célèbre agence de prévision de tendances « The Future Laboratory », auprès de 6000 personnes de 8 pays.
Un jardin intelligent
Le jardin autonome du futur met à profit l’innovation technologique pour créer un « espace extérieur intelligent ». Dans les vingt prochaines années, pourraient apparaître des jardins capables de s’arroser et de se nourrir tout seuls, des pelouses pouvant transmettre des rapports d’évolution de croissance et même des plantes à élagage naturel. Ces tendances technologiques sont induites par le style de vie actuel largement surchargé des gens et le désir d’avoir un jardin demandant peu d’entretien.
Les jardiniers auront la possibilité de simuler différents climats et différents sols, ce qui leur permettra de s’essayer à la culture de plantes rares ou tropicales, que l’on ne pouvait auparavant faire pousser que dans des serres ou dans leur milieu naturel. Le jardin autonome de demain sera basé sur la technologie hydroponique du début du XXIe siècle, méthode de culture de plantes utilisant des solutions nutritives, hors-sol. Les plantes terrestres (celles qui poussent dans la terre) peuvent être cultivées en laissant baigner leurs racines dans une solution d’éléments minéraux ou en les fixant dans un milieu inerte, tel que la perlite, du gravier ou de la laine minérale.
Accessible et créatif
Le jardin autonome offrira d’infinies possibilités de création d’environnements prédéfinis adaptés aux plantations de toutes sortes, et ne sera pas réservé uniquement aux experts en jardinage. Le jardinage est une activité de loisir pour des millions de personnes dont le but principal est de prendre plaisir à faire pousser des plantes, mais manquant de plus en plus de temps, on recherchera des solutions aidant à son entretien courant. Comme par exemple la tondeuse autonome, véritable robot-jardinier.
Lire également le chiffre sur Le profil du jardinier français

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire