L’ortie, anti-crise

avatar

le 23 mars 2009

Je passe au vert


© D.R.

5 bonnes raisons de la laisser tranquille. Et un  piquant festival.

Je m’obstine à vouloir l’éradiquer de mon jardin, pourtant elle me serait bien utile, si seulement je savais l’utiliser à bon escient, car il en pousse partout, il n’y a qu’à se servir ! En effet, l’ortie a plein de qualités, à la douce condition de la cueillir et de la manipuler avec des gants.

Une plante bienfaisante
L’ortie est efficace comme fertilisant naturel pour tout ce qui pousse au jardin. Elle m’est profitable en infusion pour garder une forme olympique. Elle se révèle savoureuse en légume pour accompagner œufs, volailles ou poissons ou en tourte, beignets. Je l’ai goûté en soupe mélangée à des fanes de radis (histoire de rien gâcher) et quelques patates, c’était top bon…
De même, elle constitue un bon complément alimentaire pour les animaux de la ferme et de compagnie. Il paraît qu’elle est surprenante comme accessoire de nettoyage pour venir à bout de la crasse des casseroles, cuivres et chaudrons. Enfin, sa  fibre douce et solide a longtemps permis de confectionner des toiles aux qualités bactéricide et fongicide.

Une édition piquante
C’est toutes ces qualités qu’Orties Folies, le 14e Festival de l’Ortie et ses usages vante les samedi 28 et dimanche 29 mars 2009 à la Haye-de-Routot dans l’Eure. Au menu, un grand moment de cinéma avec le film « l’Ortie fée de la résistance » (non ce n’est pas une faute d’orthographe) dans l’église de Routot. Une révélation pour tous ceux qui ont le désherbant facile et qui ne regarderont plus jamais une ortie de la même façon ! Les émotions ça creuse, on se retrouve ensuite autour d’un plat avec l’équipe du film. Envie de savoir cuisiner l’ortie finalement, indispensable l’atelier-culinaire et le sympathique marché pour y prendre des idées piquantes. Puis au chapitre des « causeries », deux conférences sur la stupide « guerre de l’ortie » que livrent au purin d’ortie et autres produits naturels les grandes firmes de produits chimiques et leur désherbants.

À retenir encore les parcours botaniques (2 km) et la visite du Musée du Sabot. Bref, de quoi occuper le week-end naturellement.
Entrée à Orties Folies : 4 €.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire