L’amincissement holistique

La Morpholiposculpture, alternative non chirurgicale à la Liposuccion.

Le temps passe et laisse des traces, de gras surtout, et ça fait tâche surtout quand ça se voit énormément. Et oui, le petit bedon post-grossesse, le ventre de la femme ménopausée, la culotte de cheval, les hanches et les fesses, l’intérieur des cuisses, même les genoux et les bras qui pendouillent, le double menton, sans oublier les poignées d’amour (c’est pour toi mon chéri) se sont bel et bien installés. J’en fais quoi ? Comment m’en débarrasser à moindre mal ? Parce que oui je l’avoue, j’ai la trouille du bistouri.
À qui confier mes bourrelets ?
J’entends parler de la MorphoLipoSculpture depuis 3 ans, une méthode médicale sans bistouri qui propose une gestion globale de la silhouette, brevetée et mise au point en 1977 par le Dr Zocchimais. D’en parler avec deux femmes qui ont suivit le protocole me convainc, notamment avec Sandrine qui est passée de 110 kilos à 74. Bon, son médecin nutritionniste, le Dr Marie-Ange Velasco ne l’a pas lâchée d’une semelle. Régime draconien, éducation et rééquilibrage alimentaire, exercices (beaucoup de marche et de montées d’escaliers), pour finir, plusieurs séances de Morpho et le résultat est là, des plus éloquants ! «La MLS est un complément aux traitements nutritionnels et micro-nutritionnels, précise le Dr Marie-Ange Velasco, qui évite les distrophies localisées que laissaient les régimes. La silhouette est uniformisée.» Et ça marche aussi bien sur les jeunes patients que sur les femmes en péri-ménopause.
C’est quoi au juste ?
La MorphoLipoSculpture repose sur un procédé spécifique qui consiste en une injection de faibles quantités d’une solution hypoosmolaire (de l’eau et du sérum physiologique) pour éviter que la peau ne se nécrose, sans douleur car anesthésié localement par cryothérapie, accompagnée d’un « cassage » des graisses à la canule jusqu’à ce que ça n’accroche plus (chouette, le cholestérol coule), il n’y a pas de saignements et c’est toujours indolore. Et une séance d’ultrasons pendant 20 minutes finalise la manœuvre. Je retourne bosser après, ça ne se voit même pas sous le pantalon. En clair, 80 % du tissu graisseux est détruit, c’est tout ce qui m’intéresse. À chaque séance, je suis sensée perdre un à deux centimètres de pli cutané. Et toi mon chéri, en trois à quatre séances d’injection, suivies de quatre à huit séances de drainage, adieu bedaine, tu retrouves ton corps de jeune homme.
Bon alors, où et combien ?
La MorphoLipoSculpture est déjà pratiquée en France par une centaine de médecins qui pratiquent en cabinet médical. Sur la base d’un traitement complet de 3 à 6 séances de 30 à 45 minutes, soit entre 1500 € et 3000 € en fonction des zones et des soins complémentaires. Tél. : 0820 821 095.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar karine
    Mercredi 18 mars 2009 à 12:18

    Hum … Je me méfie, ça ne m’inspire pas.
    Je préfère la méthode Martine de Richeville, LE conseil de l’année

Laissez un commentaire