Vive les grands-parents !

avatar

le 23 février 2009

Je chéris mes enfants


© Joyce Benoist

Que ferait-on sans eux ! Toujours là à prêter main-forte…

… Je parle au nom de celles et ceux qui ont la chance de les avoir encore.
Fins de semaine, mercredis ou vacances scolaires, besoin de renouveler la garde-robe plus tôt que prévu budgétairement… Ils sont toujours là. De plus en plus jeunes et bien conservés, ils ne chôment pas, surtout en période de crise où les liens familiaux se resserrent. La famille ça veux dire de nouveau quelque chose de sincère. Alors vive la crise !
Mais pas si facile d’être grands-parents !
Vu de leur côté ce n’est pas si simple, avouent-ils. Quelle relations devons-nous adopter envers nos petits enfants ? Comment leur parler, surtout aux ados ? Qu’est-ce qu’on peut bien faire aujourd’hui avec des petits ? Quelles sorties, quels ateliers faire mercredi avec eux ? Tout a tellement changé ! Autant de doutes et de questions auxquels est en mesure d’apporter des réponses l’École des Grands-Parents Européens, permettant aux mamies et papis de France et de Navarre de se renseigner, d’échanger, de discuter, de visu comme en ligne. C’est qu’ils se sont aussi mis à l’ordinateur, qui l’eut cru de mon père ! (Allo-grandsparents)

Et quelle responsabilité !
Certes, cela peut être une vécu par eux comme étant une lourde charge, mais qu’ils se rassurent s’il arrive quoi que ce soit, selon le Code Civil, ils ne sont pas responsables des dommages (matériels ou corporels) que pourraient causer leurs petits enfants, vu qu’ils n’en ont que la garde ponctuelle. Aux parents d’élever leurs enfants correctement et de leur enseigner politesse, raison et sagesse, puisqu’ils en sont civilement responsables. Plus d’infos à la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA). Tél. : 01 42 47 90 00.
Lire également Super Grand-mère ! et Bien vivre sa grand-parentalité

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire