Génération lingettes

avatar

le 12 janvier 2009

Je chéris mes enfants


© V.G.

Que ferais-je sans les lingettes ? Mode de vie.

La vente des lingettes a explosé en France ces dernières années. Il y en a pour tout. Ça a commencé avec les lingettes pour essuyer les fesses de bébé, assez justifié, et sa praticité a gagné tous les moments de la vie, depuis la lingette cosmétique pour le démaquillage, la tonification ou l’hydratation du visage jusqu’aux lingettes pour la maison nettoyant depuis la tache au sol et aux vitres, désinfectant les toilettes et astiquant également la voiture. J’en ai jusque dans mon sac à main en mini pack, bien pratique pour essuyer la bouche de fiston après son goûter ou m’essuyer les mains en sortant du métro.
En effet, la lingette c’est facile. Elle est prête-à-l’emploi, ne nécessitant pas d’eau, pas de rinçage, elle a le bon produit actif intégré.
C’est bien gentil toutes ces lingettes mais ça coûte cher et puis surtout ça augmente considérablement le volume des déchets ménagers non recyclables, nous alerte Greenpeace. N’empêche que je ne peux plus m’en passer, mes enfants non plus…
Lire également Les lingettes biodégradables

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire