Gare aux acariens

avatar

le 26 janvier 2009

Je chéris mes enfants


© D.R.

Recrudescence de parasites au cœur de l’hiver. 10 règles à suivre…

Ils ont beaux être microscopiques, les acariens, parasites de la famille des arachnides se développent à tout va en hiver, alors que nous vivons en vase clos. Ces dermatophagoïdes se nourrissent de l’inévitable poussière et recherchent la chaleur dans les chambres et les séjours où la température oscille entre 21-22°C (correspondant à une température dans les matelas de 26 à 32°C). Ils affectionnent les literies, les tissus d’ameublement, les canapés et les coussins, jusqu’aux sols et plinthes, surtout les moquettes, où ils se nourrissent de débris de peau humaine et animale, d’ongles, de cheveux, de poils humains ou d’animaux, de plumes et de débris alimentaires. Ils nichent également dans les endroits chauds et humides comme la salle-de-bain, où l’hygrométrie atteint les 75 %. En altitude, ils se font plus rares, disparaissant progressivement à partir de 800 mètres et ne survivent pas au-dessus de 1200 mètres. Excellentes donc les vacances à la montagne !
Causes d’allergies
Attention, ils sont responsables de 50 % des manifestations allergiques, l’allergie aux acariens provoquant des allergies respiratoires (asthme, rhinite, toux), oculaires (conjonctivites) ou cutanées (eczéma), qui se déclenchent soudainement ou deviennent chroniques chez l’enfant, l’adolescent, l’adulte et les personnes âgées. Attention, les acariens sont allergisants à tous les stades de leur vie : œufs, larves, adultes, même morts !
Stratégie anti-acariens
Pour éviter leur prolifération et respirer à pleins poumons, il est nécessaire de suivre quelques règles d’hygiène de vie à la maison.
Enlever la moquette des chambres, même bien entretenue, elle peut abriter plus d’un million d’individus par m2, ainsi que les tentures et tissus muraux, les rideaux non lavables et les meubles capitonnés.
Pour les sols préférer parquet, lino et carrelage, et laver souvent les tapis.
Pour les literies, privilégier le sommier à lattes et les matières synthétiques.Supprimer les oreillers et couettes en plume. Laver régulièrement les draps, taies d’oreiller…
Le Doudou aussi, et ses autres peluches, nid à acariens qu’il suce avec ardeur, bien les laver à 60°C.
Conserver les pièces sèches et bien rangées, et les aérer fréquemment y compris en hiver, surtout la chambre à coucher. L’exposition des chambres au soleil est préférable.
Côté température, maintenir le thermomètre de la chambre à 18-19°C en hiver. Limiter les pièces trop humides, évitez les 75-80 % d’humidité. Évitez le chauffage par air pulsé qui a tendance à disperser les poussières dans l’air.
Ranger le linge et les vêtements hors de la chambre, si possible.
Passer l’aspirateur soigneusement et partout, y compris sur le matelas.
Ne pas laisser rentrer les animaux domestiques dans les chambres.
Vaporiser dans les pièces un aérosol puissant anti-acariens pour assurer la destruction sélective des acariens garantissant une action immédiate et durable. À répétez chaque trimestre, voire plus souvent pour les cas très sensibles.
Lire également Le tapis de jeu anti-acariens

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar piki
    Dimanche 20 septembre 2009 à 1:44

    ca ressemble plutôt a une puce votre image !
    Connaisseuse ! Dans le doute en voici une autre, merci.

Laissez un commentaire