Le retour de la petite culotte

avatar

le 3 novembre 2008

J'en ai trop envie


© Playtex

Pffft, y a pas que le string pour séduire. Y a la petite culotte blanche aussi !

Aujourd’hui ce sont les femmes qui portent la culotte. Sous l’Ancien Régime et jusqu’au début du 19e siècle, ce vêtement était uniquement réservé aux hommes des classes aisées. Elle descendait alors jusqu’aux genoux et se portait avec des bas. Les femmes ne portaient rien sous leur robe, car il était en effet très mal vu de revêtir des dessous. Seules les vieilles femmes et les malades en portaient pour se protéger du froid, ainsi que les servantes lorsqu’elles nettoyaient les carreaux.
Début du 19e siècle, les grandes culottes bouffantes apparaissent, mais ne sont destinées qu’aux petites filles. Dès 14 ans, aussi paradoxal que cela puisse être, elles devaient quitter ces culottes pour ne porter que de longues jupes ou robes à même la peau. C’est la mode de la crinoline qui nous a culotté, car en s’asseyant dans ce panier de métal la femme renversait sa robe et laissait voir l’intégralité de ces jambes et de son sexe si elle se penchait en avant, ou ses fesses si elle versait en arrière. Il faut attendre le début du 20e siècle et l’invention de Pierre Valton de la bonneterie de Troyes Petit Bateau, pour que les petites culottes telles que nous les connaissons se démocratisent et fassent leur entrée dans le quotidien des femmes. Merci Pierre !

Ah, la culotte de coton !

Ce n’est que dans les années 50 que « la culotte de coton » connaît un engouement aussi fort que le pantalon, tous deux adoptés frénétiquement par les femmes. Très vite, la culotte devient un objet de séduction, et déclinée en dentelle, elle relègue définitivement la culotte de grand-mère au placard. Arrive ensuite le string, inventé au début des années 80. Mais la petite culotte en coton reste malgré tout le grand classique, qui suscite l’imagination des hommes, certainement dû au souvenir des premiers émois sexuels, qu’ils tentent de retrouver tout au long de leur vie. La preuve ce modèle tout simple…ment beau revisité par Playtex, qui j’en suis sûre va faire vibrer nos hommes (38 € le lot de 2, Cherish Playtex).

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

3 commentaires

  1. avatar Tina Thompson
    Vendredi 7 novembre 2008 à 11:15

    Love your site, I will check back for more info like this.

  2. avatar XMYLOVEUSE
    Mardi 20 octobre 2009 à 19:39

    C’est vrai moi qui en fait l’atout de mon personnage de la schoolgirl sur le net, je confirme que pleins d’hommes adore ça!! Et le mot est faible!!!

  3. avatar Jean-Philippe
    Lundi 1 novembre 2010 à 17:03

    Bonjour,
    En tant qu’homme, je vous confirme qu’il n’y a rien de plus érotique qu’une culotte blanche.

Laissez un commentaire