Couches jetables, à la poubelle

avatar

le 28 juillet 2008

Je chéris mes enfants


© Bambino Mio

Je les utilise, je les jette, facile ! Oui, mais… Quelques chiffres.

Il faut plus de 2,5 milliards de litres de pétrole chaque année pour couvrir la fabrication des couches jetables consommées à l’échelle nationale. Un enfant utilise en moyenne 5 000 couches avant d’être propre. Les couches usagées occupent environ 3 % de l’espace total des décharges et consomment 27 kg de CO2 par an.
Non les couches en tissu, ce n’est plus la Préhistoire ! Elles ont maintenant l’air de vraies culottes, ont laissé tomber l’épingle de nourrice, se lavent et sèchent en machine, sans faire ringard, au contraire. La preuve
En comparaison, les couches jetables consomment 20 fois plus de matières premières, 3 fois plus d’énergie, 2 fois plus d’eau et génèrent 60 fois plus de déchets.
Okay, je n’arrive pas à me débarrasser des habitudes de confort du jetable, alors je préfère au moins les couches biodégradables aux jetables !
Et pour les plus grands qui en sont au stade de l’apprentissage de la propreté, je les culotte de façon à les stimuler à aller sur le pot et à limiter mes machines. Au moins, j’essaie.

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire