TVA et médecine esthétique

Qui peut aujourd’hui se refaire les seins sans que ce soit taxé ? Bonne question, Dr Smarrito !

Se refaire les seins ou simplement effacer les rides pour rester dans la course de l’emploi va désormais coûter plus cher, les actes de chirurgie, de médecine et de dermatologie à visée strictement esthétique, jusque là exonérés, sont désormais soumis à la TVA de 19,6 %… Une façon de renflouer les caisses de l’État en même temps que le bonnet de Madame !

implants mammaires

Dr Stéphane Smarrito, spécialiste en chirurgie esthétique des seins

En effet, le gain pour l’État serait de 23 M€ pour le marché hexagonal évalué en 2012 à 20 M€. Quelque 800 chirurgiens, 1000 médecins esthétiques et près de 1 200 dermatologues sont concernés. Ils risquent donc d’augmenter leurs tarifs pour répercuter la TVA. Sans compter que certains clients n’hésiteront pas à passer les frontières pour consulter un autre médecin.

Quelles interventions vise l’application de la TVA ?
Les reconstruction à la suite d’une ablation du sein, les interventions après un accident ou pour gommer une déformation de naissance pénalisante ne sont pas touchées par cette loi.
En sont exclues les liposuccions, les piqûres antirides, le recollage des oreilles, les greffes de cheveux, les épilations laser qui vont nettement augmenter. Ainsi une intervention à visée de réduire les rides au moyen d’acide hyaluronique passerait en moyenne de 300 € à 360 €, et une augmentation mammaire dans les 3000 € verrait une hausse de près de 600 €.
Pas d’accord avec cette loi ! Le Docteur Ghislaine Beilin, médecin esthétique, Vice-Présidente de la Fédération Syndicale des Médecins Esthétiques et Anti-âge (FSMEA) s’insurge. « Il faut défendre le droit des femmes et des hommes à des actes médicaux à visé thérapeutique et anti-êge et préserver le gage de qualité de la médecine et de la chirurgie esthétique en France. »

Pour qui les prothèses mammaires ?
Quand on parle de prothèse mammaire, tout de suite on pense augmentation de la poitrine. « Il n’y a pas que l’aspect esthétique », rappelle le Dr Stéphane Smarrito, spécialiste reconnu dans le domaine de la chirurgie esthétique et de la chirurgie réparatrice, intervenant à Paris et à Lausanne (Suisse). On parle rarement des cas de femmes, et d’hommes aussi, qui souffrent de malformations.
Chez la femme, il s’agit d’asymétrie mammaire, de seins tubéreux, d’absence de seins/défaut de développement de glande mammaire, ou de syndrome de Poland, autant de cas de figure qui font la jeune femme se sentir mal dans sa peau.
L’homme peut au contraire souffrir de gynécomastie (avoir de véritables seins), l’hypertrophie mammaire s’avère donc salvatrice pour ces hommes sujets à la moquerie et pour retrouver confiance en eux, pour qu’ils se sentent bien dans leur peau d’homme non féminisée.

L’augmentation mammaire
Le Dr Smarrito nous rassure, « l’augmentation mammaire est réalisée sur-mesure avec des prothèses mammaires de dernière génération selon la technique envisagée d’un commun accord médecin/patient en rendez-vous préalable, pour un résultat personnalisé. Le chirurgien s’adapte aux souhaits de la patiente et pas l’inverse. »
Les implants mammaires actuellement disponibles sur le marché sont tous constitués d’une enveloppe souple en silicone permettant de contenir un produit de remplissage. Pour une augmentation mammaire, il existe deux grands types d’implants mammaires : Les implants pré-remplis en gel de silicone plus ou moins visqueux et cohésif.implants mammaires Et les implants mammaires gonflables remplis de sérum physiologique à la demande par le chirurgien pendant l’intervention. Les prothèses anatomiques sont uniquement en silicone.

Dangereux les implants mammaires ?
Non ! Les implants mammaires n’augmentent pas le risque de cancer du sein et ne nuisent pas au dépistage des cancers du sein. De plus, les femmes porteuses de prothèses mammaires doivent être contrôlées chaque année, pour les prothèses et comme la population normale pour le dépistage des cancers, et dans ce cas il faut s’adresser de préférence à un radiologue spécialisé bien équipé.

Et la cicatrice, elle est comment ?
Le Dr Smarrito conseille évidemment quand à la forme de la cicatrice selon la morphologie de la personne, qui reste ensuit libre de son choix. À voir sur le site  ProthèseMammaire.fr la vidéo très explicite sur le choix de la cicatrice…

Combien ça coûte ?
Le tarif moyen pour une augmentation mammaire par le Dr Stéphane Smarrito, à Paris, est d’environ 4 000 €. Plus d’informations sur le site ProthèseMammaire.fr, rubrique implant mammaire prix.

Dr Stéphane Smarrito : Sur rendez-vous
À Paris 16e, Tél. : 01 42 72 23 83
À Lausanne, : Tél.: 021 922 24 62
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire