Gare aux ondes électromagnétiques

avatar

le 27 avril 2010

Je passe au vert


© D.R.

Fatigue excessive, stress, troubles du sommeil, maux de tête… Et si ça venait des ondes qui nous entourent ?

« Le stress, les troubles du sommeil et le mal-être ne sont pas une fatalité. Nous devrions d’abord nous demander comment on peut supporter au quotidien une telle pression électromagnétique par nos téléphones portables et nos appareils électriques » m’assène Frédéric Meunié, ingénieur et fondateur de Demain Conseils. Glurp !

Déjà en octobre dernier, je vous avais alerté sur la dangerosité des ondes et donné la liste des appareils dont il faut se méfier, ainsi que des conseils pour réduire l’exposition aux ondes radio, notamment lorsque l’on est en ligne, nos mobiles ne nous quittant plus… et conseillé non sans un zeste d’humour de revenir au combiné bakelite, lui sans danger.

Nous sommes cernés
C’est une évidence, rien qu’entre nos ordinateurs et téléphones portables, nous sommes confrontés au quotidien à des champs magnétiques de plus en plus intenses, sans oublier la multiplication des antennes relais. Fin 2008, on en comptait déjà 47 000 en France sur 120 000 émetteurs de radio-fréquences (radio, TV, Samu, pompier, police…) et rien qu’en 2007, 2.430 nouvelles antennes ont été installées. Or ces ondes s’ajoutent aux champs de nos installations électriques basse fréquence (circuits électriques, électroménager, lampes…) et des lignes qui alimentent nos domiciles en énergie.

Les dangers encourus
La communauté scientifique internationale s’émeut depuis longtemps de ces risques et apporte la preuve des dangers liés aux émissions de la téléphonie mobile sur les organismes humains. Ainsi, dès 2004, l’Union européenne, la Suisse et la Finlande financent le projet Reflex : ce sont douze laboratoires qui exposent des cellules humaines et animales à

L’AFSSET « recommande de réduire les expositions et considère qu’il faut agir pour lever les incertitudes. »

des radio-fréquences de téléphonie mobile, et le 31 Mai 2004, le Pr. Franz Adlkofer, coordinateur du programme, en conclut que les champs électromagnétiques générés par les téléphones portables provoquent… des ruptures de l’ADN. Glurp ! Chez les personnes les plus sensibles, ils provoquent fatigue excessive, stress, troubles du sommeil, maux de tête… pour commencer !

Prise de conscience
Plus proche de nous, le Parlement Européen s’est inspiré du rapport Bioinitiative (31/08/2007) pour recommander la révision des normes officielles d’exposition. La norme officielle française (Décret n°2002-775 du 3 Mai 2002) fixe entre 41 et 61 volts par mètre les limites raisonnables d’utilisation des téléphones mobiles suivant leur technologie (GSM 900, 1800 ou UMTS-3G). Pour information, le rapport Bioinitiative précité recommande un maximum de 0,6 volt/mètre. Plus grave encore, on constate un écart de 1 à 1.000 entre ces mêmes recommandations en basse fréquence magnétique et la norme officielle française (1 milliGauss contre 1.000 milliGauss).
Enfin le 15 octobre 2009, même la très officielle AFSSET (Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail) « recommande de réduire les expositions » et « considère qu’il faut agir pour lever les incertitudes ». Il est donc d’autant plus nécessaire de se préoccuper des conséquences que ces ondes sont inodores, silencieuses et invisibles.

Une solution ?
Seuls des appareils professionnels peuvent détecter et mesurer ces rayonnements avec précision. Frédéric Meunié s’est équipé d’appareils de technologie allemande de dernière génération (Gigahertz Solutions) pour réaliser toutes les mesures et analyses afin d’estimer l’exposition de ses clients et de leur conseiller les meilleures solutions de protection à envisager pour se protéger des champs électriques et rayonnements électromagnétiques. Et que l’on soit propriétaires, en cours d’acquisition d’un logement ou locataires, on est tous concernés. Alors sans névroser non plus, informons nous.

Demain Conseils : 8, rue Hoche, Puteaux. Tél. : 06 13 21 57 59. Voir le site : www.demain-conseils.com
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire