Auto, gare à la chaleur

avatar

le 31 juillet 2010

Je chéris mes enfants


© Association Prévention Routière

Ne jamais laisser un enfant seul en voiture l’été… danger de mort !

Dans un véhicule chaud, la température du corps d’un petit enfant peut augmenter 3 à 5 fois plus rapidement que celle d’un adulte. Conséquence, chaque année, de jeunes enfants laissés sans surveillance dans un véhicule sont victimes d’hyperthermie.

La déshydration de l’enfant
Contrairement à l’adulte, les nourrissons et les enfants en bas âge ont du mal à réguler leur température interne par la transpiration, leurs réserves en eau sont assez faibles et ils ne peuvent pas exprimer leur sensation de soif, se réhydrater ou se mettre à l’ombre seuls. C’est pourquoi, par une journée chaude, le corps d’un enfant absorbe plus de chaleur qu’un adulte et surchauffe vite, risquant ainsi une déshydratation très rapide pouvant causer des séquelles permanentes, voire la mort.
L’association Prévention Routière profite donc de l’été pour nous rappeler à nous parents ou personnes en charge d’enfants les précautions et astuces à adopter en cas de fortes chaleurs et propose sur son site Internet un dossier conseil « Enfant en voiture et chaleur : danger ! ».

Trois règles d’or
1.Ne jamais laisser seul un enfant dans un véhicule, même pour une petite course.
En effet, même avec une température extérieure autour de 15-20°C, la température à l’intérieur du véhicule peut monter au dessus de 45°C ! L’augmentation de la température y est très rapide : 10°C en à peine 10 minutes et peut mettre en danger l’enfant.
2. La surveillance en toutes circonstances
Attention, un enfant peut être tenté de grimper dans un véhicule laissé ouvert. Une fois dedans, il risque d’être dérouté par le mécanisme d’ouverture des portes ou de s’enfermer dans le coffre et être incapable d’en sortir avant que survienne le coup de chaleur.
3. En cas de forte chaleur, donner régulièrement à boire aux enfants
Si l’on doit effectuer un trajet en voiture par forte chaleur : habiller l’enfant avec des vêtements amples, en coton et de couleur claire, prévoir des boissons en quantité suffisante, et rafraîchir l’air dans la voiture. Personnellement, j’ai toujours à disposition un brumisateur, il adore être aspergé de fines gouttelettes d’eau.
Dans tous les cas, éviter de rouler aux heures les plus chaudes et faire des pauses fréquentes.

Alarme
L’observation de certains symptômes doit m’alarmer : une peau rouge, des pleurs inhabituels, un abattement, des yeux cernés, une forte soif, un pli cutané prolongé lorsque l’on pince la peau, etc.
Si l’enfant présente des symptômes de coup de chaleur, je le sors le plus rapidement possible du véhicule, le rafraîchis et l’hydrate au plus vite.
Si j’aperçois un enfant seul à bord d’un véhicule, j’appelle immédiatement les secours en composant le 18 ou le SAMU en composant le 15.

Plus d’informations sur le site de l’Association Prévention Routière : www.preventionroutiere.asso.fr
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

2 commentaires

  1. avatar 411 Lookup
    Mercredi 4 août 2010 à 6:32

    La chaleur d’une voiture en été peut causer la mort d’un enfant?

  2. avatar Véronique Geoffroy
    Mercredi 4 août 2010 à 8:05

    Oui si on l’oublie dedans, hélas ça arrive ! l’enfant se déshydratant rapidement.

Laissez un commentaire