Médecine mexicaine

avatar

le 27 juillet 2009

Je me nourris bien


© D.R.

Se nourrir et se soigner en même temps. Alimentaire, élémentaire…

À l’heure du progrès galopant, nous avons plus que jamais beaucoup à apprendre des civilisations anciennes et de leurs médecines traditionnelles, comme celle des Aztèques. L’éthnologue Martine Pédron nous livre un ouvrage riche d’informations en ce sens dans « Médecine traditionnelle au Mexique des Aztèques à nos jours », une invitation au voyage parmi les peuples Maya, Yucatèque, Totonaque de Veracruz et Maya du Chiapas…
Du vécu servit sur un plateau
Entre 1975 et 1995, Martine a vécu de 3 à 6 mois par an dans une communauté indienne isolée dans la sierra tarahumara mexicaine où elle s’est initiée aux rites curatifs de la culture aztèque, fondée sur une pharmacopée puissante et des plantes alimentaires sacrées qu’elle nous sert sur un plateau. En 1915, l’herbier médicinal mexicain comptait encore 14 000 espèces classifiées et 1000 composés chimiques obtenus à partir de ces plantes. Dans la selva de Los Tuxlas, elle a également partagé la vie des guérisseurs dont elle a appris les rituels magiques pour certaines maladies et leurs remèdes caseros. On ne sait jamais si on voyage au Mexique –et ailleurs d’ailleurs- ça peut servir de reconnaître une plante d’Arnica pour soigner blessures et maux de gorge, la fleur d’hibiscus pour soulager des douleurs d’estomac et faire baisser la tension artérielle… (19 €, Éditions Dangles).

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire