Dialogue avec bébé

avatar

le 6 juillet 2009

Je chéris mes enfants


© D.R.

Pas évident d’interpréter ses balbutiements ! Besoin d’une traduction, SVP…

Le plus beau jour de ma vie, c’est quand bébé a pointé son bout de nez. Le pire, c’est quand il a hurlé toute une nuit et que je comprenais pas ce qu’il « disait ».
Bébé communique avec des cris, des pleurs, des regards, des mimiques, des gestes qu’il ne m’est pas toujours simple de décrypter. Et ce n’est pas gagné les premiers mots venus, car certaines de ses paroles restent obscures. Stephan Valentin, docteur en psychologie, spécialiste de la petite enfance, m’aide à comprendre ses messages et à y répondre dans « Quand mon bébé me parle ». Je découvre son langage au fil des mois et apprend qu’en Californie on pratique le langage des signes aussi pour les bébés bien entendant, le chant pour communiquer des émotions, le doudou qui parle et  joue de la musique, l’enfant bilingue et même comment détecter très tôt un enfant qui souffre de bégaiement (19,50 €, Éditions Jouvence). En librairie.

Langage bébé, langage préverbal, communication avec bébé, psychologie de l’enfant, puériculture
Lire également Relations Père/fille Mère/fille

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar Marion
    Jeudi 20 août 2009 à 8:21

    Je n’ai pas regretté cet achat, bien au contraire. Clair et complet, j’ai trouvé dans ce livre des réponses à toutes mes questions. A lire pendant sa grossesse ou après. En fait, ce livre explique les étapes du développement de l’enfant jusqu’à la fin de la troisième année. On y trouve des chapitres sur le « NON » de l’enfant, sur les cris, sur le babillage ou encore comment dire « au revoir » à la crèche ou à la maternelle. Donc, ce livre ne traite pas seulement l’acquisition du langage mais bien plus, car finalement, quand l’enfant veut devenir autonome c’est aussi un message qu’il nous envoie. Valentin propose des solutions sans moraliser ou culpabiliser. Il donne aussi des exemples d’autres cultures comme l’Afrique ou l’Inde. C’est une lecture très enrichissante et en plus, c’est plaisant à lire.

Laissez un commentaire