La filmothérapie

avatar

le 24 juillet 2014

J'en ai trop envie


© D.R.

Je regarde un film pour me sentir bien, voire trouver une solution à mes tracas, mon mal-être…

Quand je ne me sens pas bien, je me plonge dans un film, ça me vide la tête et la remplit d’autres choses meilleures pour mon mental, mon équilibre psychique. Mieux encore certains films ont un effet plus que positif, limite réparateur.filmotherapie
En effet, un film bien ficelé et bien joué crée d’inévitables émotions, touche l’âme au plus profond de l’être, bouleverse, console, fait rêver, donne de l’espoir, montre le chemin à suivre et peut même diriger notre existence…

Suivez le guide…
Philippe Durant, historien du cinéma, qui scrute à la loupe le septième art depuis plus de 30 ans, voit la toile comme une source de bien-être, et nous décrypte dans son livre « Filmothérapie – 52 films qui font du bien » publié aux Editions Favre. Des films à l’effet bénéfique classés par thème pour répondre en urgence à un besoin. Exemples…
• Avec « Ghost » la mort est injuste, inattendue souvent, mais les personnes que j’aime ne meurent pas, elles restent présentes dans mon cœur, mieux encore l’amour est éternel, et Molly, l’héroïne du film finit par accepter la séparation d’avec Sam son amour devenu fantôme positif, protecteur « de l’autre côté ». Pas facile de parler décès, deuil
• Avec « La grande vadrouille » et ses joyeux compères Louis de Funès et Bourvil, je fais le plein d’enthousiasme et d’amitié. En effet, diverses expériences ont prouvé que le rire est une thérapie, et notamment voir un film comique est plus bénéfique sur le moral que recevoir un cadeau ou même écouter de la musique. Ajouté à cela les messages de courage, d’amitié entre deux personnes de classes différentes, de rire même en pleine guerre, d’entraide nationale et de bien-être aussi à la fin avec ce vol en planeur, l’échappée belle…
• Dans « Horizons perdus » tourné en 1937, les cinq héros se retrouvent malgré eux dans une sombre aventure à Shangri-La… Pour parvenir à une sorte de paradis terrestre, il faut traverser bien des épreuves, surtout rester optimiste. Pas facile quand les mauvaises nouvelles économiques, politiques, religieuses, familiales pleuvent de partout !
• A voir et à revoir « Philadelphia » sorti en 1994 qui traite du problème du Sida et à travers ce terrible fléau des différences, de la peur et des préjugés, de la compassion et du courage.
• « Dans le fabuleux destin d’Amélie Poulain », véritable séance de chromothérapie, Audrey Tautou alias Amélie, qui vit recluse entre ses parents et son poisson rouge suicidaire, a bien du mal à se forger une personnalité dans le monde réel et se demande si elle peut faire tout à la fois le bonheur des autres et le sien. Comment arrivera-t-elle au bonheur ?

52 films pour me sentir bien… Bravo pour ce livre Philippe, on devrait tous le lire, pour savoir quoi regarder quand il faut. Une leçon cinématographique ludique et salvatrice. Allez, je fais le stock de DVD et Blu-ray à consommer sans modération les jours de blues, les jours de pluie comme les longues soirées d’été et d’hiver, bien lové/e dans mon sofa avec mon thé/café/infusion, le téléphone à portée de main histoire de ne pas rater le coup de fil amical, essentiel ! En revanche, ne pas répondre si c’est pour le boulot : pause bien-être oblige, et zou Jemesensbien !

Filmothérapie – 52 films qui font du bien, Editions Favre, en librairies.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire