53 % Médecines douces

avatar

le 16 février 2014

le chiffre


Il n’y a pas que la médecine allopathique pour se soigner…

La médecine est de plus en plus sujette à caution, à la suite de multiples scandales (genre Distilbène, Médiator), et suscitant de plus en plus de réticence chez les patients. Ainsi, le Dr Daniel Ballesteros observe que près de 53 % du public préfère se tourner vers des pratiques de médecines plus naturelles. Il faut dire que quelque 10 000 à 15 000 personnes décèdent chaque année en France à la suite de la prise de médicaments !
Donc, haro sur les médecines alternatives, qui mine de rien étaient là pour la plupart bien bien avant la médecine allopathique, qui elle n’a que 120 années d’âge. Leur avantage est qu’elles s’adressent non seulement au corps physique, mais également à l’homme dans son entité peine et entière, avec son âme porteuse d’émotion, son esprit porteur du mental et sa conscience, souligne le Dr Daniel Ballestero dans son dernier ouvrage. LIRE l’article sur la vitalothérapie

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire