je suis adepte de l’Antigym

avatar

le 17 septembre 2013

Je m’active


© Editions Eyrolles

Je n’aime pas faire du sport. Peur de m’abîmer le corps. Mais j’envie de faire du sport pour me faire du bien…

Bouger son corps est essentiel pour la santé. Un minimum. Juste de quoi avoir des os solides longtemps, des muscles toniques, des articulations bien huilées, une ligne dont je suis fière, surtout ne pas
antigym
ressentir de douleurs tant musculaires qu’articulaires qui me flinguent le dos, les bras et j’en passe… Alors pas si mal, « Ma leçon d’Antigym » des mère et fille Marie et Thérèse Bertherat pour r/éveiller mon petit corps et re/trouver bien-être et énergie.

Kesako l’Antigym ?
C’est une alternative à la gym traditionnelle que l’on a tous pratiqué au moins à l’école, même si ça remonte à loin. Elle permet d’améliorer ma souplesse et ma mobilité, libère ma respiration et au passage chasse le stress qui me ronge. Elle m’apprend à écouter mon corps, à le respecter, me permet de l’habiter pleinement, dans ses dimensions physique, psychologique, émotionnelle…
Ça se pratique en petit groupe de 5 à 7 personnes maximum, constitué dès la rentrée et qui ne varie plus ensuite du semestre, important car on partage nos ressentis, évolue et progresse ensemble. Pour avancer, on utilise par moment des accessoires comme la balle, le coussin « doudou » ou le bâton. Maintenant, faute de temps, on peut également suivre des stages sur un week-end, et la méthode acquise pratiquer ensuite chez soi avec « Ma leçon d’antigym »…

Les auteurs
Thérèse Bertherat, qui est aujourd’hui dans la fleur de l’âge est cette fameuse kinésithérapeute qui créa dans les années 70 l’Antigymnastique (déjà rebelle à l’époque !), elle est l’auteur de l’ouvrage « Le corps a ses raisons » traduit en 15 langues, qui met en avant sa méthode, une gymnastique respectueuse du corps permettant à chacun de retrouver santé, mobilité et vitalité.
Sa fille Marie Bertherat, diplômée de Sciences-Po Paris responsable de l’Antigymnastique s’occupe du développement de la méthode et de la formation des praticiens dans le monde.
antigym
L’ouvrage « Ma leçon d’antigym » rend la méthode accessible à tous à domicile comme au bureau, en solo comme entre copines, et quel que soit l’âge.

Pour qui, pour quoi ?
• Pour rester zen au bureau, me calmer les nerfs après une réunion.
• Pour me défatiguer les yeux après une journée d’ordinateur.
• Pour mieux supporter l’avion.
• Pour récupérer après le sport (pour les accros du sport).
• Pour me réveiller de bonne humeur.
• Pour rajeunir mon corps.
• Pour la femme enceinte durant toute la grossesse. Testé par Marie Bertherat alors qu’elle était enceinte et développé avec la sage-femme Paule Brung (Lire « A corps consentant », Lexitis Editions).

J’ai testé l’Antigym
En tenue décontractée, nu-pied sur une moquette épaisse, je travaille la zone du pied et de la cheville, tantôt debout avec une balle, tantôt allongée à faire des micro mouvements qui payent pas de mine, ne me demandent pas d’efforts particuliers. C’est trompeur, en sortant de là, j’avais l’œil plus ouvert, l’épaule détendue, du coup plus basse, surtout je me sentais pleine d’énergie, et le lendemain je ressentais de sacré courbatures aux chevilles, incroyable !
Pas violents, mais « fouineur », les mouvements de l’Antigym font travailler des muscles et des zones que l’on sollicite rarement. « Le corps est fait pour être en mouvement, pas en tension », l’Antigym aide à cette découverte du corps, qui reprend ses droits. J’AIME la petite balle qui permet d’explorer son corps en douceur. A chaque séance d’Antigymnastique, on en ressort tonifié de partout… C’est un travail sur le corps calme et serein, ajouté à une activité physique, tout de même. Etonnant d’efficacité en douceur !
> Je visionne le témoignage de Mathilde, comédienne, sur la vidéo YouTube : http://youtu.be/nhlLf-0QReY

Antigymnastique : « Ma leçon d’antigym », 17,90 €, Editions Eyrolles, à paraître le 19 septembre 2013.
Portes ouvertes pour découvrir et pratiquer l’Antigym près de chez soi gratuitement et sans engagement, en France du 16 au 22 septembre 2013, au Canada, du 20 au 26 octobre 2013, etc, liste des praticiens sur le site : www.antigymnastique.com, rubrique « Découvrir l’Antigymnastique »
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire