Fini les bas à varices

avatar

le 4 février 2013

Je prends soin de moi


© Varisan Citeza Medicali

Vive les bas et collants de compression plus efficaces et plus esthétiques pour garder la jambe légère et belle, belle, belle…

Fini les « bas à varices » de nos grands-mères ! Pour améliorer la circulation et pallier les problèmes veineux et leurs complications qui nous touchent nous plus particulièrement les femmes, quoique les hommes n’en sont pas épargnés, on a désormais le choix de bas et collants médicaux de compression dans des collections on ne peut plus
bas de compression
mode et hautes en couleurs. Des dessous qui prennent le dessus des maladies veineuses pour faire mener la dolce vita à nos jambes tout en leur faisant du bien… être.
Attention, on ne dit plus « bas de contention » pas assez élastique qui dégringole sur la jambe. Les progrès techniques de fabrication des bas et collants en général et de compression plus particulièrement ayant fortement évolué, ils répondent désormais tant au souci médical qu’esthétique et deviennent accessoires de mode à part entière. Le bas médical de compression est dorénavant beau, fin, élégant, confortable et ne se repère plus visuellement, ce qui ne nous fait plus hésiter à en porter.

Kesako les maladies veineuses ?
Héréditaires, les maladies veineuses débutent pour certain/es après la puberté, pour d’autres à partir de la première grossesse par des douleurs et lourdeurs de jambes supportables, voire l’apparition de quelques varices, qui n’inquiètent pas ni ne gêne esthétiquement outre mesure les personnes touchées.
Cependant les varices négligées évoluent en silence vers des complications de la maladie des dizaines d’années plus tard, entraînant à moyen terme des troubles de la peau sous forme de : dermites ocres, eczéma variqueux, atrophies blanches, scléroses de tissu sous-cutané, guêtres scléro-atrophiques qui font le lit de l’ulcère veineux de jambe, une des complications les plus lourdes de la maladie veineuse car en l’absence de traitement adapté, c’est une plaie torpide qui ne guérit jamais spontanément. En revanche les « phlébites » (thromboses veineuses), peuvent apparaître de façon accidentelle chez les jeunes comme les personnes plus âgées, le facteur de risque augmentant en vieillissant.

Quand faut-il porter des bas de compression ?
La maladie veineuse est une maladie héréditaire qui lorsqu’elle existe dure toute la vie. Il doit en être de même du traitement compressif.
De même certaines situations à risques nécessitent le port du bas de compression : immobilisations, grossesses, chirurgies, voyages et

Les bas de compression font mener
la dolce vita à nos jambes
tout en leur faisant du bien… être

traumatismes survenant à tous les âges, afin d’éviter les pathologies graves : Thrombose Veineuse Superficielle et Thrombose Veineuse Profonde, avec le risque potentiel d’embolie pulmonaire, syndromes post-thrombotiques et d’ulcères veineux.
> LIRE Les bas de maternité

L’idéal est de consulter un médecin spécialiste vasculaire-angiologue qui fera un bilan vasculaire, déterminera la classe de compression (de 1 à 4) et établira une ordonnance prescrivant chaussette, bas-cuisse ou collant adapté.

Comment agit le bas de compression sur la circulation veineuse ?
L’application d’une pression locale réduit la douleur d’un traumatisme, limite la formation d’œdème post-traumatique et réduit l’inflammation.
Tous les articles de compression médicale contiennent un même principe actif qui est la pression exercée par le bas ou la chaussette à la cheville, pression exprimée en millimètre de mercure (mm Hg), pression variable selon les classes de compression (de 1 à 4) s’exerçant à la fois sur les tissus de la jambe (peau, muscles, masse graisseuse), sur les veines superficielles et à un moindre degré sur les veines profondes, et sur la micro circulation sous cutanée.
bas compression
En « aplatissant » les veines superficielles, la compression augmente la vitesse de circulation du retour du sang veineux vers le cœur. En comprimant les tissus, elle réduit ou limite la formation d’œdèmes et lutte efficacement contre les effets de l’inflammation.

Quel bas de compression ?
Dans le bas de compression, il existe plusieurs marques et gammes de collant que le pharmacien sera à même de conseiller selon les spécificités de chacun : plus fines, plus chaudes, plus confortables, plus adaptées aux personnes de grandes tailles ou en surcharge pondérales, etc.
La prise de la mesure est fondamentale : tour de cheville, de mollet, de cuisse et longueur jambe.

> J’ai testé la ligne « Varisan Ethere » de Citeza Medicali la plus ancienne société italienne de productions de tissus élastiques (1872), qui propose une gamme complète de mi-bas, bas, collant, collant à pieds ouvert, collant de maternité, disponibles dans 20 tailles et 8 couleurs pour une meilleure observance et un coût pour le patient proche de 0 (très bien remboursé). En effet, cette marque de bas de compression a toujours œuvré pour l’accessibilité aux soins tout en lançant des produits élégants pour chacune des pathologies.
J’en porte quand j’ai une grosse journée de rendez-vous à piétiner pour limiter la fatigue et garder la jambe légère, et quand je prends l’avion pour éviter tout risque thromboembolique et avant d’en arriver là pour ne pas arriver à destination les jambes gonflées. Ça marche !

Chaussettes, bas et collants de compression : sur commande en pharmacie. Voir le site www.cizetamedicali.fr
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

2 commentaires

  1. avatar geneau janine
    Vendredi 19 juillet 2013 à 14:43

    ai eu dernierement operation prothese hanche on m’a prescrit des contention j’ai pris la marque varisanet je ne peux les porter car ils roulotte autofix roule sur ma cuisse et fait compression une amie m’a prete une autre marque qui vont parfaitement j’en ai informe la pharmacie qui m’a dit que vu qu’il ny avais rien a ma charge la qualite etais mince que faire de bas qu l’on ne peux porter pour son bien et qui font plus mal merci

  2. avatar panmeca
    Mercredi 31 juillet 2013 à 8:43

    Et les hommes, pourquoi nous ne pouvons pas utiliser des collants ?

Laissez un commentaire