Bon, le cresson

avatar

le 20 septembre 2013

Je me nourris bien


© Contrejour

En cette rentrée, je mets dans mon assiette tout ce qui peut m’aider à garder ma bonne mine et ma belle santé acquise pendant les vacances. Zoom sur le cresson, légume-remède…

J’AIME le petit goût poivré et corsé de cette plante herbacée qui «pousse» en eau douce, du latin « crescere », de la famille des crucifères au même titre que le radis, la roquette, la moutarde, le chou, le colza et la giroflée.
cresson
J’en cueille dans la rivière, l’Avre, lorsque je vais faire du kayak, maintenant c’est plus simple de l’acheter en rayon, provenant de cressonnières.

Une salade ou soupe vertueuse
Minceur. Ce légume-feuille, comme toutes les salades « vertes » est très peu calorique, soit 2g de glucides pour 100g et 17 Kcal, et est riche en fibres, soit 2g/100g.
Vitamines et minéraux. Le cresson est riche en vitamines C, A, D, il fournit à l’organisme du fer en abondance, de l’iode, du soufre indispensables à l’harmonie du métabolisme.
Calcium. Légume-remède, il permet un apport en calcium végétal bien assimilé par l’organisme mieux toléré par les jeunes que celui provenant des produits laitiers. Il est d’ailleurs conseillé aux diabétiques, sa consommation régulière abaissant le taux de sucre.
Anti-maladies. Le cresson était jadis utilisé comme antiscorbutique, ainsi que le raifort, il est également tonique, antianémique, diurétique, dépuratif, pectoral. Il est recommandé dans tous les états d’insuffisance hépatique ou rénale, en cas de rhumatismes, goutte ou hydropisie. Il est salutaire pour les anémiés, asthéniques et lymphatiques.
Cancers. Mieux encore le cresson contribuerait à une meilleure prévention de certains types de tumeurs (poumons, ovaires et reins). De même la consommation importante d’aliments riche en lutéine (antioxydant) et en zéaxanthine (caroténoïde) dont le cresson est pourvu, tout comme les choux de Bruxelles, les brocolis et les épinards , serait à même de diminuer le risque de dégénérescence maculaire (yeux).
> Infos cancer : Une étude réalisée à l’Université de Ulster a permis de constater que manger 85 g de cresson de fontaine par jour contribuerait à réduire les dégâts du cancer sur les globules blancs et augmenterait les niveaux dans l’organisme des antioxydants contre le cancer. Cela a conduit les scientifiques à croire que le légume peut entraver la croissance des cellules cancéreuses, ou même les tuer.
D’autres études également menées sur ce sujet et publiées dans le journal « British journal of nutrition » ont montré qu’un extrait brut de cresson obtenu par broyage diminue la prolifération des cellules tumorales et l’activité de la protéine HIF.

Bref pour me sentir bien je mange de la salade de cresson ou une petite soupe, au goût pimenté J’AIME.

Source : Fédération Nationale des Cressiculteurs, juillet 2013.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire