Gare aux pigeons !

avatar

le 13 janvier 2013

J’aime les animaux


© Rentokil

Ces volatiles urbains sont source de pollution et de maladies. 10 mesures de protections anti pigeon et mouette.

C’est dingue la prolifération des pigeons et des mouettes à Paris et dans les villes de France en général ! Il faut y faire attention car la plupart de ces oiseaux ne sont pas sains et peuvent causer, outre les nuisances
pigeon
de déjections partout sur la chaussée, nos fenêtres, dans nos cours, quand ce n’est pas sur nous-mêmes, des maladies transmissibles

Quels sont les dangers potentiels des pigeons et des mouettes?
1. Maladies. Ces volatiles génèrent la propagation des maladies telles que l’ornithose et la salmonellose, deux maladies bactériennes transmissibles à l’homme.
Je souffre d’arthrite, je toussotte tout le temps, j’ai la rate qui se dilate, depuis que j’ai abrité un pigeon »… C’est peut-être l’ornithose provoquée par Chlamydophila psittaci, germe qui infecte de très nombreuses espèces d’oiseaux autochtones (pigeons et mouettes) comme exotiques (perroquets) ainsi que les mammifères dont l’homme, peut provoquer comme en 1929 une pandémie qui fit de nombreuses victimes humaines. La contamination s’opère essentiellement par voie respiratoire en inhalant les matières virulentes provenant des plumes, fientes ou sécrétions nasales. C’est une maladie des voies pulmonaires, mais elle atteint également d’autres organes tels les articulations, la rate, le cerveau. Elle est responsable de troubles respiratoires (coryza), d’arthrites, de troubles nerveux. La maladie ressemble alors à s’y méprendre à la salmonellose.
> Attention au « pauvre pigeon qui boite ou est déplumé et fait peine à voir », il a peut-être la salmonellose ou paratyphose. Il s’agit d’une bactérie qui peut envahir tous les organes du pigeon, responsable des boiteries, ailes pendantes, articulations parfois très enflées (mal d’aile), diarrhées, torticolis, amaigrissement et morts brutales. La maladie peut apparaître brutalement parfois plusieurs mois après l’introduction d’individus contaminés, lors d’hébergement de pigeons égarés chez l’homme et faire songer à la paramyxovirose du fait de diarrhée ou torticolis.
2. Agressions. Les oiseaux peuvent s’attaquer aux passants lorsqu’ils cherchent à protéger leurs nids, un coup de bec d’un oiseau malade et nous voici contaminé. Comme ils peuvent représenter un danger en cas de proximité d’un aéroport.
3. Dégradations. Les pigeons et mouettes en ville dégradent les édifices et leurs alentours, peuvent rendre les surfaces glissantes et dangereuses, porter dommages aux édifices et voitures avec leurs déjections acides, et je ne parle pas de la merde de pigeon sur mon trench tout neuf !

> Le règlement sanitaire départemental stipule dans son article 120 que « toutes les mesures doivent être prises si la pullulation des ces animaux est susceptible de causer une nuisance ou un risque de contamination de l’homme par une maladie transmissible. »

10 précautions anti pigeon
Pour des raisons sanitaires évidentes, sans allez jusqu’à les éliminer, il faut éviter tout contact avec eux et surtout les éloigner de notre cadre de vie. Bien sûr le pigeon des campagnes, au plumage d’ailleurs autrement plus beau, n’est pas concerné, je peux continuer de lui donner des miettes de pain en secouant la nappe au jardin.

anti pigeon

Filet de protection anti pigeon et mouette parfait pour les cours intérieures et cages d’escaliers ©Rentokil

> Au niveau individuel, quelques précautions à prendre :
• Arrêter de nourrir pigeons et mouettes, pire encore de les accueillir sur notre fenêtre, car ils ont la fâcheuse tendance de s’attacher et d’élire alors domicile trop près de chez nous.
• Éloigner les volatiles qui se posent sur le balcon ou la fenêtre, au besoin les en chasser, mais également…
• Leur fermer l’accès aux combles et greniers en installant un grillage pour éviter qu’ils n’y laissent leurs déjections, pire qu’ils y bâtissent leurs nids.
> Maintenant, dans le cadre d’un immeuble ou de locaux de grande superficie, mieux vaut se tourner vers un professionnel qui proposera des solutions comme :
• Le fil tendu comme les barres déstabilisantes, appropriés aux appuis de fenêtres (un fil métallique est fixé à deux poteaux avec un ressort intermédiaire qui permet le maintien de ce fil bien tendu), empêchent les pigeons de se poser à cet endroit.
• Les filets sont pratiques pour les petites cours intérieures afin d’éviter l’intrusion des volatiles.
• Les pics métalliques, plantés sur un support en plastique d’une longueur d’environ 30 cm, sont collés les uns aux autres sur les bordures et corniches d’immeuble à protéger.
• Les plaques bouche-tuiles en acier permettent de boucher les tuiles-canal qui servent de point d’accès aux pigeons pour se nicher sous les toitures.
• Les boîtiers à ultrasons, esthétiquement plus discrets provoquant un électro-éloignement, se fixent contre la façade de l’immeuble ou de la maison pour faire fuir les pigeons. Rassurant, ils ne sont pas perceptibles par l’oreille humaine.
• La capture s’effectue en dernier recours.
• La désinfection des surfaces et zones souillées peut s’avérer indispensable.

Bref, pour éviter tous risques sanitaires liés aux pigeons, l’idéal est de rester à distance et au besoin contacter un professionnel comme Rentokil.fr, agréé par le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche et de la Ruralité, présent partout en France…

Rentokil : Devis Anti-Pigeons et Mouettes immédiat et gratuit.
Tél.: au 0800 10 12 17 (n° vert)
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar Anti-pigeon
    Lundi 7 juillet 2014 à 12:23

    Merci pour ces conseils. En effet, les pigeons sont vecteurs de maladies transmissibles. Le plus simple est de ne pas les encourager à revenir. Donc il ne faut pas les nourrir : c’est tout simplement interdit par la loi : article L 1311-2 du code de la santé publique !

Laissez un commentaire