La médecine essentielle

Supprimons bien des causes de maladies invalidantes en identifiant leurs causes et en appliquant des lois de guérison simples et le plus naturellement possible.

Un an et demi après l’affaire du Médiator, la prescription médicamenteuse n’a plus tout à fait le même poids dans la relation de confiance médecin-malade. LIRE Le Chiffre 83 %. Cela dit on s’en pose toujours des questions…

Comment ne plus avoir mal dos ?
Pourquoi je souffre autant de céphalées ?
Est-il indispensable de prendre autant de médicaments ?
Pourquoi suis-je submergée d’angoisses ?
Quel rôle joue l’alimentation dans ma santé ?
Les protéines de lait sont-elles indispensables ?
Quel est le mode d’emploi de mon enfant ? Et de mon mari ?
Peut-on éviter ces infections ORL à répétitions ? Les coliques du nourrisson ? Les allergies ? Les maladies auto-immunes ? Les rhumatismes ? Les douleurs des règles ?santé

Autant de questions auxquelles répond le Dr Philippe Brenguer, exerçant en cabinet libéral, formé à l’homéopathie uniciste et pratiquant le
qi gong (docteur zen !), dans « La médecine essentielle ».
Un ouvrage facile à lire pour nous néophytes et oh combien instructif. Surtout intéressant, car sa démarche n’est pas d’avoir une réponse médicamenteuse.
Il nous invite plutôt à partir à la recherche de l’origine de nos troubles pour apprendre à en supprimer les causes, allant jusqu’à chercher dans le monde de nos émotions.
Dès la lecture, on peut identifier certains de nos maux et en découvrir les causes parfois simplement dues à un ingrédient alimentaire, soit à une incompatibilité avec notre nature, soit consommé en trop grande quantité induisant comme pour le café ou le thé des problèmes articulaires chez certains (comme moi), des céphalées à répétition pour d’autres… Très intéressant !

À lire pour commencer à trouver des réponses à nos pets de travers et se sentir bien…

La médecine essentielle, 15 €, Éditions Dangles, groupe éditorial Piktos, en librairie.
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar Véronique Geoffroy
    Mardi 21 août 2012 à 9:35

    Sur ses conseils j’ai arrêté de boire café, thé, coca et ce depuis 3 mois maintenant, j’avoue que je ne ressens plus de douleurs articulaires, et notamment au niveau des épaules et des bras qui me gênaient beaucoup, me faisaient parfois très mal
    je remarque que j’ai gagné en calme, suis moins fatiguée et n’ai pas besoin de mon petit noir pour me sentir « réveillée » au contraire suis moins énervée
    Bon une fois détoxifiée, on peut réintégrer l’aliment (le café que j’aime tant) en petite quantité, mais pour l’instant je n’en ai même pas envie
    J’ai remplacé le café par diverses boissons comme jus de gingembre râpé-citron vert ou menthe fraîche-citron ou verveine citronnée du jardin, tisane bio en sachet… Je suis en pleine forme pour attaquer la rentrée !

Laissez un commentaire