Portraits de légumes

avatar

le 8 octobre 2012

Je me nourris bien


© Joëlle Dollé

La photographe Joëlle Dollé nous présente ses portraits de légumes vus par des hommes et des femmes connus et inconnus… Une exposition et un livre, délicieux !

portraits de légumes

En couverture du livre et affiche de l’exposition : la patate douce interprétée par Anne Mondet, qui travaille dans le cinéma

Voici un livre, non pas de recettes mais de photographies, « Des Légumes et des Hommes – Portraits » paru cet été et soutenu par une exposition dans les Chai de Bercy à Paris, du 1er octobre au 31 décembre 2012, après être passée par le Potager du Roi à Versailles de juin à septembre, qui devrait faire aimer les légumes aux plus récalcitrants.
De savoureuses photos de légumes cultivés sous les sunlights du studio photo par Joëlle Dollé, 90 clichés de personnalités et d’anonymes, tous mis en lumière un légume en main, à consommer sans modération.

Pourquoi des photos de légumes, Joëlle ?
Une façon de rendre hommage au légume ! Le potager porte les valeurs de la terre, de la solidarité, de la protection nécessaire de l’environnement puisque ses jardiniers ont la conscience visible que la terre nous nourrit. Humains conscients de cet héritage, notre responsabilité est de le sauvegarder et de le faire fructifier.
J’ai travaillé 4 ans à ce projet, d’abord avec les voisins, amis et gens du quartier, puis certaines personnalités comme Alain Passard, chef étoilé de l’Arpège cuisine les légumes que lui fournissent ses trois potagers, Jean Lambert-Wild, fils d’agriculteur, auteur, metteur en scène et directeur de la Comédie de Caen est un passionné des légumes. François Couplan, botaniste des plantes sauvages mondialement connu collabore avec les grands chefs pour la cuisine à base de plantes sauvages comestibles et la réhabilitation des saveurs oubliées à travers une école et de nombreux ouvrages, Nikolas Karabatic, Champion du monde de Hand Ball et amateur de melons… Autant de personnalités impliquées dans la culture des légumes, leur

Le potager porte les valeurs
de la terre, de la solidarité,
de la protection nécessaire de l’environnement

transformation ou défendant des valeurs éthiques et environnementales.
On retrouve au détour de ces déambulations humaines et végétales quelques clins d’œil à la peinture et à la culture populaire. Ces photographies ouvrent à l’imaginaire. Chaque composition s’est naturellement agencée entre le modèle, le légume, la lumière et la photographe.

Des légumes parlants !
« Oui, ces photos interpellent nos sens et s’adressent à tous. J’ai demandé à Christophe Opec d’écrire les petits textes accompagnant mes photos. » Originaire de Haute Saône, il a gardé l’amour de la terre et de la saveur des légumes. Il a appris avec les anciens de son village à reconnaître plantes et champignons. La pharmacopée chinoise a été l’occasion pour ce praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise d’approfondir ses connaissances et d’aborder avec un œil différent les richesses offertes par la Terre. »

portraits de légumes

Tomate vues par Jérôme, notre voisin charcutier & Raifort vu par Alain Passard, chef étoilé de l’Arpège, cuisine les légumes que lui fournissent ses trois potagers

Les anecdotes de Christophe sur les symboles, proverbes, coutumes et croyances autour des légumes, ainsi que leur historique, ajoutés aux mises en scène ludiques de Joëlle apportent un autre regard sur les valeurs de la terre, de la solidarité, de la protection de l’environnement.
« L’objectif de ce livre-expo est de retrouver le plaisir dans notre façon de voir notre quotidien et une simplicité dans notre rapport à la vie. »

Portraits de légumes
5 savoureux portraits parmi la centaines de clichés…
La patate douce, hissée haut par vue par Anne Mondet, qui travaille dans le cinéma, originaire des régions subtropicales est très riche en antioxydants et à ce titre réputée anti-cancer. LIRE l’article La Patate douce
La tomate interprétée par le charcutier du quartier, fut rapportée par les premiers explorateurs d’abord en Espagne puis en Italie. Il faudra attendre plusieurs siècles pour que nous les Français, et les Belges, ne la fassions passer de plante d’ornement réputée dangereuse à reine des assiettes.
Le raifort, apprécié d’Alain Passard, chef étoilé de l’Arpège, le fut également des boxeurs au début du XXe siècle, qui deux mois avant

portraits de légumes

Potimarron interprété par Catherine, peintre et plasticienne & Chicorée frisée par Claude Bureaux, Maître-jardinier au Jardin des Plantes de Paris et chroniqueur horticole

leurs matchs, s’en frictionnaient quotidiennement le corps (mélangé à du sel, vinaigre, jus de citron et whisky) pour s’endurcir.
Le potimarron, revu et interprété par Catherine, peintre et plasticienne, est une forme détournée par les Japonais d’Hokkaïdo des courges sud-américaines emportées en Asie par les navigateurs portugais.
La chicorée frisée, sur nos tables depuis les années 1780-1790, appréciée pour sa racine caramélisée qui sert d’ersatz de café, est mise en scène par Claude, ancien jardinier en chef du Jardin des Plantes à Paris, qui anime aujourd’hui avec sa truculence proverbiale une chronique radio sur France Info.

De quoi donner envie de manger des légumes à toute la famille, hein ! LIRE également l’article Alimentation et Santé et les 60 ordonnances alimentaires du Dr Laurent Chevallier… Ainsi que NON à la psychose des légumes et encore Je cuisine les plantes sauvages avec Meret Bisseger et l’éthno-botaniste François Couplan.

• Livre « Des légumes et des Hommes – Portraits », 116 pages (220×270 mm), 25 €, Éditions du Chêne, en librairie.
• Exposition au Chai de Bercy : tous les jours de 10h à 17h 41, rue Paul Belmondo – Parc de Bercy – 75012 Paris M° Bercy, M° Cour Saint-Emilion. Entrée libre.
• Plus d’informations sur l’actualité : www.deslesgumesetdeshommes.fr et sur la photographe : www.joelledolle.fr
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire