40 % œufs et poules pondeuses

avatar

le 13 octobre 2012

le chiffre


© CNPO

Qu’en est-il du bien-être des poules pondeuses et de la démarche qualité des œufs en période de crise économique ?

œufL’œuf est une valeur sûre de l’alimentation inscrite dans une démarche qualité à apprécier sans modération en période de crise économique. Il se vend de plus en plus d’œufs : + 8,5 % en rayon des Grandes et Moyennes Surfaces (GMS), et ce depuis 3 ans, la consommation moyenne annuelle française ces 3 dernières années s’élevant à près de 230 œufs par personne.
La consommation d’œufs s’effectue à 40 % sous forme d’ovoproduits utilisés par l’agroalimentaire et la Restauration Hors Domicile (RHD) ; 60% sous forme d’œufs coquilles, 40% étant consommés à domicile, 14% en RHD et 6% en autoconsommation (produits et consommés sur l’exploitation).
Et pour cause, l’œuf est un aliment très abordable, à partir de 0,11 € l’unité, soit 1,30 € la douzaine, de quoi faire belle une omelette pour 4 personnes, riche en protéines animales bien plus accessible que la viande ! LIRE La richesse et les vertus de l’œuf

Qu’en est-il des poules pondeuses ?
Un prix qui reste abordable en dépit de la mise aux normes des élevages français en hébergement collectif en application des nouvelles normes européennes, fin 2011-début 2012, qui a coûté près d’1 milliard d’€ aux producteurs français pour améliorer le confort et le bien-être des poules pondeuses. Le prix de vente moyen n’ayant finalement progressé que d’environ 2% sur les 12 derniers mois.œuf
Pour faire reconnaître ce haut niveau d’excellence, les professionnels de la filière ont lancé le logo « Pondus en France », qui permet de distinguer les œufs français, issus du savoir-faire du premier pays producteur d’œufs en Europe. La France reste en effet en tête des plus gros pays européens producteurs d’œufs, avec 12,9 milliards d’œufs pondus en 2011 pour un effectif total de 44,5 millions de poules pondeuses.
En France, 4 types d’élevages sont proposés : hébergements collectifs (32,3 millions de pondeuses en 2011), élevages en plein air (7,2 millions dont 2,2 millions de poules Label Rouge), élevages bio (2,7 millions) et élevages au sol (2,3 millions).
Cela dit, le Français met dans son Caddie (en GMS en 2011) majoritairement des œufs standards pour 64 %, puis des œufs issus d’élevages en plein air pour 17 % d’entre eux, Label Rouge pour 9 %, Bio pour 8 % seulement (dont moi) et au sol pour 1 %…

LIRE L’article sur L’œuf : richesse nutritionnelle, pour qui ? (du bébé au senior)

Source : CNPO et IRI France Panel InfoScan Census et Hypers+Supers 2012
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire