Je me sens « bad »

avatar

le 13 octobre 2011

Je m’active


© FFBAD

En vogue le badminton, sport de raquette le plus rapide du monde et accessible à tous, séduit tant les jeunes que les femmes et les couples… T’entends ça Jules ?

badminton

Le badminton a la particularité d’être un sport mixte, RARE !

La progression du badminton depuis 10 ans est aussi phénoménale que le record du monde de vitesse de smash (427 km/h) établi par le Malaisien Chong Wei Lee en 2010, qui a ainsi fait du badminton le sport de raquette le plus rapide du monde ! Il faut dire qu’il touche tout le monde, y compris les juniors et les femmes. Lire le chiffre sur le « Bad ». C’est vrai, on y a joué en famille cet été dans le jardin et sur la plage…

Le « Bad » c’est bien, c’est mixte
Alors que plusieurs sports sont plus communément réservés aux hommes ou aux femmes, le badminton a la particularité d’être un sport mixte. Tout le monde peut pratiquer le badminton à son niveau. Le badminton donne l’opportunité de pratiquer un sport en famille, en couple, entre ami(e)s. Pas besoin de s’occuper des différentes activités sportives de toute la troupe en courant partout pour être à l’heure et de multiplier les adhésions à différents clubs de sport, le badminton permet d’embarquer tout le monde.
En couple, le double mixte crée une véritable synergie dans le jeu puisque la joueuse et le joueur vont se compléter et optimiser les points forts de chacun (la vie de couple quoi !). La joueuse va permettre un jeu plus posé et va placer les volants en restant en majorité à l’avant du terrain donnant ainsi des opportunités au joueur se trouvant en fond de court d’utiliser toute sa puissance.

Le « bad » 1er sport scolaire
Afin de renforcer la pratique du badminton au sein de l’Éducation Nationale la FFBaD a récemment signé une convention avec le ministère, l’UNSS, union nationale su sport scolaire et l’USEP, confortant ainsi l’idée de voir encore plus de « Bad » dans les écoles, collèges et lycées dans les années à venir.

badminton

10 % des licenciés BaD sont âgés de moins de 9 ans

« Le badminton de demain s’écrit aujourd’hui » affirme Paul-André Tramier, Président de la FFBaD, c’est dans ce sens que s’inscrit le « Dispositif Jeunes » dans les écoles de badminton : un outil pédagogique innovant dédié à la formation des jeunes joueurs de 5 à 15 ans qui ne cessent de rejoindre les clubs (10 % des licenciés sont âgés de moins de 9 ans).

Kesako le badminton ?
Un bouchon de champagne, quelques plumes et zou le volant voyait le jour en 1873 après que des officiers anglais revenus d’Inde se soient amusés à pratiquer le « poona », jeu indien ancêtre le plus proche du « Bad », dans leur résidence de Badminton House, qui donna son nom à une mémorable partie de volant.

badminton

Un bouchon de champagne, quelques plumes et le volant naissait… en 1873 !

Convivial, ce jeu de raquettes se joue en 2 sets gagnants de 21 points d’une durée moyenne de 45 minutes, mais peut prendre jusqu’à 90 minutes.
Pratique, il suffit d’une raquette en graphite de 90 grammes et d’un volant de 5 grammes composé d’un bouchon de liège et de 16 plumes d’oie pour jouer, le matériel est peu coûteux. On enfile des chaussures de sport de salles et pour les femmes une jupette, désormais obligatoire, tellement plus glamour !
> BON PLAN : Pour jouer légère comme une plume de « Bad », j’enfile mes EasyTone.
De même, le terrain de badminton est cinq fois plus petit qu’un terrain de tennis, il s’installe facilement au jardin comme dans la cour pour se divertir entre copains, et compte quelques 1 704 clubs en France où échanger entre pros du volant.

Une activité physique facile et ultra saine
Le badminton est un sport complet « tout en un » qui permet de s’entretenir de manière ludique. Il permet ainsi de faire de l’endurance puisque les échanges de Badminton peuvent être longs, de travailler ses muscles, d’améliorer son souffle et son rythme cardiaque, son adresse, sa réactivité, sa concentration… L’avantage du badminton est qu’il fait travailler l’ensemble du corps : bras, jambes, abdominaux, cuisses, dos, etc. Exit donc l’image du sport de plage, le badminton est un sport physique qui fait courir, suer, se dépenser et donne de l’énergie.
> BON PLAN FORME : Une pratique régulière du badminton permet de travailler sa silhouette et de brûler calories et graisses. En effet, pratiquer le badminton de manière intensive pendant une heure peut faire perdre environ 400 calories. De plus, le sport a des effets scientifiquement prouvés sur la santé en général : lutte contre l’obésité, le cholestérol mais aussi l’hypertension. 400 calories perdues pour une heure d’effort, la minceur au bout d’un volant de 5 grammes.

Le « Bad » en mode féminin
« J’aime sortir d’une séance fatiguée avec cette agréable sensation d’avoir couru et de m’être dépensée physiquement. » Pauline, 26 ans, Paris.
« Après mes deux grossesses, j’ai cherché un sport qui me permette de retrouver la ligne tout en douceur. La pratique du Bad est facile et sans traumatisme. » Laura, 42 ans, Nice.
Oui, le badminton est un sport qui prend en compte les différences de capacités physiques. Il se pratique d’une manière adaptée en fonction des hommes et des femmes. Alors que le jeu développé par les hommes est plus rapide et explosif, celui des femmes est moins puissant mais permet beaucoup plus de placement de volant et de réflexion dans le jeu. En un mot, les hommes se caractérisent par le smash et les femmes se retrouvent dans la finesse du jeu. Cette différence se ressent dans des échanges qui ont plus de volume et la recherche de l’utilisation des quatre coins du terrain. Ces particularités font les spécificités de ce sport et des femmes dans le badminton.

badminton

À la 20e place mondiale, la Française Hongyan Pi

> NOS CHAMPIONNES : Aujourd’hui, nos joueuses françaises sont bien placées au niveau mondial. Notre fer de lance, Hongyan Pi d’origine chinoise naturalisée en 2004, est actuellement classée à la 20e place mondiale (classement BWF du 14 avril 2011) en simple dames. Blessée et opérée du genou en début d’année, Hongyan PI est actuellement en convalescence. Très longtemps dans le top 5 mondial, elle est la référence française du badminton. En double, Laura Choinet encadre la jeunesse qui monte, à savoir Audrey Fontaine et Marion Luttmann. Allez les filles !

Le « Bad » du grand spectacle !
Conquis/e ? Alors à ne pas manquer les Yonex Internationaux de France de Badminton 2011 qui se jouent au Stade Paris Coubertin du 25 au 30 octobre 2011. En pleine course à la qualification pour les Jeux Olympiques de Londres 2012, l’élite mondiale du badminton offrira, aux fans et non-initiés, des matchs de grande intensité et un niveau technique spectaculaire. Les Yonex IFB 2011 seront aussi l’occasion pour les joueurs et joueuses français de briller devant un public totalement acquis à leur cause.
Avec 230 millions de pratiquants, le succès du badminton est mondial et la Fédération Internationale compte aujourd’hui sur les Yonex IFB pour développer l’image du badminton en France.

Yonex IFB 2011 : Stade Pierre-de-Coubertin, 82, avenue Georges-Lafont (Porte de St-Cloud), Paris 16e.
Billetterie : www.yonexifb.com ou www.tickenet.fr
Pour en savoir plus sur le « Bad », contacter la Fédération Française de Badminton et voir le site pour connaître le club le plus proche : www.ffba.org
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire