Je cours le Pandathlon

avatar

le 4 avril 2010

Je m’active


© Jérôme Lachaze, P. Aguilar/SMAEMV

Marcher, aimer, respirer, s’engager… Rien de plus naturel en fait. On s’inscrit tous dans la démarche du WWF-France pour sauvegarder la planète.

On est sans arrêt sollicité pour donner, harcelé des sorties de métro aux émissions télévisées en passant par la boîte aux lettres. Voici une nouvelle façon de collecter, plus fun et tellement plus motivante : participer à la bonne cause en s’activant de toutes part !

Il y a façon et façon de s’engager
La bonne cause que propose le WWF-France avec son Pandathlon initié pour la première fois cette année va séduire tant les amoureux de la nature et les sportifs que les généreux donateurs. En effet, sauvegarder la planète c’est comme pratiquer un sport nature, ça nécessite le dépassement de soi, une prise de conscience de son environnement et d’être motivé voire passionné.

À vos marques, prêts ? Collectez !
Les 22 et 23 mai 2010, près de 600 personnes par équipe de 4 inscrites avant la mi-avril (qu’on se le dise et qu’on s’inscrive dara dare !) partiront avec leur bâton de pèlerin marcher au pied du Mont Ventoux dans le Vaucluse gravir les 1600 m de dénivelés, soit 20 km de marche avec une pente moyenne de 7%, leur collecte en poche (il faut récolter d’ici là 1600 €, soit 400 par participant soumis à déduction fiscale de 66%). Ce qu’il y a de bien au Pandathlon, c’est qu’il n’y a pas de perdant et une seule gagnante la planète, récompensée par les programmes de conservation initiés par le WWF-France. Et il y a 600 personnes heureuses d’être arrivées au sommet.

Au Pandathlon tout le monde gagne, la planète pour laquelle je cours et moi qui me bouge les fesses en partageant un chouette moment avec les copains.

Un éco-événement
Vous me direz pas très écolo ces mouvements de foule… Si, si ! Tous les aspects de l’événement ont été décortiqués afin de réduire son impact sur l’environnement : des transports à l’hébergement, de l’alimentation aux déchets et jusqu’à la communication. De même, le tracé du Pandathlon a été soumis à la validation du Comité Scientifique de la Réserve de Biosphère du Mont Ventoux afin de s’assurer que l’événement ne perturbe pas les écosystèmes. Chaque participant signe une charte environnementale afin de s’engager à respecter le milieu dans lequel il va pratiquer ce défi.
Allez viendez tous participer à la marche solidaire pour la biodiversité, c’est tout à fait Jemesensbien !

Inscription (50 € par personne) au Pandathlon sur le site : www.pandathlon.fr
Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

commentaire

  1. avatar Véronique Geoffroy
    Lundi 13 septembre 2010 à 17:05

    Mine de rien ce 1er Pandathlon fût une vraie réussite : avec plus de 200 participants et 100 000 € collectés ! A l’issue de cet événement, éco-conçu, le WWF s’est engagé aux côtés de la réserve de biosphère du Mont Ventoux. Cette implication se matérialisera dans la région par des actions de préservation de la biodiversité, de tourisme durable et d’éducation à l’environnement.

Laissez un commentaire