Je veux du flavangénol

Un antioxydant d’origine française utilisé par nos copines Japonaises. Et nous alors !

Encore un polyphénol, issu celui-ci de l’écorce de pin maritime des Landes françaises. Oui je précise « françaises » car figurez-vous que cette manne pour la beauté de la peau ce sont les copines japonaises qui en bénéficient à ce jour. Découvert par le Professeur Jacques Masquelier en 1948, autant dire un bail déjà et pourtant pas encore exploité par nous Français (toujours à la traîne).

Conseil beauté de copines
D’ailleurs c’est ma copine japonaise Ayumi qui m’en a parlé lors qu’un de ses passages à Paris pour y faire son plein de nouveautés. Le plus drôle c’est que je lui disais que je consommais beaucoup de leurs produits aux vertus bénéfiques sur la santé et la beauté notamment le thé vert matcha deux fois par jour et que par ailleurs j’étais une adepte du programme Okinawa recommandé par le Dr Jean-Paul Curtay, ce dont elle fut fort étonnée. Et moi donc quand elle m’a parlé de ses produits de beauté au flavangénol made in France !

C’est quoi le flavangénol ?
Ce pin maritime planté là au beau milieu des Landes en plein vent et soleil par Napoléon III pour protéger la région de l’érosion des sols, a développé pour se défendre des ultra-violets et de la brise de la mer ce fameux flavangénol, que les Japonaise à la peau opaline si fragile s’arrache pour se protéger en beauté. En effet, cet extrait d’écorce de pin maritime contient de l’OPC (oligomères de proanthocyanidines) en haute densité, reconnu pour ses propriétés antioxydantes, tout comme le polyphénol contenu dans le vin rouge, ajouté à cela qu’il favorise la circulation sanguine. C’est ainsi que depuis 2002, le flavangénol entre dans la composition de boissons et notamment à base de thé et de compléments alimentaires (laboratoires Suntory) et plus récemment dans des produits cosmétiques après avoir observé des résultats concluant sur la beauté.

5 bonnes raisons de consommer du flavangénol
Non seulement le pouvoir antioxydant du flavangénol supprime les enzymes actives des cellules de la peau et évite l’antioxydation de la peau donc les troubles du vieillissement. D’après les recherches effectuées il aurait des propriétés anti-oxydantes 600 fois supérieures à la vitamine C et 250 fois supérieures à la coenzyme Q10.
Mais ce qui intéresse encore plus nos copines japonaises, c’est que ce bon flavangénol évite la production de mélanine qui cause les taches sur

Le flavangénol aurait des propriétés antioxydantes
600 fois supérieures à la vitamine C
et 250 fois supérieures à la coenzyme Q10.

la peau, freinant l’action de l’enzyme Tyrosinaze qui produit un pigment de mélanine et prévient leur accumulation. D’après les testes effectués par des dermatologues japonais, après 12 semaines d’ingestion de flavangénol l’amélioration de la peau est constatée sur 71% des sujets (Source : Cosmetic Stage).
De plus, le flavangénol favorise la production de collagène en même temps qu’il évite sa décomposition.
Il maintient l’élastine qui assure l’élasticité de la peau (décomposée par l’enzyme élastase) diminuant ainsi la venue des rides causées par le vieillissement inexorable. En photo : Rides avant et après 12 semaines d’utilisation du flavangénol.
Enfin, le flavangénol agit sur les vaisseaux sanguins et augmente la fluidité du sang, diminuant l’hypersensibilité au froid et le torticolis et ce qui plaît à mes copines japonaises, il éclaircit la peau.

J’ai testé le flavangénol
Échange de bons procédés, j’ai donné à tester à ma copine Ayumi des produits de beauté bio et elle m’a offert la gamme de produits de soin « Formal Klein » que je teste à l’aveugle ne lisant pas le Japonais (mea culpa), seuls les noms des produits son en anglais donc compréhensibles.
Déjà rien que les contenants sont de vrais bijoux, je reconnais bien là le talent esthétique japonais, ensuite l’odeur de pin est très discrète et le rendu sur la peau, fluide, pas gras, est très agréable. La gamme se compose d’une lotion hydratante « Deep Cell Lotion Moist » qu’Ayumi applique après s’être lavé le visage au savon (c’est ainsi au Japon), d’une crème « Deep Cell Cream Moist » qu’elle utilise de jour comme de nuit, d’une crème pour le corps « Body Cream Rich » qui pénètre bien dans la peau, et top du top, la boîte de « Deep Cell Mask » qui m’intrigue le plus. Il s’agit d’un masque tissé humide truffé de flavangénol et de vitamine C que j’applique sur mon visage pendant que je marine dans le bain, qui me rend une peau reposée et plus lumineuse, j’en deviens addict. Ayumiiiiiiiii !

D’accord mais on le trouve où ?
En France, il existe tout de même le médicament « Flavan » pour la protection des vaisseaux sanguins (en vente en pharmacie).
Maintenant pour ce qui est des produits de soin de la peau pour arborer une beauté opaline, soit il faut avoir une bonne copine japonaise qui vient souvent en France, soit c’est une raison de plus de s’offrir un voyage au pays du Soleil Levant, un bon antioxydant pour la jeunesse du corps comme la durabilité du couple.
Bon voyage au pays de la jeunesse !

Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • Twitter
  • Facebook
  • email
mots-clefs :

Laissez un commentaire